Skip to main content

« Les terroristes veulent démanteler la société israélienne de l’intérieur et voir de violentes émeutes dans les rues » (Yaïr Lapid)

i24NEWS

3 min

Les ministres des Affaires étrangères autrichien et israélien à Jérusalem, le 30.03.22
Gideon Sharon/GPOLes ministres des Affaires étrangères autrichien et israélien à Jérusalem, le 30.03.22

« La paix et l’amitié sont l’alternative à la terreur et au chaos »

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid a donné une conférence de presse conjointe mercredi avec son homologue autrichien Alexander Schlenberg à la lumière des événements tragiques que connaît Israël depuis une semaine: 11 Israéliens ont été tués dans trois attentats islamistes.

« Notre meilleure arme contre le terrorisme est l’unité de l’État d’Israël et de ses citoyens. Ce que les terroristes essaient de détruire, c’est le pouvoir d’un pays fort et fier, respectueux des lois, où les forces de sécurité ont les épaules suffisamment larges et la paix nécessaire pour agir contre le terrorisme, » a déclaré Yaïr Lapid.

« Le but du terrorisme n’est pas seulement d’assassiner des innocents, mais aussi de nous faire nous haïr et nous mettre en colère les uns contre les autres. Saper et démanteler la société israélienne de l’intérieur. Provoquer un échange d’accusations qui conduira à la violence. Les terroristes veulent voir de violentes émeutes dans les rues d’Israël, » a-t-il poursuivi.

Video poster

Le ministre s’est ensuite adressé à son homologue autrichien, disant: « notre entretien, comme celui du Sommet du Néguev en début de semaine avec le secrétaire d’État américain et les ministres des Affaires étrangères de l’Égypte, des Émirats, du Maroc et de Bahreïn, est la meilleure réponse au terrorisme. La paix et l’amitié sont l’alternative à la terreur et au chaos. »

« Nous choisissons la paix plutôt que le pouvoir. C’est un choix fort. La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, c’était dans le camp de concentration de Mauthausen. Je parlais de mon grand-père, qui a péri dans le camp. L’existence de l’État d’Israël, fort et sûr de lui, est la garantie qu’il n’y aura plus de Mauthausen. Une garantie que le terrorisme ne gagnera pas, » a conclu M. Lapid.

Une réunion du cabinet sécuritaire organisée par le Premier ministre Naftali Bennett est prévue ce soir à 19h.


Écrire un commentaire…

Leave a Reply

Translate »