Apostasie. Effarant. L’église presbytérienne (PCUSA) révèle son vrai Dieu et place la divinité païenne SVIATOVID dans un sanctuaire

By 18 septembre 2019 Doctrine

sviatovid

Publié par 

La sculpture du Sviatovid placée dans le sanctuaire d’une église presbytérienne de New York est une interprétation artistique moderne d’un ancien dieu païen unique en Europe de l’Est et vénérée comme le dieu de la guerre. La sculpture, qui est placée dans le sanctuaire de l’église presbytérienne Binghampton à New York, est exposée pendant un festival appelé le festival Luma. Selon le site Web de la sculpture , Sviatovid “est inspiré à la fois d’une divinité slave du neuvième siècle et d’une sculpture médiévale du même nom, Sviatovid est un totem à facettes de quinze pieds de hauteur”.

Sviatovid est la dernière sculpture projetée à 360 degrés du studio BARTKRESA.
Sculpture Sviatovide

La sculpture mesure 15 pieds de haut et est décrite comme «non omnisciente, mais pourrait embrasser le monde littéralement des quatre directions cardinales», car elle présente quatre faces. Le festival affirme que le but de la sculpture est «conforme à l’histoire de la divinité, Sviatovid est en expédition intercontinentale pour rapprocher les gens».

Sviatovid se matérialisera dans le sanctuaire de l’église presbytérienne unie de Binghamton avec un contenu supplémentaire. En hommage à l’architecture saisissante de l’église du XIXe siècle, les étudiants de l’académie BARTKRESA construiront un avant-spectacle original de 3,5 minutes. La flèche de l’église, l’orgue et les vitraux informent le nouveau travail.

La dénomination principale de l’Église presbytérienne (PCUSA) est de  longutemps apostate et a complètement abandonné le vrai Dieu de la Bible au profit de l’inclusion des LGBTQ, du féminisme et de la justice sociale. Il n’est pas surprenant qu’ils n’auraient aucun problème à placer une idole dans le sanctuaire qui représente le dieu qu’ils vénèrent réellement – Satan.

Si tu devais mourir aujourd’hui, où irais-tu? Paradis? Enfer? Pas certain?

Leave a Reply

Translate »