Experts internationaux : Israël exemplaire dans le conflit avec Gaza © / Jforum.fr

By 20 décembre 2015Etz Be Tzion

18 décembre 2015

Un groupe d’experts militaires de haut niveau (HLMG), composé de 11 anciens chefs militaires et membres des renseignements des cinq continents, a publié un rapport sur l’opération Bordure protectrice à Gaza l’été dernier, qui lave complètement Israël de toute faute qui aurait pu être commise dans le conflit.

«Israël n’a pas le choix et doit défendre ses citoyens contre l’assaut de roquettes lancé par le Hamas et d’autres groupes terroristes palestiniens et doit réagir à la menace posée par les tunnels d’assaut transfrontaliers », selon le rapport. « La responsabilité du déclenchement du conflit de Gaza 2014 doit être clairement imputé au Hamas, qui a cherché la confrontation violente dans le but d’améliorer sa situation stratégique. »

Certains des experts ont même estimé que Tsahal avait été trop prudent en essayant d’éviter les dommages collatéraux dans sa conduite de la guerre, et que ses pratiques pourraient entraver les opérations anti-terroristes futures des autres nations, si elles devaient être adoptées comme norme générale.

Le rapport de l’HLMG stipule :

« Nous pouvons clairement et catégoriquement affirmer, que la conduite d’Israël dans le conflit de 2014 avec Gaza, à bien des égards, a dépassé les normes les plus élevées que nous fixons aux militaires de nos propres nations. Il est de notre avis qu’Israël a combattu de façon exemplaire lors de cette campagne, qu’elle a été conçue de façon adéquate avec des objectifs limités et de manière appropriée, en démontrant à la fois un très haut niveau de capacités opérationnelles ainsi qu’un engagement et un respect total du droit dans les conflits armés.

Son armée l’a fait dans des circonstances difficiles sur un champ de bataille urbain formidablement complexe. Cela ne veut pas dire que l’armée israélienne n’a pas fait des erreurs, qui sont inévitables dans le contexte de guerre urbaine contre un ennemi comme le Hamas, dont les membres se cachent délibérément derrière la population civile « .

« L’armée israélienne a non seulement rempli ses obligations en vertu du droit des conflits armés, mais souvent les a dépassé, à la fois sur le champ de bataille et dans ses efforts pour apporter conjointement aux opérations un secours humanitaires constant.

Dans de nombreux cas, lors des combats, cela a eu un prix à payer significatif, dans la mesure où cela a infirmé ses capacités d’action et influé sur la tactique de combat de l’armée israélienne. Israël a combattu en vertu des règles d’engagement restrictives et il est évident que les instances dirigeantes en poste tout au long du conflit, on demandé à l’armée israélienne de ne pas attaquer des objectifs militaires légitimes en vertu d’une politique délibérée de retenue.

L’armée israélienne a aussi utilisé un certain nombre de tactiques très innovantes, au-delà des nécessités de précaution requises par le droit des conflits armés. Elle a en outre utilisé sa capacité de renseignement redoutable dans son effort pour contenir son action en la limitant autant que possible aux membres actifs du Hamas et a protégé la population civile au milieu de laquelle ceux-ci s’étaient délibérément et illégalement mêlés « .

« Le Hamas a non seulement fait preuve d’un mépris flagrant du droit des conflits armés, comme c’est le cas lorsque prévaut un concept stratégique hybride de terrorisme armé, mais il a même abusé des protections offertes par la loi pour en tirer un avantage militaire, en faisant courir de grands risques à la sécurité de la population civile de Gaza. »

« Aucun pays n’accepterait d’être sous la menace de tirs de roquettes contre sa population civile comme ce fut le cas des grands centres urbains israéliens avec forte densité de population.

Les membres du Groupe Militaire de haut niveau, dont beaucoup n’avaient jamais visité le pays avant leurs visites imposées dans le cadre de leur enquête, étaient d’un avis unanime, pour dire que les efforts de guerre de la défense israélienne étaient tout à fait justifiés, élaborés de façon appropriée et effectués de manière régulière, et qu’ils étaient nécessaires à la défense et la sécurité nationale du pays. »

«Suite à notre évaluation professionnelle de la conduite de Tsahal {pendant ce conflit}, plusieurs membres de la HLMG ont exprimé de fortes préoccupations quant aux efforts et pratiques de l’armée israélienne pour éviter les dommages collatéraux, qui s’avèrent tellement élaborés et allant au-delà des exigences du droit des conflits armés, qu’ils réduiraient l’efficacité de nos propres militaires, et seraient trop contraignants, s’ils venaient à devenir la norme dans les règles de guerre édictées par le droit en vigueur ».

Le groupe de haut niveau militaire (HLMG), qui se compose des chefs militaires et des responsables de l’OTAN et d’autres pays démocratiques, a été formé au début de 2015, avec un mandat pour traiter des implications pour la guerre occidentale dans sa lutte contre ses ennemis qui ne respectent pas le droit des conflits armés (DCA ), mais exploitent le respect des pays occidentaux à ces règles (DCA) pouren tirer bénéfice.

Ses membres sont : le général Klaus Naumann Dieter (Allemagne), ancien chef d’état-major de la Bundeswehr; Général Vincenzo Camporini (Italie), ancien chef d’état-major de la Défense de l’Italie; Le lieutenant-général David A. Deptula (États-Unis), qui était le planificateur principal de l’attaque de la coalition dans la campagne aérienne Tempête du désert en 1991; l’Amiral José María Terán (Espagne), ancien chef d’état-major interarmées, qui sert dans le Bureau de l’évaluation stratégique du ministère de la Défense de l’Espagne; Le major-général Andrew James Molan (Australie), qui a servi comme chef des opérations pour les Headquarters, la force multinationale en Irak; Le lieutenant-général Kamal Davar (Inde), qui a servi comme premier directeur général de la Defense Intelligence Agency de l’Inde; Le colonel Richard Kemp (Royaume-Uni), qui était commandant des forces britanniques en Afghanistan, et six autres personnalité compétentes.

Adaptation Kathie Kriegel pour JForum

Arutz7

Leave a Reply

Translate »