was successfully added to your cart.

Pourim – Soucat David

By 10 mars 2017Doctrine

Lettre de Nouvelles 

11 Adar 5777 – 09 mars 2017


    Pourim Le hasard n'existe pas

Shalom, 
Nous sommes entrés dans le mois de Adar avec la Fête de Pourim qui se célèbrera les 14 et 15 Adar, soit dimanche prochain, et lundi prochain pour Jérusalem, la ville murée.
Le mois d’Adar est le dernier mois du calendrier lunaire et celui qui précède la Fête de Pessa’h, Fête de la Délivrance. Nous lisons quatre Parashot supplémentaire à cette période. Voici un descriptif de ces quatre Parashot:

Entre la période qui s’étend de la veille du mois d’Adar au mois de Nissan, nous lisons quatre Parachot:

  • Shabbat shekalim : Le Shabbat précédant le mois d’Adar, on lit la Paracha Shekalim qui parle du rachat des âmes par le moyen d’un demi-shekel (Exode 30:11-16).
  • Shabbat zakhor : Le dernier Shabbat avant Pourim, on lit la Paracha Zakhor qui rappelle le commandement de se souvenir d’Amalek  (Deutéronome 25: 17-19). C’est ce que nous lirons ce Shabbat.
  • Shabbat Para : Le Shabbat suivant Pourim, on lit, pour la purification avant Pessa’h, la Paracha Para qui décrit la purification par les cendres de la vache rousse. (Nombres 19:1-22)
  • Shabbat ha’hodech : Le Shabbat qui précède ou coïncide avec le nouveau mois de Nissan, on lit le passage d’Exode 12:1-20 qui annonce le nouveau calendrier lunaire pour le peuple juif.

Cette période est donc très riche en signification : le rachat des âmes, l’anéantissement d’Amalek, la purification pour Pessa’h et le nouveau mois signe d’une nouvelle mission pour Israël. Ces signes sont ceux de la Rédemption messianique finale après laquelle nous soupirons avec le peuple juif. Les personnages de la Meguila (rouleau) d’Esther sont chacun des types prophétiques qui nous dépeignent le formidable combat spirituel qui s’est déroulé  à cette époque, et encore aujourd’hui.

 

Pourim Le hasard n'existe pas

 Extrait de notre étude sur Pourim: 16 euros en e-book. 
undefined 

 

Le Mois de la joie

Le mois d’Adar est le douzième des mois de l’année. Il y a parfois deux mois d’Adar dans les années embolismiques mais la Fête de Pourim est toujours célébrée dans le mois d’Adar le plus proche du premier mois de l’année, celui de Nissan. Ces deux mois sont symbole de rédemption pour le peuple juif.

 

Le sept du Mois d’Adar, Moshé serait venu au monde et serait également mort en accomplissant pleinement ses cent vingt années sur terre.

 

C‘est le mois de la joie où le deuil s’est transformé en joie pour le peuple juif. Un proverbe dit que celui qui entre dans Adar voit sa joie augmenter. En ce mois, après la délivrance du décret de mort d’Haman, les Juifs se consacrèrent de nouveau à la Thora. Le mois d’Adar étant placé sous la constellation galactique du poisson, les Sages enseignent qu’Israël est comme un poisson qui nage dans les eaux de la Thora. Le Talmud relate la parabole suivante :

« La Guemara cite une Beraïta qui enseigne comment R. Akiva sacrifia lui-même sa vie pour l’amour de D.ieu :

– Les Sages ont enseigné dans une Beraïta : – Une fois le mauvais gouvernement, c’est-à-dire, le gouvernement romain, décréta que le peuple juif ne pourrait plus s’adonner à l’étude de la Thora. Pappus ben Yéhouda vint et trouva Rabbi Akiva alors qu’il réunissait des assemblées en public et s’adonnait avec elles à l’étude de la ThoraPappus lui dit : – Akiva, n’as-tu pas peur du gouvernement ? R. Akiva lui répondit : -«  Je vais te conter une parabole qui expliquera ma façon d’agir : – A quoi cette situation peut-elle être comparée ? – A un renard qui marchait le long d’une rivière, et vit des poissons qui formaient des groupes ici et là, comme s’ils fuyaient quelque chose. Le renard dit aux poissons : -‘A cause de quoi fuyez-vous ?’ – Ils lui dirent : – ‘Nous fuyons loin des filets que les humains amènent pour nous attraper’ 

. –  Le renard dit aux poissons : – ‘Désirez-vous monter sur la riveoù vous serez à l’abri des filets, – et nous y demeureronsensemble, moi et voustout comme mes ancêtres demeurèrent avec les vôtres ? – Les poissons lui dirent : ‘Es-tu bien celui qu’on décrit comme le plus rusé des animaux ? Tu n’es pas rusé mais tu es insensé ! – Si dans le contexte qui assure notre vie nous avons peur, dans le contexte qui provoquera notre mort, ne devrions-nous pas a fortiori avoir peur ? – C’est ainsi que la situation se présente également à nous : -si maintenant, alors que nous sommes assis et nous adonnons à l’étude de la Thora, à propos de laquelle il est écrit : car elle est ta vie et la longueur de tes jours, – nous faisons néanmoins face à un pareil danger, si nous allions nous exempter de la Thora, nous nous mettrions en danger encore plus » 

Rabbi Akiva poursuivit en expliquant que pour le peuple juif c’était la même chose : s’il était assis à étudier leur raison de vivre, la Thora, et que l’ennemi les menaçait malgré tout, quel plus grand danger il expérimenterait s’il n’étudiait plus cette Thora? La force du peuple d’Israël réside dans les eaux de la Thora.  » 

 Le mois d’Adar est également le mois où l’on fait des offrandes autour de soi. Que notre joie de donner soit plus grande que celle de recevoir!
 
 Nous vous souhaitons un bon Shabbat et une très joyeuse Fête de Pourim!

Leave a Reply

Restez informés

Restez informés

Get a daily email of all new posts.

Email address