was successfully added to your cart.

EXISTE-T-IL DES CONNEXIONS ENTRE LA FETE DES TABERNACLES ET LES NOCES DE L’AGNEAU? / Fabrice Statuto

Chers tous,

voici encore un intéressant texte de Fabrice Statuto qui mérite notre attention.
Shalom

Haim Goel

///////////////////////////////////////////////////////////////////

Sujet : CONNEXIONS ENTRE LA FETE DES TABERNACLES ET LES NOCES DE L’AGNEAU

EXISTE-T-IL DES CONNEXIONS ENTRE LA FETE DES TABERNACLES ET LES NOCES DE L’AGNEAU?
Ecrit par Fabrice Statuto, 01/01/2016.
Note : Pour une meilleure compréhension de cet article il est préferable de lire les articles suivants: « Yom Terouah / Jour des Shofars et de l’Enlèvement » et « Yom Kippour / Jour de l’Expiation et Début du Millénium ».
1 – La fête des Soukot, une fête d’allégresse de sept jours:
Lévitique 23:33 « L’Éternel parla à Moïse, et dit : 34 Parle aux enfants d’Israël, et dis : Le quinzième jour de ce septième mois, ce sera la fête des tabernacles en l’honneur de l’Éternel, pendant sept jours. »
Soukot (Cabanes, Tentes ou Tabernacles), est l’une des trois fêtes de pèlerinage prescrites par la Torah, au cours de laquelle on célèbre dans la joie l’assistance divine reçue par les enfants d’Israël lors de l’Exode et la récolte qui marque la fin du cycle agricole annuel.
Elle est fêtée à partir du 15 tishri (qui correspond, selon les années, aux mois de septembre ou octobre du calendrier grégorien) et dure sept jours.
Jésus se rendit à Jérusalem pour célébrer cette fête bien que sachant sa vie en danger (Jean 7:1-26). La fête des Tabernacles est destinée à devenir une période de repos pour les nations dans le Royaume de Dieu (Zacharie 14:16-19).
Jean 7:1:22 « Après cela, Jésus parcourait la Galilée, car il ne voulait pas séjourner en Judée, parce que les Juifs cherchaient à le faire mourir. 2 Or, la fête des Tabernacles, était proche. (…) 14 Vers le milieu de la fête, Jésus monta au temple. Et il enseignait. 15 Les Juifs s’étonnaient, disant : Comment connaît-il les Écritures, lui qui n’a point étudié ? 16 Jésus leur répondit : Ma doctrine n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé. 17 Si quelqu’un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef. 18 Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai, et il n’y a point d’injustice en lui. »
Le Messie ayant célébré la fête des Tabernacles, et les peuples du monde à venir devant la célébrer, il va sans dire que son observance est loin d’être périmée (Zacharie 14:16-19).
2 – Les coutumes du Mariage Juif, des noces de sept jours.
« La première étape majeure d’un mariage juif était les fiançailles (1). Elles nécessitaient l’établissement d’une alliance et, du temps de Jésus, la coutume voulait qu’elle soit de la responsabilité du futur époux. Il devait aller de la maison de son père jusqu’à la demeure de sa future épouse. À son arrivée, il devait négocier avec le père de la jeune femme afin de déterminer le prix de la dot, cadeau que l’on faisait aux parents dont on épousait la fille. Chez les hébreux, le prétendant devait donner au père de la jeune fille la même somme que s’il avait usé de violence envers elle, à savoir 50 sicles d’argent. Lorsqu’il avait payé la dot, l’alliance était de ce fait établie et les futurs époux étaient dès cet instant considérés légalement comme mari et femme. La jeune fille était déclarée consacrée ou sanctifiée, mise à part exclusivement pour son mari. (…) La consommation du mariage étant accomplie, le fiancé l’annonçait aux membres du groupe qui attendaient à l’extérieur de la chambre nuptiale. Ces derniers l’annonçaient ensuite aux autres invités. Recevant dans la joie cette bonne nouvelle, ils festoyaient sept jours durant. Tout au long de ces sept jours de festivités parfois appelés « les sept jours de la huppah », l’épouse demeurait cachée dans la chambre nuptiale. Au terme de ces sept jours, l’époux invitait son épouse hors de la chambre, son voile maintenant enlevé, afin que tous voient de leurs yeux la beauté de sa bien-aimée. »
3 – Les Noces de l’Agneau
Jésus compare le royaume des cieux à des noces.
Matthieu 11:1 « Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en parabole, et il dit :2 Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils.3 Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir.4 Il envoya encore d’autres serviteurs, en disant : Dites aux conviés : Voici, j’ai préparé mon festin ; mes boeufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces. 5 Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic ;6 et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent.7 Le roi fut irrité ; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville. 8 Alors il dit à ses serviteurs : Les noces sont prêtes ; mais les conviés n’en étaient pas dignes.9 Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez. 10 Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives. 11 Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces. 12 Il lui dit : Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée. 13 Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. 14 Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. »
Voilà une parabole qui fait frémir, et qui nous exhorte à perfectionner constamment nos pensées et à continuer notre sanctification au quotidien. Dans cette parabole, Jésus compare le royaume des cieux à des noces. Selon Apocalypse 11:15 le royaume du monde n’arrive qu’à partir de la septième trompette / septième shofar, c’est-à-dire vers le début du Millénium. Les noces de l’Agneau arriveraient elles au début du Millénium ? Nous allons voir que le livre de l’Apocalypse répond clairement à cette question.
Apocalypse 11:15 Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Messie ; et il régnera aux siècles des siècles.
La majorité des institutions et congrégations évangéliques pré-tribulationistes enseignent que les noces de l’Agneau commenceront au début de la tribulation et dureront pendant 7 ans, prenant ainsi fin au début du millénium.
Première incohérence, selon la tradition hébraïque, les noces durent 7 jours et non 7 ans ; (le Seigneur a personnellement expérimenté des noces juives, celles de Cana, durant lesquelles il fit son premier miracle).
Seconde observation, les défenseurs de la théorie de l’enlèvement pré-tribulation admettent que de nombreux saints sortiront de la grande tribulation. C’est juste de dire cela ! il y aura une multitude de martyrs et de saints survivants de la grande tribulation: Apocalypse 7:14 « Je lui dis : Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l’agneau ». Fort de ce constat, comment les martyrs et saints survivants de la grande tribulation (Apocalypse 7:13 et Apocalypse 20 :4) pourront assister au festin des noces de l’Agneau si celui-ci a pris fin? Mangeront-ils le dessert ou les restes? Clairement ces saints qui viennent de la grande tribulation ne seront pas conviés au grand festin. Comment des saints de Dieu peuvent-ils être rejetés du grand repas des noces de l’Agneau?
Enfin, une troisième incohérence. Comment le Seigneur, ses anges, ses saints et ses prophètes pourraient-ils célébrer le festin des noces de l’Agneau pendant qu’Israël et des chrétiens seront persécutés jusqu’à la mort?
Apocalypse 19:6 « Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant : Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout puissant est entré dans son règne. 7 Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; Car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, 8 et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. 9 Et l’ange me dit : Écris : Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l’agneau ! Et il me dit : Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu ».
Apocalypse 19:6, l’Eternel entre dans son règne, c’est l’ouverture du millénium. Le verset suivant v.7 dit : « Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire, car les noces de l’agneau sont venues ». L’ordre chronologique de ces deux événements place donc les noces de l’Agneau après l’ouverture du millénium.
Nous allons confirmer cela d’après la Torah et les fêtes perpétuelles de l’Eternel connues comme « Saintes convocations ».
Le Seigneur commencera son règne de 1000 ans, le millénium, lors d’une année de jubilé (Voir le chapitre antérieur « La connexion entre Yom Kippour et le début du Millénium »), année qui commence au Yom Kippour, jour de l’expiation (Lev 25:9), qui se situe selon la Torah, le dixième jour du septième mois du calendrier hébraïque (Lev 23:27). Toutefois rappelons que nous ne connaissons pas de date exacte pour son retour.
Cinq jours après le Yom Kippour, soit le quinzième jour de ce septième mois, commence la fête des Soukot, connue sous le nom de la fête des Tabernacles (Lev 23:34), une fête perpétuelle en l’honneur de l’Éternel, qui dure sept jours (Lev 23:34). Cette fête est d’une importance capitale puisque le Messie y sera adoré chaque année et couronné Roi des rois durant le Millenium:
Zacharie 14:16 « Tous ceux qui resteront de toutes les nations Venues contre Jérusalem monteront chaque année Pour se prosterner devant le roi, l’Éternel des armées, Et pour célébrer la fête des tabernacles. 17 S’il y a des familles de la terre qui ne montent pas à Jérusalem Pour se prosterner devant le roi, l’Éternel des armées, La pluie ne tombera pas sur elles ».
4 – Analyse Comparative entre le festin des noces de l’Agneau et la fete des Tabernacles
A – Le festin des noces de l’Agneau commence au début du Millénium (Apocalypse 19:6-7) tout comme Soukot qui commence cinq jours après le début d’une année de jubilé messianique, lequel commencera le Millénium (Lire le chapitre Yom Kippour – Début du Millénium)
B – Le festin des noces de l’Agneau est une fête d’allégresse en l’honneur de l’Eternel des Armées, exactement comme la fête des Soukot.
C – Le festin des noces de l’Agneau est la dernière fête réunissant étrangers et Israélites, tout comme la fête des Soukot, qui est la septième et dernière fête ordonnée dans la Torah.
D – Le festin des noces de l’Agneau dure 7 jours exactement, tout comme la fête des Soukot.
Ils existent de nombreuses connexions entre la fête des Soukot et le festin des noces de l’Agneau.
Source: (1) Voici un extrait du livre « La Parabole des dix vierges », de Francis LLorens.

Join the discussion One Comment

  • Philippe Menetrey dit :

    Shabat Shalom, mon frère
    absolument puissantes sont les relations entre Souccot « ici,sur terre » et La Fête de Souccot céleste. Révélation 9:9….
    juste une remarque, la Parole en exemple se trouve en Matth.22 et non ch.11 (parabole d agape des noces) les branches de palmiers déja
    s’agitent aux cieux. Tout est prêt, Gloire à l’Agneau YESHOUA ! Shalom .phil

Leave a Reply