Skip to main content

Nouvelles du pays ! Israël, Knesset : un tableau inquiétant de la situation dans les villes mixtes

Knesset : un tableau inquiétant de la situation dans les villes mixtes

La commission de la Sécurité intérieure a consacré lundi une séance aux conclusions du rapport de la police sur les émeutes pogromistes arabes du mois de mai dans les villes mixtes, durant l’Opération « Gardiens des Murailles ». Ces émeutes ont mis en évidence la fragilité de la coexistence dans les villes où vivent côte à côte Juifs et Arabes, où l’hostilité à l’Etat d’Israël est sous-jacente chez une frange de la population arabe et où tout peut s’enflammer en un instant.

Pessimiste, la présidente de la commission, Meirav Ben-Ari (Yesh Atid) a déclaré en préambule : « Lors de l’Opération ‘Gardiens des Murailles’ nous nous sommes trouvés confrontés à une menace venant de l’intérieur, la résistance n’a pas été optimale et des citoyens dont le seul ‘crime’ était d’habiter dans ces villes l’ont payé de leur vie. Toute opération antiterroriste future amènera probablement avec elle une nouvelle vague de violence nationaliste et nous devons nous y préparer. Nous voulons être sûrs que les citoyens sont protégés, autant dans les villes mixtes qu’en dehors ».

Meirav Ben-Ari a également fortement regretté l’absence de tout représentant de la police dans cette séance, ce qui lui a permis de rappeler que la police a également été quasi-absente au début des émeutes. L’une des conséquences de la volonté de ne pas heurter la population arabe israélienne et ses représentants politiques.

Autre intervention très remarquée, celle de la députée Ruth Wasserman-Landa (Bleu-Blanc), qui a esquissé un tableau effrayant, avertissant que les prochaines émeutes débuteront à Lod, s’étendront dans tout le pays et seront encore plus violentes que celles du mois de mai, tant la tension est forte et palpable dans la ville. Evoquant une « risque véritable de guerre civile », elle a appelé à un sursaut général immédiat de tous les intervenants et à mettre de côté toutes les considérations politiques afin de s’unir pour éviter le pire.

Lecteur vidéo

00:00
02:14

Le maire d’Acre, Shimon Lancry, a demandé à ce que la responsabilité de la sécurité dans les villes mixtes soit transmise aux collectivités locales et a affirmé que seul un faible pourcentage de citoyens profitent des lacunes de gouvernance pour provoquer des troubles.

Amit Aviram, représentant du conseil de la Sécurité nationale a indiqué que les leçons de l’Opération « gardiens des Murailles » ont été intégrées et que tout est fait au niveau national pour parer à des scénarios similaires dans le futur.

Photo Flash 90

 

Leave a Reply

Translate »