Skip to main content

Nouvelles du Pays, Israël : Policiers humiliés et agressés à Kfar Qassem

Policiers humiliés et agressés à Kfar Qassem

La gouvernance et l’autorité de l’Etat ont connu un nouveau revers vendredi à Kfar Qassem après l’agression de plusieurs policiers venus arrêter un suspect dans une rixe qui avait éclaté dans un café-restaurant. Les policiers ainsi qu’un bénévole de la police ont été pris à partie par des membres d’un groupe de surveillance liée au Mouvement islamique venus les empêcher de procéder à l’arrestation. Les policiers, humiliés et roués de coups ont quitté les lieux sans le suspect qu’ils étaient venus arrêter. Certains ont dû être soignés. Quatre parmi les agresseurs ont été arrêtés plus tard.

Le commandant de la police israélienne, Yaakov Shabbtaï a réagi à ces scènes qui ont été rapidement diffusées sur les réseaux sociaux : « Nous ne laisserons pas sans réaction cette violence commise envers des policiers à Kfar Qassem. J’ai donné instruction au commandant de police de la région nord d’agir avec fermeté pour mettre la main sur ceux qui ont pris part à cette agression et pour cela, nous mettrons tous les moyens à sa disposition. »

Cet incident a provoqué des réactions dans la classe politique. Le chef de l’opposition Binyamin Netanyahou a dit : « Quand le gouvernement de Benett dépend de Mansour Abbas et des Frères Musulmans, les délinquants arabes relèvent la tête et osent s’attaquer à nos policiers. C’est le franchissement d’une ligne rouge auquel il faut réagir avec toute la fermeté nécessaire ».

Le député Israël Katz (Likoud) a déclaré : « Des policiers ont été agressés avec brutalité par des membres d’une milice privée du Mouvement islamique à Kfar Qassem alors qu’ils venaient accomplir leur mission et procéder à des arrestations. Il s’agit d’une honte sans précédent. La dépendance du gouvernement au parti islamique Ra’am transmet un message clair de faiblesse et d’incurie face à des éléments violents dans la rue arabe et bientôt, Mansour Abbas leur accordera des milliards afin d’augmenter encore leur force et leur influence. Cela ne peur se passer qu’en Israël ! »

Le député Micky Zohar a appelé à des sanctions disproportionnées afin que de tels incidents ne se reproduisent plus. « Aucun citoyen n’a le droit de se comporter ainsi envers des représentants de la loi », a rajouté le député.

Itamar Ben-Gvir (Hatziyonout Hadatit) appelle à la démission du commandant de la police : « Il s’agit d’un commandant de la police qui a lamentablement échoué et qui n’a aucune politique globale. Il doit rentrer chez lui. Cela fait plus de six mois que je dis que Kobi Shabbtaï doit rendre son mandat. Ces images de policiers humiliés, battus, agressés sont devenues quasi-quotidiennes et le pire est que leurs agresseurs ne sont pas punis. Depuis quand la police autorise-t-elle des milices civiles à se promener dans les rues de la ville ? Qui leur en a donné la permission ? Où la loi permet-elle à des personnes privées de patrouiller et de gérer la ville, comme si nous étions au Far-West ? Si cela s’était passé à Yitzhar, les policiers auraient fait usage de leur arme, mais comme il s’agit de Kfar Qassem, il n’y a ni loi ni juges. C’est un véritable racisme. Quelle honte ! »

Quoi que l’on puisse dire, il est certain que la travail de la police israélienne dans le secteur arabe, déjà très difficile en général, l’est rendu encore davantage à cause de la présence du parti Ra’am dans la coalition, qu’il faut ménager sous peine de la chute du gouvernement. Le comble est que le député Walid Taha (Ra’am) président de la commission de l’Intérieur est parmi les fondateurs de cette milice islamique Al-Hiyassa qui a agressé les policiers !

Vidéos :

 

 

Photo Roni Ofer / Flash 90

 

Join the discussion 3 Comments

  • Alexandre dit :

    La délinquance en France qui s’attaque à nos policiers donnerait-elle des idées aux délinquants hors de nos frontières jusqu’en Israël ?
    Sous le gouvernement de Binyamin Netanyahou cela se serait-il passé ? Comme le dit l’article, depuis quand la police autorise-t-elle des milices civiles à se promener dans les rues de certaines villes en Israël ?
    Car à priori l’origine des ces attaques provient des membres d’une milice privée d’un mouvement islamique.
    Lamentable mais tellement prévisible…

  • Chantal Ch dit :

    « Quand le gouvernement de Benett dépend de Mansour Abbas et des Frères Musulmans, les délinquants arabes relèvent la tête et osent s’attaquer à nos policiers. C’est le franchissement d’une ligne rouge auquel il faut réagir avec toute la fermeté nécessaire ».
    Il est certain qu’en laissant le loup entrer dans la bergerie, il fallait s’attendre à avoir des dégâts un jour ou l’autre !
    Tout ça pour éliminer Bibi, on pactise avec l’ennemi !!!
    Bravo au gouvernement de Benett !

Leave a Reply

Translate »