Macron et Merkel ont caché la vérité sur le caractère contraignant du pacte sur les migrants, le pacte de Marrakech

By 23 mai 2019 Le mot du jour


Macron et Merkel ont caché la vérité sur le caractère contraignant du pacte sur les migrants, le pacte de Marrakech

On le savait, mais on en a maintenant la preuve. En signant le Pacte de Marrakech, Macron a menti au peuple français, le gouvernement a menti et les médias ont menti.

Il y a bien eu intention de cacher la vérité sur le caractère contraignant du pacte, contrairement aux dires du gouvernement.

C’est le gouvernement allemand qui l’a reconnu comme le dévoile le Tagesspiegel :

Le ministère a d’abord refusé de fournir des informations complémentaires sur le déroulement des cycles de négociation. En particulier, les concessions faites par la délégation allemande à d’autres partenaires de négociation n’ont pas été divulguées. Il a été dit que l’information ne serait communiquée aux médias que dans le cadre de discussions de fond et uniquement à titre confidentiel. Ce n’est qu’après une demande d’accès aux documents, en vertu de la liberté d’information, que le ministère a divulgué les rapports des délégations internes issus des cycles de négociations. Ceux-ci sont publiés en ligne par le Tagesspiegel.

Les documents montrent que les États membres de l’UE ont dû faire de nombreux compromis. Selon les rapports, l’une des raisons était les « exigences maximales » de certains pays qui voulaient rendre le traité juridiquement contraignant et parvenir à « une nette amélioration de la situation des migrants irréguliers ».

Source Tagesspiegel.de

En France, pas un seul média n’a évoqué le sujet alors que les discussions ont duré plus d’un an ! C’est dire combien Macron est fiable et digne de confiance !

Réunions secrètes, discussions confidentielles, communication partielle, tout s’est fait volontairement dans le dos des peuples européens.

Non seulement ce Pacte est contraignant pour les États européens, mais il entend interdire aux citoyens de dénoncer les ravages de la submersion migratoire.

D’ailleurs, la CEDH l’applique déjà sans restriction. Il n’est même plus possible d’expulser un réfugié auteur de crime.

Ce Pacte qui impose une immigration de masse et accorde les mêmes droits aux clandestins qu’aux réfugiés, signe la mort de l’Europe. Voilà pourquoi Macron et les médias nous l’ont caché.

Ce pacte, c’est « Immigration no limit ».

« Il fait disparaître le concept de clandestinité. Il exige la discrimination positive, favorise le regroupement familial et facilite les transferts d’argent », pour Marine Le Pen.

Ce texte, prétendument non contraignant, « a bien une valeur juridique et engage tous les pays signataires qui devront le respecter », ajoute-t-elle.

« Ce texte néfaste instaure un appel d’air mondial et une forme de droit international à la migration », dit Éric Ciotti.

Il faudrait, au contraire, durcir la politique migratoire pour enrayer l’invasion.

« Les flux illégaux ont augmenté de 174 % en Espagne alors qu’ils ont baissé de 80 % en Italie », rappelle Brice Hortefeux.

C’est donc un signal catastrophique que Macron et Merkel ont envoyé à toute l’Afrique et à tout le Moyen-Orient.

La liste des pays qui jugent le pacte dangereux et qui ont refusé de se rendre au sommet de Marrakech pour le signer est longue.

En dehors des États-Unis, opposés au texte dès le début des discussions, ce sont la Hongrie, la Pologne, l’Autriche, l’Australie, la République tchèque, la Croatie, Israël, la Belgique et la Bulgarie qui disent non à l’invasion.

Ce pacte va livrer l’Europe à toute la misère du tiers-monde. L’avoir signé est un crime. Il suffit de le lire pour comprendre que Macron a bel et bien trahi le peuple français.

Le texte du « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières »

Jacques Guillemain

Leave a Reply

Translate »