L’histoire de Robert Oppenheimer, considéré comme le père de la bombe atomique

By 19 novembre 2019 Le mot du jour

L’histoire de Robert Oppenheimer, considéré comme le père de la bombe atomique

Amateurs d’histoire ou fans de la série The Big Bang Theory, vous avez sans doute entendu parler de Robert Oppenheimer, fils d’un riche importateur de textiles issu de la communauté juive ayant immigré d’Allemagne aux États-Unis. Cet homme est celui qui a inventé la bombe atomique. Mais bien que son invention soit controversée, son génie est indéniable……..Portrait & vidéos……..

Robert Oppenheimer était un physicien théoricien incompris. Son meilleur travail portait sur la fusion des étoiles à neutrons ; et le fait qu’il n’ait jamais remporté un prix Nobel a été attribué à sa mort, en 1967.
Mais ce qui a rendu Oppenheimer célèbre, c’est le projet Manhattan, qui lui a valu d’être connu comme étant « le père de la bombe atomique ». Ayant travaillé avec des génies comme Albert Einstein et Bertrand Russell, sa contribution à la science va bien au-delà de la création de la bombe atomique.

UN GÉNIE QUI S’EST DÉCLARÉ DÈS SON ENFANCE

Julius Robert Oppenheimer est né le 22 avril 1904 à New York. Il est le fils de Julius S. Oppenheimer, un riche importateur de textiles issu de la communauté juive ayant immigré d’Allemagne aux États-Unis, et d’Ella Friedman, une artiste peintre.
La famille Oppenheimer faisait notamment partie de l’Ethical Culture Society, une association du judaïsme réformiste américain fondé et dirigé à l’époque par le Dr Felix Adler.
Le Dr Adler a également fondé l’Ethical Culture Society School, et c’est dans cette école que Robert Oppenheimer a effectué sa scolarité durant son enfance. Déjà à cette époque, ses prouesses académiques étaient évidentes. À l’âge de 10 ans, Oppenheimer étudiait des matières complexes comme la minéralogie, la physique et la chimie.
D’ailleurs, il a eu l’opportunité d’effectuer une correspondance avec le New York Mineralogical Club. Le club a su identifier le potentiel du jeune Oppenheimer et l’a invité à donner une conférence alors que ce dernier n’avait que douze ans.

EN 1939, OPPENHEIMER ET SON ÉLÈVE, HARTLAND SNYDER, ONT PRÉDIT L’EXISTENCE DES TROUS NOIRS.

Après ses études secondaires, Oppenheimer est entré à l’université Harvard avec un an de retard en raison d’une attaque de colite.
Au cours de cette année sabbatique essentiellement consacrée à son rétablissement, il a voyagé avec un professeur de littérature à la retraite, Herbert Smith, au Nouveau-Mexique.
De retour après son voyage, il a donc commencé ses études en chimie à Harvard.
Bien qu’il ait excellé dans ce domaine, ainsi que dans de nombreuses autres matières imposées par le cursus universitaire, Oppenheimer s’est découvert une passion pour la physique durant ses études à Harvard.
C’est en poursuivant cette passion qu’il a finalement intégré l’université de Cambridge où il a commencé ses recherches en atomique au laboratoire Cavendish en 1925.
À Cavendish, Oppenheimer a eu l’occasion de collaborer avec la communauté scientifique britannique dans ses efforts pour faire avancer la cause de la recherche atomique.
C’est également là-bas qu’il a rencontré le physicien théoricien Max Born. C’est avec Born qu’Oppenheimer a d’ailleurs écrit l’approximation de Born-Oppenheimer.
Ce dernier a invité Oppenheimer à l’université de Göttingen, où il a rencontré d’autres physiciens renommés et où, en 1927, il a obtenu son doctorat. Par la suite, il est rentré aux États-Unis en 1929 pour enseigner la physique à l’université de Californie à Berkeley et au California Institute of Technology. C’est également à cette même époque qu’Oppenheimer a commencé à s’intéresser de près à la politique.

ROBERT OPPENHEIMER ET LE PROJET MANHATTAN

Le projet Manhattan était le nom de code d’un projet de recherche mené pendant la Seconde Guerre mondiale par les États-Unis avec l’assistance partielle du Royaume-Uni et du Canada.
L’objectif final du projet était le développement de la première bombe atomique. Le projet a notamment été initié par le président Roosevelt après qu’Albert Einstein et Leo Szilard ont découvert que les nazis étaient en phase de développer une arme nucléaire.
Oppenheimer fut alors choisi pour administrer le laboratoire de recherche chargé de mener à bien le projet.

OPPENHEIMER S’EST OPPOSÉ À LA CRÉATION DE LA BOMBE À HYDROGÈNE ET LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN L’A ACCUSÉ DE TRAHISON.

Oppenheimer a ainsi mené ses recherches dans le Manhattan Engineering District, situé dans ce qui est désormais connu comme étant le laboratoire national de Los Alamos, au Nouveau-Mexique.
Après un travail acharné et près de cinq années de recherches, la première bombe nucléaire a explosé le 16 juillet 1945 avec une puissance d’environ 18 000 tonnes de TNT, à la base aérienne d’Alamogordo, dans le sud du Nouveau-Mexique.
Dans la même année, deux bombes atomiques ont été larguées sur le Japon, mettant presque immédiatement fin à la guerre.
Si la guerre était finie, les pertes ont été très lourdes, et plus de 120 000 personnes ont péri à cause des bombes atomiques.
Conscient des ravages causés par son invention, Oppenheimer a rendu visite au président Harry S. Truman pour lui parler de la nécessité de la mise en place de contrôles internationaux des armes nucléaires, et ce en tant que membre de la Commission de l’énergie atomique des États-Unis.
Truman, inquiet de la perspective du développement du nucléaire soviétique, a renvoyé Oppenheimer, mettant ainsi fin à sa participation aux projets nucléaires du pays.


LA VIE D’OPPENHEIMER APRÈS LA GUERRE

À la suite de son éviction politique, Oppenheimer devient directeur de l’Institute of Advanced Study de Princeton, où il continue de travailler dans le domaine de la physique, principalement comme enseignant.
Oppenheimer a ainsi poursuivi ses recherches et a apporté d’importantes contributions aux théories modernes des électrons, de la fusion nucléaire, des tunnels quantiques et des trous noirs.
Si Oppenheimer s’est fait rejeter par le gouvernement américain, il a eu le soutien de la communauté scientifique.
Cette dernière a d’ailleurs vivement critiqué Edward Teller, qui a témoigné contre Oppenheimer lors de l’audience de jugement traitant du fait qu’Oppenheimer ait été accusé de sympathie communiste.
Malgré le soutien de ses pairs, Oppenheimer a cependant choisi de se tenir éloigné de la politique.

OPPENHEIMER A ÉTÉ NOMINÉ POUR LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE A TROIS REPRISES, EN 1945, 1951 ET 1967, MAIS N’A JAMAIS GAGNÉ.

Quoi qu’il en soit, en 1963, le président John F. Kennedy a reconnu l’importance de la participation d’Oppenheimer à la science.
De fait, le président Kennedy lui a attribué le prix Enrico Fermi en 1963 pour ses contributions à la physique théorique.
Suite à cela, Robert Oppenheimer a continué à soutenir le contrôle international de l’énergie atomique. Au cours de ses dernières années de vie, il a également donné des conférences partout dans le monde.
Avec Albert Einstein, Bertrand Russell et Joseph Rotblat, il fonda l’Académie mondiale des arts et des sciences en 1960.
Julius Robert Oppenheimer mourut d’un cancer de la gorge en 1967, laissant derrière lui sa femme Katherine Puening Oppenheimer, et leurs deux enfants Peter et Toni.

Source Daily Geek Show

Leave a Reply

Translate »