L’armée israélienne se prépare pour une éventuelle opération terrestre dans la bande de Gaza

By 11 juillet 2019 Israël & Moyen Orient

 
La 401ème brigade, une unité de blindés de l’armée israélienne, a achevé une session de formation spéciale à l’intention des commandants d’unités. Cet entraînement avait pour objectif de les préparer à une nouvelle guerre à Gaza et à la possibilité d’y mener une incursion terrestre……Détails……..

Après six mois d’entraînement opérationnel, le major Eliezer Abramovich, l’officier qui commande les opérations de la brigade, a expliqué que leur objectif était de former en premier lieu les commandants.
Après avoir analysé le défi opérationnel auquel ils sont confrontés, les dirigeants de Tsahal ont décidé de commencer la formation des commandants d’unité afin qu’ils puissent répondre aux besoins opérationnels qui leur seront présentés au cas où ils recevraient l’ordre d’agir.
Le major Abramovich a ajouté: « La brigade s’entraîne et se prépare. Nous sommes une brigade de blindés, notre travail consiste à manœuvrer et c’est ce à quoi nous nous préparons.
Notre formation consiste à nous concentrer sur ce que nous ferons en fonction des divers endroits que nous atteindrons. Nous nous entraînons en cas d’incursion terrestre dans la bande de Gaza.
« Nous avons concentré nos journées sur des sujets théoriques, combinant des exercices de planification et une journée sur le terrain, avec des véhicules de combat blindés, grâce auxquels nous pouvons nous entraîner au combat, au  remorquage, au sauvetage ou à tout autre sorte de défi que nous pourrions  rencontrer au combat.
Aujourd’hui, nous sommes venus nous entraîner dans la base de Tze’elim, afin de pouvoir faire face grâce aux techniques et aux stratégies que nos forces devront utiliser pour gagner.
Les terroristes dans la bande de Gaza ont déjà opéré à partir d’anciennes zones civiles, d’hôpitaux, d’écoles remplies d’enfants, etc. Nos forces se préparent à agir dans de tels conditions afin d’éviter les bavures en frappant l’ennemi.
Pour nous, un lieu d’où les terroristes tirent est une cible ennemie et cette cible sera détruite.
Bien sûr, s’il s’agit d’un lieu sensible, nous nous imposerons des restrictions supplémentaires mais une fois que cet emplacement devient une cible ennemie, il devient un lieu de combat, il n’y a donc pas de dilemme dans ce contexte ».

Source Koide9enisrael

Leave a Reply

Translate »