was successfully added to your cart.

Deux considérations sur le Shabbat – Jacques Sobieski – Jean-Philippe S.

By 22 février 2017Doctrine
Shalom,
L’Eternel a confié au peuple juif le soin de « garder » sa Parole.
Une greffe
Toute la question est « sommes-nous greffés » sur l’olivier franc de la foi ? Sommes-nous greffés sur Israël ?
Yeshoua a dit : »Je Suis le Cep (de la Vigne) et vous êtes les sarments ». Il n’est pas la racine de la vigne car c’est Israël la racine. Lui il est la branche principale attaché au tronc. Il en est de même pour l’olivier.
Ruth la Moabite
Image de l’Eglise sioniste, Ruth la Moabite disait à sa belle-mère juive les paroles suivantes :
Ruth 1:15 « Naomi dit à Ruth : Voici, ta belle-soeur (Orpa) est retournée vers son peuple et vers ses dieux ; retourne, comme ta belle-soeur. 16 Ruth répondit : Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi ! Où tu iras j’irai, où tu demeureras je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu ; 17 où tu mourras je mourrai, et j’y serai enterrée. Que l’Eternel me traite dans toute sa rigueur, si autre chose que la mort vient à me séparer de toi! »
La question que je vous pose c’est : êtes-vous une Ruth ou êtes-vous une Orpa ? Vous êtes-vous attaché au Figuier Israël ?
En tant que croyant en Yeshoua selon l’alliance messianique par son Sang, il nous a été déclaré que « tout est pur pour celui qui est pur » Tite 1:15 Tout est pur pour ceux qui sont purs; mais rien n’est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules, leur intelligence et leur conscience sont souillées.
Observer ? Ne pas observer le Shabbat ?
Concernant le Shabbat, le Seigneur ne nous demande pas grand chose : simplement d’observer les 10 commandements. Ce n’est déjà pas beaucoup. Même si on reprenait les 613 commandements de la loi on serait encore en-dessous des mille lois ou règles établies envers les chrétiens dans le Nouveau Testament dans son ensemble !.
Nous sommes d’accord pour aimer Dieu de tout notre cœur, pour respecter nos parents, pour ne pas tuer ou pour ne pas voler la femme de notre voisin.
Nous sommes d’accord pour ne pas adorer des idoles, des statues, Marie, les saints, qu’ils soient juifs (il y en a !) ou catholiques (il y en a 365/an).
Nous sommes d’accord d’obéir à des choses plus ou moins compliquées que Dieu n’a pas ordonnées, des traditions humaines, des fêtes païennes (saint sylvestre, croyances, saint nicolas, saint valentin…) des commandements d’homme, qu’ils soient juifs (dans le judaïsme les pratiques rituelles, ésotériques de la cabale non ordonnées par Dieu ne manquent pas) ou catholiques (les messes, la transsubstantiation, le remplacement d’Israël par l’Eglise, les fêtes païennes, toussaint, la prière à Marie, les saints, la noël, toutes des choses inexistantes dans la Bible chrétienne, etc.)
Mais quand on demande d’observer un simple petit commandement, le plus agréable, le plus facile de tous,  le 4ème commandement tel que l’Eternel l’a dit lui-même dès la première page de la Bible, le respect du jour du Shabbat, un certain monde chrétien s’insurge à grands cris et fracas, plaintes, tremblements et condamnations qu’on ne l’y reprendrait pas, ils préfèrent « changer les temps et les moments » plutôt que de risquer d’être « accusés » d’être « retournés vers la loi ». Daniel 7: 25 « …, et il espérera changer les temps et la loi ».
 
– Si vous dites que c’est Shabbat tous les jours, j’aime dire AMEN,  c’est bien vrai d’ailleurs – MAIS au niveau pratique alors ne travaillez plus jamais pour un salaire car pour vous c’est Shabbat tous les jours et le jour du Shabbat on arrête toute activité lucrative.
– Si vous vous réunissez les dimanches, je veux dire AMEN ; vous vous réunissez quand vous voulez, mais n’oubliez pas tout de même la PRIORITE, D’ABORD celle d’honorer Dieu le jour du Shabbat, le septième jour de la semaine, le samedi. Si ce n’est pas le cas, alors prenez des ciseaux et coupez les passages devenus obsolètes entre autres dans Exode 20 et Genèse 1.
– Si vous dites que la loi est annulée, je dis AMEN, car grâce à Yeshoua, une « certaine loi », la loi mosaïque, est bien annulée – ou plutôt « accomplie » ; la partie en tout cas de la loi DANS SES PRESCRIPTIONS MOSAIQUES :
Éphésiens 2:14 « Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, 15 l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, 16 et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié. »
 
Vous le savez comme moi que tout pardon divin ne peut être accepté que sur base d’un sacrifice sanglant. Les sacrifices d’animaux ont été remplacés par le sacrifice parfait de l’AGNEAU PARFAIT, Yeshoua Fils de Dieu sans péché, pur.
Cette loi a donc bien été accomplie en Yeshoua qui a versé son sang selon Psaume 22, Esaïe 53, Proverbes 30:4, etc.
Sinon prenez une scie pour couper votre Bible en deux parties distinctes et séparées.
Si vous dites que nous avons une loi d’amour qui est au-dessus de toutes les lois, je dis amen car en Yeshoua nous avons la Vie éternelle. Cela ne m’empêche pas de limiter la vitesse de mon véhicule à 130 km/h sur les autoroutes françaises en allant à l’église, de payer mes impôts, pour obéir à la loi des hommes, mais surtout cela ne m’empêche pas de me reposer le Shabbat, le jour que Dieu a choisi.
Les disciples des premières kehilot (églises) messianiques ne connaissaient pas ces réunions du « jour du Seigneur » du dimanche.
Ce n’est qu’à partir de l’année 135, où décédait le faux messie Bar Kochba, que les croyants messianiques ont arrêté de se réunir dans les synagogues pour se réunir dans les maisons.
Ca ne serait même pas venu à l’esprit des disciples de Yeshoua de modifier le jour du Shabbat donné par Dieu.
Deux siècles plus tard, c’est l’empereur Constantin en 325 (un incroyant, faut-il le préciser !) qui a décidé de supprimer tout ce qui portait le nom de juif, fêtes, bibles, langues, identité juive, etc.. Depuis l’exode d’Egypte, il y a toujours eu des gens qui se sont attachés à Israël.
Les disciples de Yeshoua se réunissaient « tous les jours pour rompre le pain dans les maisons » pour chanter, s’exhorter l’un l’autre, pour enseigner, se laisser enseigner, pour apprendre sur la FOI. Mais cela n’a rien à voir avec le jour que l’on honore pour célébrer Dieu et où on se décharge de ses fardeaux devant Dieu.
1 Pierre 5: 6 « Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable; 7 et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. »
Un passage intéressant de l’apôtre Paul devrait clore ce débat sur le Shabbat.
Colossiens 2:16 « Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des shabbats: 17 c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Mashiah« .
 
Le manger et le boire
Cela signifie donc que celui qui mange du porc ne devrait pas juger celui qui ne mange pas de porc, que celui qui mange cacher ne devrait pas juger celui qui ne mange pas cacher, celui qui boit du vin ne devrait pas être jugé ou juger celui qui en fait abstinence.
L’ombre des choses à venir
Que celui qui ne veut rien savoir sur les « moadim », les rendez-vous de Dieu, celui qui ne veut pas célébrer les 7 fêtes ordonnées par l’Eternel en Lévitique 23, ne jugent pas ceux qui veulent les célébrer au temps fixé, en temps et en heure et ce dans l’attente et l’espérance de la résurrection où nous serons toujours avec le Seigneur.
Les nouvelles lunes
Celui qui respecte le calendrier lunaire hébreu (aujourd’hui on est le 24 shevat 5777) ne devrait pas être méprisé  – et inversement – par celui qui suit le calendrier civil grégorien de Constantin. Celui qui respecte le Shabbat ne devrait pas juger celui qui ne le respecte pas. Car toutes ces choses sont en Yeshoua.
Si pour vous le dimanche est le jour du Seigneur, alors je dis AMEN ! Gloire à Dieu !
Si pour vous le samedi est le jour du Seigneur ? Alors je dis AMEN ! Gloire à Dieu !
1 Corinthiens 7:17 « Seulement, que chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l’appel qu’il a reçu de Dieu. C’est ainsi que je l’ordonne dans toutes les Eglises. 18 Quelqu’un a-t-il été appelé étant circoncis, qu’il demeure circoncis; quelqu’un a-t-il été appelé étant incirconcis, qu’il ne se fasse pas circoncire. »
Pour terminer, je vous invite à réaliser que tout est permis et tout n’est pas utile SAUF de pécher volontairement en ayant été enseigné ouvertement contre les avertissements donnés : le péché suivant nous parle au sujet du boire et du manger de la nourriture hallal consacrée à Allah, la divinité païenne de l’islam :
 
Actes 15:28 « Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire, 29 savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu. »
Dieu nous met clairement en garde contre l’alimentation islamique. Pourquoi? Non à cause de la nourriture qui est pure et quelconque mais à cause de l’avertissement qui a été donnée par les musulmans : la prière invoquée à Allah lors de l’exécution de l’animal, vous place comme « soumis » à l’islam. Cette prière islamique ouvre les portes aux démons de l’islam. Ne le permettez pas pour votre vie.
AMEN
Jacques Sobieski
Le 21 février 2017 à 07:27, Jean-Philippe S. a écrit :

Mais quel jour est le jour du Seigneur ? De quel jour es-tu le Seigneur ?

Car le Fils de l’homme est maître du Shabbat ». Matt. 12 : 8.

Il y  a sept jours dans la semaine. Quel jour est le jour du Shabbat ?

«Le septième jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu ». Quatrième Commandement (Ex. 20 : 10.)

Mais, Seigneur, n’as-tu pas aboli la loi qui contient le Commandement du Shabbat?

«Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir ». Matt. 5 : 17.

N’as-tu pas au moins changé un des commandements afin qu’aujourd’hui tes disciples puissent garder un autre jour ?

«Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé ». Matt. 5: 18.

Mais, Seigneur, le samedi n’est-il pas un jour juif ? Le septième jour n’est-il pas le Shabbat des Juifs ?

«Le Shabbat a été fait pour l’homme ».  [Marc 2 : 27] (Le Shabbat a été mis en place et donné à l’homme 2500 ans avant l’existence d’un Juif. Voir Gen. 2: 1-3).

Quelqu’un m’a dit qu’après ta crucifixion, tes disciples ne gardèrent plus le Shabbat du septième jour selon la loi. Est-ce vrai ?

«C’était le jour de la préparation, et le Shabbat allait commencer. Les femmes qui étaient venues de la Galilée avec Jésus accompagnèrent Joseph, virent le sépulcre et la manière dont le corps de Jésus y fut déposé, et, s’en étant retournées, elles préparèrent des aromates et des parfums. Puis elles se reposèrent le jour du Shabbat, selon la loi ». Luc 23 : 54-56.

Mais l’apôtre Paul ne rencontrait-il pas toujours les premiers chrétiens le jour du dimanche en l’honneur de la résurrection ?

«Pendant trois Shabbats, il discuta avec eux, d’après les Écritures ». Actes 17 : 2.

Peut-être s’est-il réuni avec les Juifs le jour du Shabbat et avec les païens le dimanche. Qu’en penses-tu ?

«Paul discourait dans la synagogue chaque Shabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs ». Actes 18 : 4.

Quel était l’enseignement de Paul sur le repos du Shabbat ?

«Il y a donc un repos de Shabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes ». Héb. 4: 9, 10.

Mais, de quel jour parlait Paul lorsqu’il disait que Dieu s’est reposé ?

«Car il a parlé quelque part ainsi du septième jour : Et Dieu se reposa de toutes ses oeuvres le septième jour ». Hébreux 4: 4.

(Dans le Nouveau Testament il n’y a pas moins de 59 références au Shabbat. Le livre des Actes note 84 Shabbats durant lesquels l’apôtre Paul et ses compagnons ont tenu des services religieux. Cependant il n’y a aucune parole dans la Bible toute entière autorisant le repos du dimanche.)

Pourquoi tant de gens gardent-ils le dimanche au lieu du Shabbat ? Si la Bible enseigne le repos du Shabbat, comment et par qui le repos du dimanche a-t-il commencé ?

«Il [la puissance de la ‘petite corne’] prononcera des paroles contre le Très-Haut,… Et il espérera changer les temps et la loi ». Dan. 7: 25.

L’Eglise Catholique Romaine est la Petite Corne de Daniel 7. Pense-t-elle avoir la puissance de changer la loi de Dieu ?

«Si elle n’avait pas eu une telle puissance, elle n’aurait pas pu faire ce qu’elle a fait et avec quoi s’accordent tous les religieux modernes ; elle n’aurait pas pu substituer à l’observation du samedi, septième jour de la semaine, l’observation du dimanche, le premier jour de la semaine, changement en faveur duquel il n’existe aucune autorité Scripturaire ». Stephen Keenan, prêtre catholique romain, Doctrinal Catechism, p. 174.

Quand ce changement a-t-il eu lieu ?

«Nous observons le dimanche au lieu du samedi parce que l’Eglise Catholique a transféré, lors du concile de Laodicée (364 ap. J-C.), la solennité du samedi au dimanche ». Peter Geirmann, The Convert’s Catechism, p. 50. (Ce catéchisme reçut la bénédiction du pape le 25 janvier 1910).

Les pasteurs protestants sont-ils d’accord sur ce point ?

CONGRÉGATIONALISTES : « Il est clair que quelles que soient la rigidité ou la dévotion impliquée à l’adoration du dimanche, nous ne gardons pas le Shabbat ». – Dr. R.W. Dale, Les dix commandements, p. 106.

MÉTHODISTES : « Le Shabbat, dans la langue hébraïque signifie repos et il s’agit du septième jour de la semaine … Et il faut confesser qu’il n’y a, dans le Nouveau Testament, aucune loi concernant le premier jour ». – Dictionnaire théologique de Buck.

BAPTISTES: «Il y avait un commandement, et celui-ci existe toujours, de sanctifier le jour du Shabbat, mais ce jour du Shabbat n’est pas le dimanche. Il doit être cependant déclaré, avec une grande démonstration de triomphe, que le Shabbat a été transféré du septième au premier jour de la semaine. …

Où se trouve le récit de ce transfert?

Pas dans le Nouveau Testament — absolument pas… Bien sûr, je sais parfaitement que le dimanche n’a été utilisé qu’au début de l’histoire chrétienne.
Mais quel dommage qu’il porte la marque du paganisme, et qu’il ait été christianisé avec le nom du dieu soleil, lorsqu’il fut adopté et sanctionné par l’apostasie papale, et transmis au protestantisme comme un héritage sacré. » Dr. E. T. Hiscox, auteur du Manuel Baptiste.

Quelle différence cela fait-il que j’adore un certain jour ? Un jour est un jour, n’est-ce pas ?

«Ne savez-vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice? » Rom. 6 : 16.

Alors, que dois-je faire, obéir au commandement divin du Shabbat, ou garder le dimanche des hommes ?

«Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes ». Actes 5 : 29.

Hé bien, Seigneur, Que penses-tu de l’adoration du dimanche ?

«Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes ». Mail. 15 : 6,9.

Mais, les millions de gens qui gardent le dimanche ne peuvent certainement pas être dans l’erreur, n’est-ce pas ?

«Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il yen a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent ».Matt. 7 : 13, 14. (Seul un petit nombre obéit à Dieu aux jours de Noé, aux jours de Lot, aux jours du Christ. La majorité se perdit).

Mais Mr. Untel, dr. en théologie, est un homme sage : pourquoi lui et d’autres prédicateurs ne gardent-ils pas le Shabbat ?

«Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles.
Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ». 1 Cor. 1 : 26, 27. (Note : Les grands enseignants à l’époque de Jésus rejetèrent également la vérité. Ses disciples étaient des gens du peuple).

Mais j’ai accepté Jésus. Il m’a accepté et j’ai gardé le dimanche. Il est clair que je ne serais pas perdu si je ne gardais pas le Shabbat maintenant, n’est-ce pas ?

«Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir ». Actes 17 : 30.

Je te connais, Seigneur, tu ne me condamnerais pas pour avoir violé le Shabbat, n’est-ce pas ?

«Celui qui dit :je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui ». I Jean 2 : 4.

Mais n’est-il pas suffisant d’aimer le Seigneur et de vivre par la loi d’amour ?

«Si vous m’aimez, gardez mes commandements ». Jean 14: 15.

Cela implique-t-il tous les dix ?

«Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous ». Jacques. 2: 10.

Eh bien, je pense que si nous essayons de suivre Jésus, c’est tout ce qui est nécessaire, non ?

«Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même». 1 Jean 2 : 6.

Quelle est ta coutume concernant le Shabbat ?

«Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du Shabbat ». Luc 4 : 16.

Mais Seigneur, c’était il y a plus de 2000 ans.

N’adorerais-tu pas un autre jour que le samedi si tu venais maintenant sur la terre ?

«Je suis l’Eternel, je ne change pas ». Mal. 3 : 6. «Jésus-Christ est le même hier, et aujourd’hui, et éternellement ». Héb. 13 : 8.

Mon salut dépend-il de mon obéissance à tes commandements ?

«Qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel ». Héb. 5: 9.

Est-il absolument nécessaire de garder les commandements pour recevoir la vie éternelle?

«Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements ». Matt.19:17.

Mais je ne vois toujours pas pourquoi tu insistes sur le septième jour, Seigneur. Le dimanche n’est-il pas aussi bon que le samedi ?

«Dieu bénit le septième jour et le sanctifia ». Gen. 2 3. «Il a béni, Je ne le révoquerai point ». Nom. 23: 20. «Car ce que tu bénis, ô Eternel est béni pour l’éternité ». 1 Chr. 17: 27.

Eh bien, il me semble que si je garde un jour sur sept, sans me soucier duquel, cela devrait être suffisamment bien.

«Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue c’est la voie de la mort ». Prov. 16: 25. «Pour les choses spirituelles… c’est spirituellement qu’on en juge ». 1 Cor. 2: 13, 14.

Mais, Seigneur ! Ne puis-je pas faire autrement ? Mes prières et ma profession de foi ne vont-elles pas m’amener au ciel ?

«Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux ». Matt. 7: 21.

Mais je prie.

«Si quelqu’un détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière même est une abomination ». Prov. 28 : 9.

Mais, Seigneur, regarde les gens qui font des miracles. Certains guérissent des malades, d’autres parlent en langues ; pourtant ne gardent-ils pas le
Shabbat. Qu’en est-il d’eux ?

«Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons- nous pas prophétisé par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité ». Matt. 7: 22, 23.

Oui, je sais que le Shabbat est bon ; mais mon entreprise aurait des problèmes si je fermais le Shabbat. Je pourrais perdre mon travail.

«Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme? » Marc 8 : 36.

Bon, pour moi-même, ça ne me dérangerais pas ; mais qu’en est-il de ma famille ? Ne serait-il pas préférable que je travaille le Shabbat plutôt que de voir ma famille souffrir de la faim ?

«Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par- dessus ». Matt. 6 : 32,33.

«Je n’ai point vu le juste abandonné, ni sa postérité mendiant son pain ». Ps. 37 : 25.

Mes amis vont rire de moi et me ridiculiser.

«Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous ». Jean 15 : 18.

Mais, suppose que ma famille ne soit pas d’accord avec moi. Dois-je être une source de division dans mon foyer ?

«Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi; celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi ».
Matth.. 10: 37, 38.

«Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple ». Luc 14: 33.

J’ai peur de ne pas être capable de résister à toutes ces épreuves. Je suis trop faible.

«Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Quand je suis faible, c’est alors que je suis fort ». 2 Cor. 12 : 9, 10.

«Je puis tout par Christ qui me fortifie ». Phil. 4: 13.

Alors, Seigneur, quelle est la récompense de la fidélité envers toi et les Commandements?

«Il n’est personne qui, ayant quitté, à cause du royaume de Dieu, sa maison, ou ses parents, ou ses frères, ou sa femme, ou ses enfants, ne reçoive
beaucoup plus dans ce siècle-ci, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle ». Luc 18: 29-30.

«Heureux ceux qui observent ses commandements, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville». Apoc. 22 : 14.

Seigneur, j’attends avec impatience une maison sur la terre renouvelée, garderons-nous là aussi le Shabbat ?

«Car comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l’Eternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom, à chaque nouvelle lune et à chaque Shabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel ». Esaïe 66 : 22, 23.

Eh bien, Seigneur, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Avec ton aide, je garderai le Shabbat.

«C’est bien, bon et fidèle serviteur ». Mail. 25 : 21.

QUELLE MARQUE ALLEZ-VOUS RECEVOIR ?

«L’Eglise Catholique, en vertu de sa mission divine, a changé le jour du samedi au dimanche pendant plus de mille ans avant l’existence d’un protestant ».
– Catholic Mirror (Miroir Catholique), septembre 1893.

«Bien sûr l’Eglise Catholique revendique ce changement comme une action de sa part. Et cet acte est une MARQUE de sa puissance ecclésiastique et de
son autorité en matières religieuses ». C. F. Thomas, chancelier du Cardinal Gibbons.

«L’observance du dimanche par les Protestants est un hommage rendu malgré eux à l’autorité de l’Eglise Catholique ». – Plain talk for Protestants (Propos
sans équivoque pour les Protestants), page 213.

«Sanctifiez mes Shabbats, et qu’ils soient entre moi et vous un signe auquel on connaisse que je suis l’Eternel, votre Créateur ». Ezéchiel 20 : 20.

 

Join the discussion One Comment

  • ed dit :

    donc si j ai bien compris c est le samedi le premier jour de la semaine; car le Seigneur a apparu trois fois si je me trompe le premier jour d la semaine c est pour cela qu on a remplace le samedi par le dimanche en disant que ce jour etait le dimancheet que c etait maintenant le dimanche ce jour de repos. C est pas facile cette question si vous avez raison comment comment le Seigneur va t il faire pour retablir cela si c st tres important puisqu il s agit des dix commandements
    merci

Leave a Reply