« Abraham n’était pas juif », a insisté un membre de la Knesset

By 9 janvier 2014Etz Be Tzion

 janvier 9th, 2014  Aschkel
Dieu lune

Tibi, Zouabi, Sarsur et autres députés arabes (pas tous) éructent leur haine de l’Etat d’Israël et souhaitent sa destruction, et par respect pour la démocratie Israël laisse faire. A quand une loi pour établir l’innégibilité des pourfendeurs de la nation ?Photo – Sin le dieu lune et son symbole le croissant, présent dans tout l’ancien proche et Moyen Orient et une des idole s de la Mecque

Je ne vois aucun problème à ce que 20 % de la population israélienne (les arabes israéliens) ait une représentation à la Knesset d’autant que la très grosse majorité d’entre-eux dont Sarsur ne veulent pas vivre sous autorité arabe.

Nous ne reviendront même pas sur le fait souvent évoqué ici que si un énième état arabe voyait le jour en plein coeur d’Erets Israël, il serait Judenrein n’autorisant aucune présence juive civile ou militaire et encore moins de députés, et sans que cela fasse sourciller les Occidentaux bien-sur

Les Arabes israéliens entendent bien ne pas devenir citoyens palestiniens…

Réponse des intéressés représentés par « le Comité du suivi des Arabes en Israël » : cela est hors de question. [Hors de question pour eux de perdre leur nationalité israélienne pour la troquer contre une nationalité palestinienne pourtant si bien accueillie par le Maire de Paris ou un grand chanteur tunisien anti-israélien ].

Selon l’agence de presse palestinienne Maan News, certains Arabes israéliens envisagent d’ailleurs d’aller vivre dans d’autres villes israéliennes, qui ne sont pas situées dans le périmètre en question, pour ne pas passer sous contrôle palestinien si un tel accord était conclu…une délégation va rencontrer Mahmoud Abbas pour lui demander de ne pas l’accepter. Le dirigeant palestinien leur ayant déjà dit son opposition à cette éventualité le passé…Réaction prouvant, si besoin en était, qu’être Arabe israélien est loin d’être un sort si peu enviable, les quelque deux millions de citoyens arabes d’Israël bénéficiant des mêmes droits que leurs concitoyens juifs…Voilà qui apporte un démenti cinglant aux accusations de racisme et d’apartheid…

Pourquoi Mahmoud Abbas ne veut-il pas d’eux ?

Cependant on peut se demander pourquoi Mahmoud Abbas n’est pas en faveur de l’apport d’une telle population dont une grande partie a reçu une éducation universitaire…On comprend que des citoyens vivant dans une démocratie ne pourraient accepter le fonctionnement féodal, les violations des libertés d’expression ou de la presse de l’Autorité palestinienne. Ces nouveaux « Palestiniens » remettraient sans doute son pouvoir en jeu…

Mais peut-être y a-t-il une autre raison, étant donné que,selon ses propres dires, l’Autorité palestinienne, pas plus que le Hamas, n’a renoncé à reconquérir tout ce qu’elle nomme, à tort, la « Palestine historique », à détruire donc l’Etat hébreu. Sans doute le chef de l’OLP et du Fatah, Président de facto de l’Autorité palestinienne, estime-t-il que la présence de ces quelque 20 % de citoyens se revendiquant volontiers comme « palestiniens » en Israël devrait faciliter la mise en place de ce projet à plus ou moins long terme…Helène Keller-Lind

Revenons à ce Sarsur

Ibrahim Sarsur, chef du parti de la Liste arabe unie, dans un communiqué et publié dans les médias israéliens.

Cette affaire date du mois d’octobre mais est très révélatrice

En fait Sarsur répondait à une affirmation récente par les membres juifs de la Knesset Naftali Bennett et Uri Ariel, selon laquelle la revendication d’Israël à Jérusalem et la Judée-Samarie (la soi-disant «Cisjordanie») sont soutenues par la Torah .  »Cette affirmation amène contre Israël un demi-milliard de musulmans et l’ensemble du monde chrétien, » a déclaré Sarsur.

Dans les médias israéliens, le différend historique et religieux sur la possession et le contrôle de ces zones est souvent discuté.

Les Juifs et les musulmans se battent pour la même terre promise, et les deux fondent leurs revendications sur leurs livres saints respectifs, la Torah et le Coran.

Cet aspect du conflit est bien connu en Israël, mais il est souvent passé sous silence par l’Occident chrétien, qui cherche à imposer un compromis politique sur ce qui est essentiellement une bataille religieuse.

Et selon l’interprétation islamique de l’histoire, les Juifs n’ont pas d’héritage dans ce pays, qui a été promis aux musulmans.  »Selon le Coran, Abraham n’était pas Juif, mais musulman », a fait valoir Sarsur. «Abraham crut en Dieu, comme l’a fait son fils Isaac et petit-fils Jacob. »

Au-delà du Coran, Sarsur a également fondé son argumentation sur le fait qu ‘Abraham a vécu 1300 années avant l’existence historique d’un groupe connu sous le nom du «peuple Juif». Ce qui signifie pour Sarsur qui n’a pas honte de distordre l’histoire que «la terre appartient aux Palestiniens. » Rappelez-vous , cela vient d’un citoyen israélien tirant un salaire en tant que fonctionnaire de l’Etat d’Israël.

Sarsur a expliqué comment le Coran établit une distinction claire entre les enfants d’Israël sous la conduite de Moïse et les Juifs plus tard dans l’histoire: «Moïse a apporté la charia (loi islamique) au peuple d’Israël.

Mais après que cette nation ait rejeté la charia et l’islam, alors seulement le Coran se réfère à un peuple connu sous le nom de Juifs. « En tant que tel, le Coran voit le terme « Juif »comme négatif, un peuple qui a péché contre Allah.

Comme beaucoup d’apologistes de la cause palestinienne, Sarsur a commodément éludé le fait que le Coran et l’islam ont été fondés 2700 années après l’époque d’Abraham et environ 2200 ans après Moïse et l’Exode.

« Le concours théologique entre juifs et musulmans, entre la Bible et le Coran détermine le climat politique dans le pays et dans cette région, et beaucoup de gens à l’étranger ne ne comprennent pas cet aspect des choses » dit Avichail, un jeune rabbin de Jérusalem  »Le fait que nous (les Juifs) vivions encore dans la terre biblique d’Israël, est annoncé par les prophètes de la Bible et non par le Coran. »source

Ibrahim Sarsur est connu pour avoir fait l’éloge du Hezbollah, qui n’a aucun scrupule pour visiter en prison les pires terroristes sanguinaires tueurs de civils, qui souhaite voir s’établir un califat islamique à Jérusalem et est un des responsables du parti des arabes unis. Il fait également parti du Mouvement islamique (frères musulmans) divisé en 2 sections, celui du nord dirigé par le cheick terroriste Raed Salah un des financiers du Hamas et soutenant le terrorisme contre les Juifs, et celui du sud soi-disant plus modéré ayant abandonné les actions de terreur mais s’accordant sur la même idéologie à savoir

Les Juifs n’ont aucun lien historique avec la terre d’Israël

Les temples n’ont jamais existé, et donc les Juifs n’ont aucun droit sur Jérusalem

Les Juifs sont des colonisateurs de la « sainte terre islamique » qu’est la Palestine, l’Etat d’Israël euh pardon l’entité sioniste n’a pas lieu d’exister

Nous rappelons à cet ignorant de l’histoire en général et se sa propre histoire en particulier. Qu’Abraham descend de Sem, fils de Noé qui engendra Héber (Ivri – l’hébreu) genèse – section Noa’h/Noé chp 10 et 11- Bien sur la piètre connaissance de Muhammad des premières généalogies n’a pu permettre aux musulmans d’étudier la vie d’Abraham et ses ascendants, alors pour faire court ils expliquent qu’Abraham est né en Irak, (certains parlent de la Syrie), un pays arabe et islamique. ;-) colonisé par les conquérants islamique par le fil de l’épée de nombreux siècles plus tard.

Toujours pour faire court Abraham le père du monothéisme est musulman car soumis à Allah, sauf qu’Allah est une des idoles du panthéon préislamique et ses 360 dieux-idoles vénérés à la Mecque bien longtemps avant Muhammed n’institue l’Islam

Selon la Tradition en Islam le Sahîh de Bukari 64.48.7, il y avait 360 statuettes représentant autant de divinités au moment où il reconquit La Mecque en 630. dont Baal le seigneur, et maître du lieu, c’était le nom donné par les Sémites de l’Ouest Coran 37.125 Les diverses divinités mentionnées dans le Coran sont: 71.23: Wadd, Suwâ, Yagûth, Yaûq, Nasr, sourate 53.19-20 Manât, al-Lât, Uzza ! Al-Lât était est le féminin d’Allâh. C’était une divinité adorée à La Mecque ! Et ilah (Allah) était adoré préislamiquement sous d’autres noms avant la venue de l’Islam Allah était donc déité païenne vénérée à la Kabba.

Les païens arabe à La Mecque adoraient un dieu de la lune appelé Hubal à kabbah. Hubal était le seigneur de kabbah le plus élevé des 360 dieux . Allah était aussi adoré comme le seigneur de kabbah. Allah n’a jamais été présenté par une idole de nature physique. Hubal semble être l’idole que les arabes païens adressaient leur prières pour Allah. En d’autres mots Allah était Hubal. Mohammed en détruisant les Idoles dont Hubal, les païens n’avaient plus d’idole pour prier et Hubal a été oublié. mais les signes demeurent; comme les croissant de lune, la kabba etc. Des païens auraient prié Allah devant l’image de Hubal. (sources: La Mecque de Mohammed par W. Mongomery Watt; … ) Le culte de lune a donc été pratiqué en Arabie plus de 2000 av Jésus-christ. La lune en croissant symbole le plus commun de ce culte ! Un apologiste musulman a admis que l’idole d’un dieu Hubal de lune a été placé sur le toit de la Kabba environ 400 ans avant Muhammad. Ceci peut en fait être l’origine de pourquoi la lune en croissant est sur chaque minaret au Kabba aujourd’hui et au symbole central de l’Islam placé sur de chaque mosquée dans le monde entier ! voir aussi source; (Muhammad le prophète, le Hafiz Ghulam Sarwar (Pakistan), le p 18-19, les musulmans saints) Le dieu de lune y est désigné également sous le nom d’ilah.

Ce n’est pas un nom propre d’un dieu spécifique simple, mais une signification générique de référence « le dieu ». Chaque tribu arabe locale se rapporterait à leur propre dieu tribal local en tant que Al-ilah plus tard, ce nom deviendra Allah ! Quand Mohammed est venu, il a laissé tombé toutes les références du Dieu Hubal, Sourate 41:37. Parmi Ses merveilles, sont la nuit et le jour, le soleil et la lune : ne vous prosternez ni devant le soleil, ni devant la lune, mais prosternez-vous devant Allah qui les a créés, si c’est Lui que vous adorez! .mais Muhammad a maintenu beaucoup de rituels païen et les a redéfinis en termes monothéiste. il est donc clair que l’Islam est dérivé du paganisme qui a par le passé adoré un dieu-lune.

Bien que l’Islam soit aujourd’hui une religion dite monothéiste, ses racines tirent ces origines du paganisme. La vénération du dieu de la lune Sin était très répandu et très populaire dans le temps d’Abraham. Il a été demandé à Abraham de quitter Ur des chaldéens le lieu où le dieu de la lune était vénéré et d’aller vers Canaan pour adorer le vrai Dieu. Ur était dans le région de Babylone. Serait-il possible que quand Ismaël a quitté Abraham, il ait adopté ce dieu de la lune qui plus tard a été répandu parmi les Arabes et qui sous Mohammed a été changé pour Allah, l’ancienne divinité préislamique en un dieu unique en copiant ce qu’il avait appris des juifs et des chrétiens? On comprend beaucoup mieux pourquoi les juifs et les chrétiens ont rejeté le dieu « Allah » en tant que faux dieu .Al-Kindi, un des premiers apologistes chrétiens contre l’Islam, a précisé que l’Islam et son dieu Allah ne sont pas venus de la Bible mais du paganisme des Sabéens. Nabonide, dernier roi de Babylone, fut élu et installé en -555 pour régner sur l’empire de Babylone, il était connu comme un adepte du dieu lune Sîn (ou Nanna, ou Suen, etc. suivant la langue ) Ensuite, l’origine Sin le Lune-dieu n’était pas la déité suprême mais que sous l’action de Nabonide dans les temps pré-islamiques Sin est devenu la déité suprême c’est à dire ilah qui s’est transformé en Allah plus tard .

Par ailleurs, nous savons que Nabonide a vécu un long séjour en Arabie, et pas n’importe où c’est à dire dans le Hedjaz, où s’élevait un sanctuaire à Sîn, le dieu-Lune. Ceci est la preuve qu’ en Arabie, dans la région du Hedjaz (là où se trouve la Mecque et Médine) Sin le dieu-lune était ilah. source

Et oui avant Mahomet, la population de cette région était idolâtre, donc non musulmane, ce que les musulmans appellent La jâhilîya (arabe : جاهِليّة [jāhilīya], ignorance; paganisme), ou Jâhiliyya, désigne dans le Coran la période préislamiquecaractérisée par la présence à La Mecque d’un panthéon d’idoles.

Mais toujours pour faire court c’est Abraham le musulman qui aurait créé le sanctuaire des idoles de la Mecque, quel idolâtre !

Alors nous nous retrouvons aujourd’hui avec des gens au parlement israélien qui pétris d’ignorance et d’idéologie négationniste, nous explique que Les Juifs n’ont aucune légitimité sur leur terre.

J’aime la démocratie, mais je hais la stupide démocratie qui laisse des détracteurs de l’histoire éructer leur haine à la tribune du parlement du pays qui les entretient grassement.

Pourquoi sont-ils élus me direz-vous ? Car ce sont des universitaires qui ont suivi une voie politique, ayant promis d’être les garants des droits de la communauté musulmane. Une fois élus,le naturel revient au galop

Khomeni avait raison quand il expliquait que les « mécréants » ne devaient pas s’intéresser à l’Islam avant qu’ils ne soient soumis pour éviter qu’il ne le critique. Il avait raison tant c’est absurde. Maintenant chacun est libre de croire en ce qu’il veut, ce n’est pas le problème, le problème réside dans le fait qu’il faut combattre l’Islam en tant qu’idéologie suprémaciste

Rédaction Israël-flash

Copyright © Israël Flash – Reproduction autorisée avec la mention et un lien vers la source

Lire la suite: http://www.israel-flash.com/2014/01/abraham-netait-pas-juif-a-insiste-un-arabe-membre-de-la-knesset/#ixzz2puIe3vON

Join the discussion One Comment

  • madeleine dit :

    Français, ouvrez enfin les yeux ! que va-t-il vous arriver d’ici une petite dizaine d’années ? L’armée islamiste a décidé d’envahir d’ici cinq ans l’Espagne (ne pas oublier que les arabes sont restés 800 ans en Espagne jusqu’à ce qu’ils en soient chassés). A cette époque ils ont essayé par deux fois d’envahir la France (à quelques siècles d’intervalle) mais Charles Martel les avait arrêtés à temps à Poitiers. Après l’Espagne ils ont l’intention de prendre l’Italie, surtout le Vatican, ensuite la France et les autres pays d’Europe. Les cinq continents ont fait une énorme erreur : ils ont trop poussé à l’immigration et ne savent plus comment faire pour faire marche arrière. Ils se rendent compte de l’énorme bêtise qu’ils ont faite. De plus, les chiffres officiels sont mensongers : il n’y a pas 6 millions d’arabo-musulmans en France mais 12 millions. Le danger est malheureusement déjà là. Ils veulent établir la « Charia ». J’ai vu des vidéos filmées en Syrie et en Irak : ils décapitent au couteau, ils coupent la main droite et le pied gauche des voleurs, ils enterrent jusqu’au menton les gens qui ont commis l’adultère (ils étouffent lentement tout en recevant des grosses pierres sur la tête et la figure, on voit un œil qui sort de son orbite, le nez cassé, les dents aussi). Ces gens-là ont une mentalité du Moyen-Age, ils n’ont pas fait le parcours des Européens, avec l’éducation et tout le reste. Ils adorent le sang, quand ils tuent ils ont une lueur de folie dans les yeux…. Et c’est ces parasites dont les gouvernants européens font cadeaux à leur peuple. Les pays arabes se débarrassent de leurs fous internés ou de leurs prisonniers et les envoient en Europe. Ceux qui sont instruits ou éduqués ils les gardent. Il faut vous réveiller Français, pensez à vos enfants, comment ils vivront….

Leave a Reply

Translate »