Skip to main content

EHAD-UNITE / Extrait N° 42 :Revenons à Abram. Abram démissionne et accorde à Saraï un droit à dominer dans l’action, verset 3 : « Alors Saraï, femme d’Abram, prit Agar l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abram, son mari, après qu’Abram eut habité dix années dans le pays de Canaan ». Nous sommes tout à nouveau dans le schéma de la chute quand Adam démissionne et délègue tout à la femme.

By 27 septembre 2021LECTURE QUOTIDIENNE

Revenons à Abram. Abram démissionne et accorde à Saraï un droit à dominer dans l’action, verset 3 : « Alors Saraï, femme d’Abram, prit Agar l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abram, son mari, après qu’Abram eut habité dix années dans le pays de Canaan ». Nous sommes tout à nouveau dans le schéma de la chute quand Adam démissionne et délègue tout à la femme. Nous nous souvenons des conséquences : Caïn tue Abel, la descendance maléfique de Caïn qui sera en lutte avec la descendance bénie de Seth (troisième fils d’Adam et Eve. Genèse 4 versets 25 et 26) en réussissant à la corrompre (Voir Genèse 6 versets 1 à 8). Dans le contexte de l’Histoire universelle il y a toujours eu conflit entre une race bâtie sur un fondement divin qui situe l’homme comme responsable et une race à fondement diabolique qui implique la démission de l’homme, la domination de la femme, l’émergence (entre autres) de l’occulte et de la dépravation sexuelle. L’Histoire d’Israël entrant en terrepromise en est l’illustration la plus magistrale, puisqu’Israël reçut l’ordre de dévouer par interdit tant de lieux.

 

Faut-il s’étendre sur les conséquences de ce moment où Abraham abandonna son poste au profit de Saraï ?

N.B. : Dans sa Justice Souveraine D.ieu eut compassion d’Agar et d’Ismaël. Mais le caractère particulier d’Ismaël et de sa descendance, verset 12 : « Il sera comme un âne sauvage ; sa main sera contre tous, et la main de tous sera contre lui ; et il habitera en face de tous ses frères » reste comme un signe de la faiblesse d’Abram à la face de tous. Le terrorisme mené par certains extrémistes musulmans aujourd’hui est aussi, à partir de ce point de vue, un jugement permis par D.ieu sur un monde occidental devenu égoïste (abusant de ses bénédictions dont il a oublié la source contenue dans ses racines judéo-chrétiennes) La démission des pères et ce n’est pas un hasard (à tous niveaux de la société), est la clé de notre déchéance actuelle que D.ieu vient nous rappeler en espérant notre repentance. L’âne sauvage, Ismaël nous blessera toujours plus au flanc avant la fin….

Ismaël fait aussi couler le sang d’Isaac ou de ceux qui résistent à son entêtement.

D.ieu a le regard sur la branche Ismaélite issue d’Abram et une bénédiction particulière nous surprendra tous sur Ismaël à la fin des temps. Aimons Ismaël qui est souvent très sensible et ouvert quand on parle de D.ieu. Ismaël a la marque de ses origines au fond de la conscience.

 

 

JOSSEF BEN JACOB, BEN DAVID, père nourricier de Yeshoua. (Mathieu 1 versets 1 à 16)

 

Admirable figure paternelle si proche de l’homme père en Esaïe 32 verset 2 ter. « Comme l’ombre d’un roc massif dans une terre épuisée. » Joseph l’homme « dans l’ombre » du roc (Yeshoua, D.ieu). Joseph, l’homme de l’ombre qui porte (transporte) le salut pour ses frères juifs, tout Israël et le monde entier et qui par là même ressemble à un autre Joseph, père d’Ephraïm. Joseph Ben David, comme son nom l’indique descend de David de la tribu de Juda. Mais comme son prénom « Joseph » ne lui fut pas donné au hasard, il représente prophétiquement la réconciliation des deux bois d’Israël (Juda et Ephraïm ou tout le reste d’Israël nommé : tribus perdues), en Yeshoua ha Massiah. Il y aurait tant à dire sur les éléments symboliques sur les circonstances (cependant simples en apparence) et peu nombreuses qui mettent en scène Joseph ben David. C’est Joseph qui donnera le prénom Yeshoua, sur une indication angélique, Luc 1 verset 21 (ce qui ne fait que souligner la sainteté et l’extraordinaire adéquation de la personnalité paternelle de Joseph avec le dessein divin à cet égard), à ce fils venu du ciel. A lire l’écriture là où apparaît Joseph, j’ai toujours été attiré par un mystère profond qui entoure, enveloppe la personnalité de Joseph. La clé de ce mystère est évidemment l’amour don de soi dans une de ses apogées. Il y a un silence en volition autour de Joseph. Le silence pour les enfants et les êtres d’une intelligence sensible est habité. Le silence est surnaturel comme la lumière l’est aussi. Le silence peut-être plein de la présence de D.ieu ou « véhiculer » le vide. Le silence de l’enfer doit être vide et atrocement vide et donc accéléré de cris de désespoir affreux.

Autour de Joseph, homme de D.ieu exceptionnel, père en plénitude, le silence est richissime de présence divine. Entendez-vous ce silence ? Ecoutez-le dans un moment de contrition ! C’est là que les anges ébrouent leurs ailes. Il en résulte (ou en est-ce la cause ?) que Joseph rêve les rêves de D.ieu et agit en totale conformité et humble obéissance avec l’Esprit de l’Eternel. Il y a quelque chose de l’échelle de Jacob ici ! Quel inouï privilège que d’avoir été choisi pour être l’homme qui conduirait l’âne (déjà un âne) qui porterait le Massiah ben David, le sauveur d’Israël et du monde, le roi d’une gloire éternelle, le fils de D.ieu, … D.ieu. Joseph et Siméon qui présenta Yeshoua au Temple sont deux personnalités spirituelles qui m’intriguent et m’attirent peut-être plus que toute autre. L’homme sanctifié, humble et don de soi, l’homme père sont ici démontrés au plus haut niveau ! Quel contraste avec le culte flamboyant de la personnalité auquel on s’adonne quelquefois dans nos milieux « évangéliques » !

 

 

    JOB

 

Un père responsable et don de soi éprouvé et devenu type de Christ souffrant injustement (Job chapitre 1, versets 1 à 5).

 

    MOISE

Homme brisé dont la seule « obsession » est d’avoir une relation avec le D.ieu EHAD. Moïse l’homme à l’ego pulvérisé. Homme patient au-delà de tout, humble, conducteur « don de Soi » qui est allé jusqu’à « s’interposer » en priant entre D.ieu et un peuple rebelle.

Un type « d’époux » (qui est dans la perfection : Yeshoua) pour Israël. Le plus grand prophète en Israël… après Jean-le-Baptiste, (Iohanan Hamatbil), cependant : « Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’y en a point de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de D.ieu est plus grand que lui. » (Luc chapitre 7 verset 28.)

 

 

Un témoignage saisissant :

 

Prêchant à Naples le séminaire sur le couple découlant de ce livre, j’eus la surprise de constater la présence « très voyante » d’une prostituée au beau milieu des hommes sur le côté droit de l’assemblée. Cela devait se passer ainsi durant les trois soirées consacrées au séminaire.

Le dernier soir, lors de l’appel à la repentance, cette prostituée s’avança la première, avec résolution dans ses vêtements provocants. Elle me déclara devant toute l’assemblée : « J’ai enfin compris le pourquoi de tout mon parcours de vie, de mes dérives, de mon problème d’identité ! Je ne suis pas une femme mais un homme complètement opéré et transformé en femme. Et ainsi je me prostitue depuis des années. Ce soir je veux tout abandonner, revenir à mon identité réelle et me donner à Jésus. Voulez-vous prier pour moi et me dire ce que je dois faire ? » J’étais émerveillé, stupéfait même mais perplexe. Que répondre, là dans l’instant, à cet homme opéré, transformé en femme, dont le visage aussi était devenu celui d’une femme par le truchement d’un masque spirituel ? Pour toute réponse le Seigneur me pria de fermer les yeux, de poser les mains sur les épaules de ce pauvre être et de prier. C’est ce que je fis. Rouvrant les yeux, je découvris une personne en pleine transformation. Un masque féminin s’ôtait peu à peu de sa face et sous des rideaux de larmes abondantes un visage d’homme revenait… de loin. Cela se passait en 1994 en Italie.

 

 

Paternité et don d’identité

 

Lisons l’écriture : « C’est pourquoi je fléchis les genoux devant le PERE de qui TOUTE FAMILLE dans les cieux et sur la terre tire son NOM. » (Ephésiens 3 versets 14 et 15)

 

Lisons encore : (contexte : le baptême de Yeshoua au Jourdain) « Aussitôt baptisé, Jésus sorti de l’eau. Et voici : les cieux s’ouvrirent, il vit l’Esprit de D.ieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici qu’une voix fit entendre des cieux ces paroles : « Celui-ci est MON FILS BIEN-AIME, en qui j’ai mis toute mon affection. »  Matthieu versets 16 et 17.

 

En Genèse chapitres 2 et 3 Adam donne identité à sa compagne.

« L’Eternel D.ieu forma une femme de la côte qu’il avait prise à l’homme et il l’amena vers l’homme (qui venait d’exercer pour la première fois son onction dans le don d’identité en donnant un nom aux animaux de la création. Genèse 2 verses 18 et 19) Et l’homme dit : Cette fois c’est l’os de mes os, la chair de ma chair. C’est elle qu’on appellera femme, car elle a été prise de l’homme. »

 

    « L’homme donna à sa femme le nom d’Eve : car elle a été la mère de tous les vivants » Genèse 3 verset 20.

 

Il faut noter qu’à la lumière de l’écriture la responsabilité du don d’identité revient en priorité à l’homme. A aucun moment Eve ne donnera identité à Adam… Lorsque Eve exclut son époux de son rôle (Genèse 4 versets 1 et 2), le fruit sera Caïn, avec toutes les conséquences que l’on sait. Le deuxième fruit sera Abel (ce qui signifie : vapeur, nuée). Quelle pauvre identité ! L’identité d’un futur assassiné par son propre frère. En Genèse 4 versets 25 et 26 et Genèse 5 verset 3 on constate que l’homme et la femme dans un accord donne le même nom à leur fils : Seth.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTES PERSONNELLES :

 

 

EXERCICES :

 

1 – Cherchez d’autres exemples (personnages, situations, événements) similaires, positifs ou négatifs.

Décrivez-les ici.

 

2 – En quoi ces choses rappellent-elles un ou plusieurs aspects de mon histoire personnelle ? Je prie et je me repens.

 

3 – Divers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Translate »