was successfully added to your cart.

Offensive conjuguée contre l’enrôlement des Druzes dans Tsahal LPH

Offensive conjuguée contre l’enrôlement des Druzes dans Tsahal

L’alliance historique entre la population druze et l’Etat d’Israël ne plaît pas à tout le monde. Notamment aux députés arabes à la Knesset ou à des organisations pro-palestiniennes basées en Israël ou à l’étranger.

Un rapport présenté mardi par le mouvement Im Tirtsou révèle par exemple que l’organisation chrétienne-quaker AFSC (American Friends Service Committee) ou l’organisation arabe israélienne Bladna déploient une intense activité auprès des jeunes arabes mais aussi druzes afin de les monter contre l’Etat d’Israël et les dissuader de servir dans Tsahal ou même effectuer un Service national civil (Sherout Leoumi). Cette activité bénéficie d’un soutien actif de la Liste arabe unifiée. Bien que ces activités soient punies pénalement, ces organisations ou ces députés ne sont jamais inquiétés par les autorités israéliennes.

Le rapport d’Im Tirtsou rappelle que Bladna, qui est une association israélienne, financée notamment par le New Israel Fund, viole sans vergogne les articles du Code pénal punissant la rebellion, l’incitation à la déloyauté, la haine envers l’Etat ou la division entre secteurs de la population.

Im Tirtsou révèle aussi que Bladna a reçu en 2015 plus de deux millions de shekels de la part de l’Union européenne, en partie par NIF interposé. Bladna « travaille » dans les villages druzes aux côtés d’une organisation druze appelée Orpod, qui tente de convaincre le jeunes druzes de soutenir la cause arabe palestinienne et de tourner le dos à l’Etat d’Israël. Ces activités subversives se font librement dans le cadre de séminaires, conférences, visites dans les écoles, réunions à domicile etc.

Celui qui est le plus actif à la Knesset en faveur de ces organisations n’est autre qu’Ayman Oudeh, président de la Liste arabe unifiée, présenté par les médias et la gauche comme un « modéré » et un « modèle pour la coexistence ». Ayman Oudeh combat tout ce qui pourrait aboutir à une coexistence correcte entre secteur arabe et juif, mais il tente aussi de détruire l’alliance israélo-druze qui a été conclue dès la création de l’Etat d’Israël. Mais il n’est pas le seul à intervenir activement. Hanin Zoabi, Jamal Zahalka, Youssef Joubran ou Massoud Ghaneim sont également de la partie.

Photo David Vaknin / Flash 90

Après la publication de ce rapport d’Im Tirtsou, le député Amir Ohana (Likoud), qui est président de la sous-commission des ressources humaines de Tsahal a annoncé qu’il va convoquer une séance d’urgence sur cette question: « Ce rapport décrit une situation effrayante contre laquelle il faut lutter de toute urgence », a-t-il déclaré.

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

Et il a rajouté: « Nous ne permettront pas à ceux qui haïssent Israël de porter atteinte à Tsahal et à ses soldats. Ces individus méprisables tentent de pousser des jeunes druzes au refus de servir, alors que les soldats druzes sont parmi nos meilleurs éléments et les plus vaillants ». Le député appelle également la police à sévir contre les organisations qui agissent dans cette direction ainsi que contre les députés arabes qui les encouragent et collaborent à ce travail de sape.

 

 

Leave a Reply