Chers tous, ISRAËL L’impasse actuelle à laquelle nous assistons consécutivement à deux reprises dans nos élections en Israël, où nous voyons deux blocs dirigés par Netanyahou et à l’opposé Gantz, est tout à fait troublante et mérite un temps d’arrêt et de réflexion.

By 25 septembre 2019 Lettre de nouvelles

Jérusalem, 25 septembre 2019
 
Chers tous,
 
ISRAËL
 
L’impasse actuelle à laquelle nous assistons consécutivement à deux reprises dans nos élections en Israël, où nous voyons deux blocs dirigés par Netanyahou et à l’opposé Gantz, est tout à fait troublante et mérite un temps d’arrêt et de réflexion. Car c’est loin d’être anodin et cela résonne en moi déjà comme un shoffar d’avertissement. Les deux articles qui suivent nous y aident. Merci de saisir les choses « de haut » et d’éviter de nous amalgamer à une judaïsation de façon aussi aveugle que brutale et au final peu intelligente. Il fallait le dire.
Ces deux articles me renvoient aussi à quelque chose que je n’ai fait qu’effleurer dans ma dernière lettre de nouvelles.
 
En voici l’extrait final (voir aussi le tout sur Souccot en fin de texte, plus bas) ET UNE EXHORTATION FINALE SUR L’ENCHAINEMENT DES TROIS FÊTES, ROSH HASHANAH, YOM KIPPOUR ET SOUCCOT. J’invite tous les membres dans l’œuvre à les pratiquer en utilisant la méditation qui vous a été donnée en lettre de nouvelles récente.
 
Attention, SOUCCOT cette année nous réserve sans doute une surprise de taille…
 
L’EXTRAIT EN QUESTION :
 
« Bon Rosh HaShana, avec du miel riche et propre de force concentrée inouïe, une image de Celui qui revient, bon Yom Kippour dans la joie d’avoir fait tout ce qui coûte, humblement, riche de cœur, désintéressé, pour rétablir l’unité dans l’amour, bon Souccot pour regarder le ciel au travers du toit et s’attendre à Sa venueQui sait, ce Souccot 5780 / 2019 ? »
 
J’écrivais sagement : bon Souccot pour regarder le ciel au travers du toit avec ses ouvertures et s’attendre à Sa venueQui sait, ce Souccot 5780 / 2019 ? Mais je me sens poussé à en dire un peu plus sans prophétiser, car « SA venue pour quoi ? ». Il s’agit d’une forme de pressentiment en fait… Car je perçois qu’un événement majeur venu d’EN HAUT va sans doute nous concerner lors du prochain Souccot. Ce jour, en lisant un magnifique livre de Dereck Prince sur le sujet de la mort (chaudement recommandé comme lecture) en perspective de croyant, véritablement né de nouveau, une citation m’a sauté au visage :
« Car pour moi, Christ est ma vie et la mort m’est un gain. Mais est-ce utile pour mon œuvre que je vive dans la chair ? Que dois-je préférer ? Je ne sais. Je suis pressé des deux côtés : j’ai le désir de m’en aller et d’être avec le Christ, ce qui est de beaucoup le meilleur ; mais à cause de vous, il est plus nécessaire que je demeure dans la chair. » (Phil. 1 : 21 à 24).
« Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous attristiez pas comme les autres qui n’ont pas d’espérance. En effet, si nous croyons que Jésus est mort et qu’Il est ressuscité, nous croyons aussi que D.ieu ramènera aussi par Jésus et avec Lui ceux qui se sont endormis (c’est-à-dire ceux qui sont morts dans la foi). Voici, en effet, ce que nous déclarons, d’après une parole du Seigneur : nous, les vivants restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis. Car le Seigneur Lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, au son de la trompette de D.ieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront en premier lieu. Ensuite nous, les vivants qui seront restés, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous par ces paroles. » (1 Thess. 4 : 13 à 18).
Lisez aussi Jean 5 : 28-29 et 1 Cor. 15 : 51-52.
 
Va-il s’agir de cela ? Sinon, ce sera un TEMPS DE LOUANGES qui nous donnera une connexion puissante avec le ciel en vue de traverser la tribulation et d’arriver à l’enlèvement plus tard. Rendez-vous pris pour Souccot, mais avant cela, vivons en profondeur les deux autres fêtes spirituellement inévitables pour vivre un vrai Souccot, cette année plus que jamais.
 
Les deux articles :
 
1ere vidéo
 
Les 3 axes vers la prochaine guerre mondiale – Rav Ron Chaya
 
 
///////////////////////////////////////////////////////////////////////
Deuxième article
L’impasse politique actuelle en Israël, prédite dans un manuscrit rédigé par un mystique juif il y a un siècle
Sep 24, 2019

L’impasse politique actuelle en Israel, prédite dans un manuscrit rédigé par un mystique juif il y a un siècle
 
Le rabbin Yitzhak Kaduri, kabbaliste séfarade aurait prédit les troubles politiques actuels en Israel entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le dirigeant bleu et blanc Benny Gantz, selon un rapport publié dimanche par le quotidien hébreu Israel Hayom . Les informations faisant allusion aux prédictions de Kaduri se sont également répandues dans les médias sociaux et sur l’application de messagerie Whatsapp ces derniers jours.
 
« A la veille de l’année 5780 (l’année hébraïque à venir), l’année des corrections, il n’y aura pas de gouvernement en Israël pendant une période prolongée … »
Récemment découvert à l’école kabbalistique de Nahalat Yitzhak, le manuscrit dit « à la veille de l’année 5780 (l’année hébraïque à venir), l’année des corrections, il n’y aura pas de gouvernement en Israël pour une période prolongée et les différents camps se disputeront sans décision de part et d’autre, puis, à Rosh Hashana (le Nouvel An juif) lui-même, ils se battront au ciel, côté sacré contre le côté du mal, et D.ieu et son entourage décideront entre eux. Et c’est tout ce que je peux dire, et j’ai juré de ne pas révéler plus de secrets et de choses cachées. « 
Le livre aurait été écrit par Kaduri dans sa jeunesse et caché par lui au début du siècle dernier, avant la création d’Israël.
Les déclarations de Kaduri font également référence à des extraits du livre ancien du kabbaliste Rabbi Sasson Hai Shoshani qui, selon Kaduri, était connu sous le nom de « prophète de l’Égypte ». Shoshani a déclaré : « Il viendra le jour où deux ministres remporteront le gouvernement en terre d’Israël. Ils s’appelleront Benjamin et aucun d’eux ne réussira à établir leur gouvernement ou leur royauté. »
 » Ce jour-là, sachez et comprenez que le Messie se tient déjà à la porte et le Shabbat après, il viendra et sera révélé, « la déclaration de Shoshani se poursuit. » Comprenez ceci et souvenez-vous en. « 
Moshe N., un assistant du petit-fils de Kaduri et l’actuel chef de Nahalat Yitzhak, le rabbin Yosef Kaduri, a déclaré à Israel Hayom: « La yeshiva a toutes sortes de manuscrits de Rabbi Kaduri avec les noms de D.ieu et d’autres objets similaires, que nous conservons. Ce sont des choses qui sont transmises de génération en génération, en secret, uniquement entre les kabbalistes et il est interdit de les révéler.
« Dans les écrits basés sur les enseignements de Rabbi Sasson Hai Shoshani, Les écrits révèlent qu’avant la venue du Messie, ils ne seront pas en mesure de former un gouvernement. »  Le compagnon d’étude du rabbin Kaduri, le rabbin Menachem Menashe, auteur de Ahavat Chaim, écrivait au nom du rabbin Shoshani lors de la lecture hebdomadaire de Ki Tavo, « la partie de la Torah que nous avons lue le dernier Shabbat, à propos de ce qui sera à la fin des temps, comment il y aura une guerre avec le peuple sur la question du shabbat et comment le peuple sera la majorité « , a-t-il poursuivi.
Il a expliqué que les remarques mentionnées dans le manuscrit de Kaduri sont similaires aux extraits diffusés.
Il a noté que la lutte entre les secteurs observants et non observateurs d’Israël est considérée comme quelque chose qui aura lieu avant la rédemption finale.
« En fin de compte, la rédemption dépend de nous, peuple d’Israël, et elle pourrait être réalisée ou ne pourrait être réalisée », a-t-il déclaré.
 
Cette prédiction n’est pas la première fois que Kaduri fait la une à propos de la politique israélienne.
Selon l’agence télégraphique juive, lors d’une réunion entre Netanyahu et Kaduri en 1997 à l’occasion de leur anniversaire commun, Netanyahu aurait chuchoté au rabbin que les gens de gauche « ont oublié ce que cela signifie d’être juif ».
 
Troisième article : un partiel de la dernière lettre de nouvelle
Souccot 
 
Et voilà, il nous reste à attendre Souccot (du 14 au 22 octobre), la fête que je préfère pour des raisons toute spirituelles évidentes.
Cette année, nous construirons notre Souccah quelque part en France où nous résiderons à ce moment. De tradition, le sens foncier de Souccot est : sortir de nos maisons afin de construire une cabane au toit insuffisant en vue de voir le ciel et de méditer sur le temps où D.ieu nous conduisait, nous Juifs dans le désert, à la découverte de notre mission de peuple choisi d’abord et avant tout. Pour nous tous, Juifs en Yeshoua et chrétiens, la morale de Souccot est : « demeure voyageur sur la Terre sans t’attacher à rien plus qu’à D.ieu ». Cette année, le Seigneur m’a indiqué de souligner, évoquer un autre regard possible à porter au travers du toit imparfait de la cabane, toit qui laisse voir le ciel. Je suggère ceci, que nous regardions LE CIEL au travers des branchages de notre précarité (le monde va mal et cela nous affecte) et que nous louions D.ieu, L’adorions en proclamant, suppliant pour Sa venue proche, notre libération qui va venir du ciel. Bon Souccot !
 
Bon Rosh HaShana, avec du miel riche et propre de force concentrée inouïe, une image de Celui qui revient, bon Yom Kippour dans la joie d’avoir fait tout ce qui coûte, humblement, riche de cœur, désintéressé, pour rétablir l’unité dans l’amour, bon Souccot pour regarder le ciel au travers du toit et s’attendre à Sa venueQui sait, ce Souccot 5780 / 2019 ?
 
Le meilleur en Lui et notre Shalom à tous ! Shana Tova !
 
Haïm Goël
 
URGENT
La guerre est imminente au Moyen-Orient. Suivre i24 news…et votre bible.
 

Leave a Reply

Translate »