was successfully added to your cart.

Kushner, conseiller de Trump, devrait « bientôt » annoncer le plan de paix américain pour le Moyen-Orient French.xinhuanet.com | Publié le 2018-06-24 à 22:20

Kushner, conseiller de Trump, devrait « bientôt » annoncer le plan de paix américain pour le Moyen-Orient

French.xinhuanet.com | Publié le 2018-06-24 à 22:20

   

RAMALLAH, 24 juin (Xinhua) — Jared Kushner, principal conseiller du président des Etats-Unis Donald Trump, a annoncé qu’il rendrait public « bientôt » le plan de paix américain pour le Moyen-Orient, a rapporté dimanche le journal palestinien Al-Quds.

Lors d’une interview exceptionnelle avec ce média, le beau-fils du président américain a déclaré que le plan de paix serait bientôt prêt et se poursuivrait avec ou sans la participation du président palestinien Mahmoud Abbas.

Tout en refusant de révéler les détails du plan, il a critiqué M. Abbas pour avoir refusé le plan avant qu’il ne soit présenté.

« Pour parvenir à un accord, les deux camps doivent franchir le pas et se rencontrer à mi-chemin entre leurs positions de départ », a-t-il estimé.

« Les détails du plan concernent les Israéliens et les Palestiniens, mais le plan économique sur lequel nous travaillons s’étendra également aux peuples de Jordanie et d’Egypte », a affirmé M. Kushner.

M. Kushner et l’envoyé spécial du président des Etats-Unis, Jason Greenblatt, sont actuellement en visite à Israël dans le cadre d’une tournée régionale visant à rencontrer les dirigeant d’Israël, de l’Arabie saoudite, du Qatar, de l’Egypte et de la Jordanie.

Il a ajouté que les dirigeants arabes « souhaitaient voir un Etat palestinien dont Jérusalem-Est serait la capitale et un accord permettant aux Palestiniens de vivre en paix ».

M. Kushner a insisté sur les bénéfices économiques d’un accord, notant que les Palestiniens pourraient profiter de la prospérité d’Israël si un accord était conclu, et que la paix dans la région attirerait davantage d’investissements mondiaux.

L’autorité palestinienne boycotte l’administration américaine depuis décembre dernier, lorsque M. Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et décidé de transférer l’ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem.

Les Palestiniens ont depuis exclu les Etats-Unis de leurs partenaires pour la paix au Moyen-Orient, et se sont tourné vers l’Europe et d’autres pays pour un partenariat multilatéral.

Leave a Reply

Translate »