was successfully added to your cart.

Indifférent aux menaces, Trump annonce à Abbas qu’il déplace l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem / Dreuz

PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 5 DÉCEMBRE 2017

Mahmoud Abbas vient d’appeler le pape François pour lui demander d’arrêter le président Trump dans sa décision de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem – Trump n’a pas signé, hier lundi, la suspension pour 6 mois de la loi de 1995 qui oblige l’ambassade à déménager à Jérusalem.

Alors que la Ligue arabe met Trump en garde de ne pas changer la politique des Etats-Unis sur Jérusalem, que l’Allemagne dit envisager de remettre en question sa solidarité si Trump annonce Jérusalem comme capitale, que Mahmoud Abbas, qui tient une réunion d’urgence, vient de menacer Trump que son geste aura des « conséquences dangereuses », qu’Erdogan a déclaré que Jérusalem capitale d’Israël était une ligne rouge à ne pas dépasser selon les Arabes, et que la sénatrice démocrate Diane Feinstein vient de publier un tweet indiquant qu’elle a déconseillé au président Trump de déplacer l’ambassade, CNN annonce que le Président Trump vient de dire à Mahmoud Abbas qu’il va déplacer l’ambassade à Jérusalem. CBC News vient de confirmer la même information, reçue d’un porte-parole d’Abbas.

(Je ne parle pas des mises en garde de Macron, car il compte à peu près autant sur la scène internationale que le président Marcelo Rebelo de Sousa – que mes amis portugais me pardonnent cette comparaison)

Haaretz confirme également, tandis que le Président Trump s’entretient avec Netanyahu et le roi Abdallah de Jordanie.

Le général Richard Kemp a de son côté déclaré que la Jordanie, les Emirats et la Turquie approuvent en fait la décision de Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, et que leurs déclarations ne sont que des postures pour la galerie.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu vient de déclarer : « Jérusalem a été la capitale d’Israël pendant 3 000 ans ». Argument historiquement factuel difficile à récuser.

Le Département d’Etat américain a mis en garde toutes ses ambassades de redoubler la sécurité en vue de la déclaration du président Trump de mercredi.

Le 6 juillet 2017, le Sénat américain, avait adopté une résolution à 90 voix contre 0 appelant le Président Trump à se conformer à la loi de 1995 qui demande que l’ambassade des États-Unis soit à Jérusalem.

  • Aucun sénateur ne s’était opposé à la résolution.
  • Les sénateurs Démocrates Michael Bennet du Colorado, Cory Booker du New Jersey, Tammy Duckworth de l’Illinois, Bob Menendez du New Jersey, Jeff Merkley de l’Oregon et Dan Sullivan de l’Alaska n’ont pas voté, ainsi que les Républicains Jeff Flake de l’Arizona, Lisa Murkowski de l’Alaska, Thom Tillis de la Caroline du Nord et Pat Toomey de Pennsylvanie.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Leave a Reply