Décision antisémite de la Cour de Justice de l’Union européenne / LPH

By 13 novembre 2019 Le mot du jour

 

Photo Johanna Geron/Flash 90 

La Cour de Justice de l’Union européenne a décidé mardi de demander aux pays membres d’exiger le marquage de tous les produits fabriqués par des entreprises juives situées dans les territoires suivants: Judée, Samarie, vallée du Jourdain, plateau du Golan et « Jérusalem-Est ». Les produits exportés de ces entreprises devraient porter la mention « Produit fabriqué dans les colonies israéliennes ».

Le conseil des localités de Judée-Samarie a vivement réagi: « La décision de la Cour de justice européenne ne vaut même pas le papier sur lequel elle a été écrite. il s’agit d’une décision hypocrite empreinte d’antisémitisme de la plus vile espèce. Nous la dénonçons avec force. Nous avons fini de marquer notre identité comme habitants d’Israë et ne recommencerons pas. Par ailleurs, cette décision portera atteinte à la subsistance des Arabes de ces régions qui nourrissent leurs familles en travaillant dans les entreprises israéliennes, dans l’agriculture comme dans l’industrie. Nous appelons le ministre des Affaires étrangères, le ministère aux Enjeux stratégiques et le bureau du Premier ministre à agir avec la plus grande fermeté pour faire annuler cette décision ».

De son côté, le site NGO Monitor a fait savoir: « Ce genre de décisions de marquer des produits est le fruit direct de la campagne du BDS et ne contribue en rien à la paix ou aux droits de l’homme. Une étude de NGO Monitor indique que cette décision a été préparée par au moins vingt organisations civiles financées par des gouvernements européens et qui ont clairement fait savoir que le marquage des produits n’est qu’un premier pas vers un boycott commercial généralisé y compris à l’intérieur de la ‘ligne verte’ ».

Photo Wikipedia

Décision antisémite de la Cour de Justice de l’Union européenne
731
VUES
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Photo Johanna Geron/Flash 90
La Cour de Justice de l’Union européenne a décidé mardi de demander aux pays membres d’exiger le marquage de tous les produits fabriqués par des entreprises juives situées dans les territoires suivants: Judée, Samarie, vallée du Jourdain, plateau du Golan et « Jérusalem-Est ». Les produits exportés de ces entreprises devraient porter la mention « Produit fabriqué dans les colonies israéliennes ».

Le conseil des localités de Judée-Samarie a vivement réagi: « La décision de la Cour de justice européenne ne vaut même pas le papier sur lequel elle a été écrite. il s’agit d’une décision hypocrite empreinte d’antisémitisme de la plus vile espèce. Nous la dénonçons avec force. Nous avons fini de marquer notre identité comme habitants d’Israë et ne recommencerons pas. Par ailleurs, cette décision portera atteinte à la subsistance des Arabes de ces régions qui nourrissent leurs familles en travaillant dans les entreprises israéliennes, dans l’agriculture comme dans l’industrie. Nous appelons le ministre des Affaires étrangères, le ministère aux Enjeux stratégiques et le bureau du Premier ministre à agir avec la plus grande fermeté pour faire annuler cette décision ».

De son côté, le site NGO Monitor a fait savoir: « Ce genre de décisions de marquer des produits est le fruit direct de la campagne du BDS et ne contribue en rien à la paix ou aux droits de l’homme. Une étude de NGO Monitor indique que cette décision a été préparée par au moins vingt organisations civiles financées par des gouvernements européens et qui ont clairement fait savoir que le marquage des produits n’est qu’un premier pas vers un boycott commercial généralisé y compris à l’intérieur de la ‘ligne verte’ ».

Photo Wikipedia

Leave a Reply

Translate »