Cour pénale internationale: la procureure générale déterminée à poursuivre Israël!

La procureure générale de la Cour pénale internationale de la Haye a rejeté jeudi les avis juridiques des pays et des spécialistes qui nient la compétence de la Cour pour poursuivre Israël pour « crimes de guerre ». Fatou Bensouda, décidément obsédée par Israël, a réaffirmé le droit de la CPI de traiter les plaintes déposées par l’Autorité Palestinienne avec le soutien du BDS et d’organisations anti-israéliennes dont certaines liées directement au FPLP.

Outre les pays membres qui avaient appelé la CPI à ne pas entrer dans ce processus, NGO Monitor avait fourni une importante et solide documentation prouvant que les avis défavorables à Israël étaient truffés d’arguments juridiques tronqués voire inventés, constitués de suppressions ou de falsifications de faits historiques, occultaient totalement le terrorisme palestinien et étaient basés sur des sources biaisées et non fiables.

Après la décision de Fatou Bensouda, la conseillère juridique de NGO MOnitor, Ann Herzberg, a déclaré: « La réaction de la procureure générale démontre qu’elle n’est pas intéressée par une procédure judiciaire honnête. Elle a totalement ignoré la nombreuse et complète documentation basée sur les avis juridiques de dizaines d’experts en droit et spécialistes du Proche-Orient, tout comme elle a ignoré les prises de position de sept pays démocratiques membres de la CPI, documentation qui prouve que la Cour n’a pas compétence en la matière. A l’inverse, elle a donné crédit à des arguments fallacieux produits par des organisations proches d’organisations terroristes ou du BDS ainsi que des organisations partiales liées à l’Onu. Les récentes révélations sur la collaboration étroite entre Fatou Bensouda et l’Autorité Palestinienne ainsi que d’autres organisations terroristes confirment que ses motivations sont purement politiques et aucunement basées sur les principes du droit et de la justice ».

Photo Marc-Israël Sellem / POOL

Le ministre Youval Steinitz, responsable de la coordination interministérielle sur le dossier de la CPI a attaqué la décision de la procureure générale: « Son occultation systématique des avis émis par les plus éminents spécialistes du droit international traduisent sa détermination à porter atteinte à l’Etat d’Israël et à salir son image dans le monde. Pour ce faire, elle est prête à reformuler entièrement les règles du droit international et invente un ‘Etat de Palestine’ avant même qu’un processus n’aboutisse entre Israël et l’Autorité Palestinienne. Israël continuera à être fier d’être la seule démocratie libérale au Moyen-Orient et rejettera avec force toutes les tentatives de salir son nom et de porter atteinte à ses soldats ou ses citoyens ».

Photo

Leave a Reply

Translate »