was successfully added to your cart.

Un témoignage époustouflant de grâce et d’élégance spirituelle.

COURTE LETTRE DE NOUVELLES
 
Jérusalem 31 mars 2017
 
Un témoignage époustouflant de grâce et d’élégance spirituelle.
 
Nous sommes à la veille de Pessa’h et ce Pessa’h est, je le ressens, un Pessa’h particulièrement solennel. Cette solennité concerne la planète entière et non seulement le monde juif ou le nôtre, croyant en Yeshoua. Il vient des bouleversements d’une radicalité phénoménale et tous le ressentent. 
 
Année 2017, année « d’un train qui peut en cacher un autre ». Attention à ce qui peut se déclencher lors de ce Pessa’h ou dans la foulée. J’ai à l’esprit plusieurs choses mais ce n’est pas le sujet de ce courrier et le temps m’est compté pour vous écrire. 
Juste un mot sur le chaudron du Nord d’Israël qui bout toujours plus. 
Iran, Syrie, ‘Hezbollah au Liban, etc.
Israël amené à bombarder les convois d’armes venues d’Iran via la Syrie vers le ‘Hezbollah au Liban. Les avions israéliens qui risquent chaque jour aussi un accident ou un accrochage avec l’aviation syrienne ou russe, etc. Si demain ‘Hezbollah, Syrie, Iran et autres retournent leurs armes (c’est la startégie actuelle de l’Iran de se rapprocher via ses alliés des frontières du Nord d’Israël) vers le Nord d’Israël pour envahir, la Russie se verrait OBLIGEE, comme entraînée dans une « fatalité » (le sens de Ez. 38 :4 : «  Je t’entraînerai et je mettrai une boucle à tes mâchoires ; Je te ferai sortir, toi et toute ton armée… ») de suivre le mouvement et alors s’accomplirait avec la réalisation de Gog et Magog l’Ecriture en Ezéchiel 38 et 39 !
 
Est-ce la raison pour laquelle le Seigneur vient de nous faire un cadeau très spécial et complètement surnaturel ? Pour nous encourager et nous faire rappel qu’ « IL EST ET SERA LA  » dans ces temps qui viennent si vite au point que je me sens dépassé car la bobine du temps se débobine à présent avec une vitesse hallucinante ?
 
Oui, sans doute, et ce cadeau s’accompagne d’un autre qui le précède. En effet Elishéva et moi sommes traversés depuis un certain temps par un lien d’affection qui existe de toujours certes  mais qui soudain va grandissant chaque jour de façon TOUTE SURNATURELLE, au point qu’il n’est plus mesurable et nous sommes un jour après l’autre comme dépassés par une joie jamais connue avec une telle perfection céleste. Nous nous ressentons comme enfermés joyeusement dans une tour d’amour en feu et, j’insiste, d’une façon qui n’a rien d’humain. 
Du jamais vécu, nous sommes ensemble comme saoulés de bonheur. J’ose vous le témoigner car il le faut.
 
Quelque chose du ciel, vraiment du ciel. Quelque chose d’étrange.
 
A ce point, j’y vois un signe prophétique pour le corps et je suis persuadé, souhaite qu’en maints lieux véritablement soumis à l’Eternel cet amour fraternel soit en train d’être renforcé comme un don, un ciment de formidable unité-fraternité… en vue d’être équipés d’amour parfait déversé par la source pure d’En Haut dans les temps de ténèbres qui viennent vite maintenant. 
 
Le témoignage :
 
Notre appartement à Jérusalem dispose d’une baie vitrée coulissante qui donne accès à une terrasse fleurie et légèrement arborée. Un paradis pour les oiseaux (mes meilleurs amis après D.ieu). Cet appartement et cette terrasse sont des lieux privilégiés de prière et de paix surnaturelle. Dans le passé déjà, deux tourterelles nous ont stupéfiés par des comportements impliquant du surnaturel évident, une confiance à notre égard au point de quasi nous charger de la bienveillance de leur couvée. NON, RIEN D’EXAGERE ! J’ai témoigné de cela dans la passé.

Hier, la baie vitrée étant ouverte et alors que nous étions trois à être présents dans l’appartement, un couple de tourterelles est entré en volant et est venu se poser sur notre ‘Hanoukia. Ces deux élégants et aimables oiseaux débonnaires attirés vers l’intérieur par je ne sais quelle force, ces si doux volatiles se sont mis, paisiblement posés sur la ‘Hanoukia, à roucouler en nous faisant entendre un doux et profond murmure d’Amour. Ceci me rappelle l’Ecriture qui dit : « Heureux les débonnaires car ils hériteront la terre » Matthieu 5 v 5. 
 
Sommes-nous des débonnaires ? 
Nos tourterelles en sont le symbole absolu et plus qu’un symbole quand nous les voyons tout faire de concert, en couple, ou marcher à pattes si douces et confiantes sur la terrasse.
 
Notre stupeur a été grande car à ma connaissance jamais on n’a vu deux touterelles entrer dans un appartement pour, juchées sur une ‘Hanoukia, y donner un concert si doux pour la joie des habitants. 
 
Il y avait un message évident pour nous en cette circonstance-là.
 

Mais comment ne pas signaler la particularité de notre ‘Hanoukia ? En effet, elle est le fruit du travail original d’une amie sculptrice. Elle est constituée d’une épaisse branche en bronze sur laquelle s’alignent les réceptacles pour les bougies et le shamash lors de la fête de ‘Hanoucca. Et ces réceptacles… sont en forme d’oiseaux.

Il y avait là un message à lire, car nos deux tourterelles auraient pu se poser n’importe où, en bien des endroits dans l’appartement. Mais c’est précisémment la Hanoukia aux oiseaux de bronze poli qui a été choisie.

 
Le message reçu par moi est celui-ci : ces deux oiseaux fidèles et doux se posent comme un signe venu du Père, en roucoulant si aimablement, sur chacun de ceux dont D.ieu nous a dit : voici tes frères et voici tes soeurs ! 
 
Ainsi le Père nous fait connaître Sa bienveillance, Son approbation aimante, quoi que nous ayons à traverser bientôt. Quel cadeau !
 
Loué soit-Il ! Et c’est bien à Jérusalem que doivent comme des prémices universelles se vivre des choses comme celle-là. Le temps vient vite où naturel et surnaturel vivront intimement mêlés ici. Et qui reconnaîtra alors cette ville et puis cette planète ?

Soyez encouragés, levez les yeux vers LUI ! Il vient !
 
Shalom le meilleur et Pessa’h Saméa’h !
Haïm et Elishéva Goël

Leave a Reply

Restez informés

Restez informés

Get a daily email of all new posts.

Email address