Skip to main content

Andy Stanley dit que les pasteurs doivent apprendre à prêcher d’une manière qui donne aux gens la permission de NE PAS croire

By 22 novembre 2022APOSTASIE

par  | 22 novembre 2022

Nous avons besoin de votre soutien.  Alors que la grande technologie poursuit sa répression des blogs conservateurs, nos jours sur ces plateformes sont comptés. Passez sans publicité et obtenez du contenu exclusif réservé aux membres en vous abonnant à nous sur Substack !  

     

Andy Stanly a fait un certain nombre d’affirmations douteuses sur la foi chrétienne et en particulier sur les Écritures. Déclarant célèbre que le christianisme doit « se détacher » de l’Ancien Testament,  il a dit à son auditoire  que les Dix Commandements ne s’appliquent pas aux chrétiens. Il est tombé sur l’homosexualité –  disant à la mère  d’une fille ouvertement homosexuelle et pratiquante que sa fille a été sauvée. Il  promeut l’idée  que même si vous ne croyez pas en Jésus, vous pouvez avoir une vie meilleure en suivant ses enseignements. Et des déchaînements contre les Écritures disant aux gens qu’ils  n’ont pas besoin de se sentir obligés de défendre les Écritures  parce qu’elles ne sont pas vraiment importantes et que ce n’est pas sur quoi repose le christianisme.

Andy Stanley, qui est célèbre pour son sermon « détacher » le christianisme de la Bible, continue de saccager les Écritures en  affirmant récemment que les Écritures  ne sont rien d’autre qu’une collection d’anciennes déclarations rassemblées par des « hommes superstitieux ». Eh bien, maintenant, il semble mettre ses convictions en pratique en réprimandant publiquement quiconque prétendrait le contraire.

Alors que Big Tech continue de censurer les publications conservatrices comme la nôtre, nous devons de plus en plus compter sur les partisans pour poursuivre notre travail. Une grande partie de notre travail, en particulier lorsqu’il s’articule autour d’une vision biblique du monde sur les questions sociales et culturelles, n’est même plus autorisé à être partagé sur les réseaux sociaux. Cela réduit notre trafic et nous oblige à déplacer une plus grande partie de notre travail exclusivement vers Substack. Les membres qui s’abonnent à nous sur Substack auront un accès exclusif à l’ensemble de notre travail, sans publicités et autres pop-ups gênants, ainsi qu’un accès réservé aux membres à nos archives de podcasts et à notre contenu modéré controversé. S’il vous plaît envisager de nous soutenir aujourd’hui en vous abonnant à:

Il y a quelques semaines, nous avons  dévoilé l’histoire  selon laquelle Andy Stanley niait l’existence d’une norme de moralité divine clairement révélée à laquelle nous devons tous nous soumettre. La contradiction de Stanley avec les Écritures a été un pilier de son ministère pendant des années, car il a complètement abandonné la prédication biblique faisant autorité au profit d’un discours de motivation d’auto-assistance avec un peu de discours de Jésus-ey mélangés.

Il a ensuite poussé ses mensonges blasphématoires à un tout autre niveau et  a affirmé  que quelque chose que Jésus enseignait n’était pas « nécessairement vrai » et qu’au lieu de cela, les gens doivent écouter ce que dit Andy Stanley s’ils veulent connaître la vérité. Stanley a dit que ce que Jésus a dit à propos des bonnes personnes allant au ciel « n’est pas nécessairement vrai ».

Maintenant, dans le dernier acte d’apostasie de Stanley, il rejoint Ed Stetzer et Albert Tate sur un podcast pour He Gets Us , le ministère qui transforme Jésus en un guerrier de la justice sociale de gauche, pour expliquer que les pasteurs doivent prêcher et enseigner le texte dans de telle sorte qu’il donne aux gens la permission de ne pas croire ce qu’ils prêchent.

Le langage que nous utilisons, la façon dont nous positionnons les Écritures, la façon dont nous parlons de la Bible, les attentes subtiles que nous plaçons sur les gens sans le vouloir, communiquent « tu dois bien faire les choses, il n’y a pas de place pour le doute ».

Donc, apprendre comment, nous le faisons tous de différentes manières, apprendre à prêcher et à enseigner à travers ce filtre, et apprendre à donner la permission aux gens, pas dans les annonces ou au début, mais tout au long du chemin dans un texte, pour donner la permission aux gens de ne pas croire, et, je pense que c’est le plus important, de s’assurer que nous ne… dévalorisons ou ne montrons jamais un manque de respect envers le point de vue d’une autre personne.

Cela faisait suite aux commentaires d’Albert Tate où il déclarait que son église permettait aux non-croyants et aux non-chrétiens de se joindre et de faire partie de leur église.

Inutile de dire qu’Ed Stetzer, Distinguished Chair of Church, Mission, and Evangelism au Wheaton College et directeur exécutif du Billy Graham Center au Wheaton College et ancien président de la Southern Baptist Convention’s Lifeway, a confirmé tout ce que ces deux hommes ont dit.

The Dissenter est principalement soutenu par ses lecteurs. La meilleure façon de nous soutenir est de vous abonner à notre site réservé aux membres où vous recevrez tout notre contenu sans publicité, en plus vous obtiendrez un contenu exclusif réservé aux membres.

Join the discussion 3 Comments

  • Alexandre dit :

    Charles Andrew Stanley, sans aucun doute possible est un envoyé du diable, afin d’apporter la confusion chez les Chrétiens…
    Une enquête auprès des pasteurs américains dans le magazine Outreach l’annonce comme l’un des dix pasteurs
    les plus influents des Etats-Unis, nous sommes en pleine apostasie !! Difficile à croire et pourtant…
    En voilà… Un vrai « gourou » ! Si ses fidèles on une confiance aveugle en lui sans vérification Biblique, alors ils se perdent…
    Incroyable qu’une personne dite « Chrétienne » puisse suivre un tel manipulateur qui a créé sa propre religion en s’inspirant
    du Christianisme.

  • Danielle25 dit :

    Ce que prêche cet homme est risible, mais ce qui est grave c’est que certains croient à ces sornettes, ces anti vérités bibliques. Si les pasteurs doivent s’affranchir de la parole de Dieu, que leur restera-t-il ? Le Saint-Esprit ? Il ne pourra pas rester dans une église qui nie la Parole ! Il ne reste donc que la chair, l’âme, manipulée de main de maître par le Malin, afin que chacun puisse se sentir libre de vivre sa vie comme bon lui semble. Mais s’il n’y a plus Dieu, il n’y a plus d’amour non plus… C’est la porte ouverte à toutes les dérives et à l’œcuménisme.

  • Rivka dit :

    Dieu va juger très sévèrement ce genre de faux serviteurs qui par leurs enseignements conduisent beaucoup de personnes à la perdition. Quelle arrogance chez cet homme! Il ose dire que les enseignements de Jésus ne sont probablement pas vrais, alors que le Seigneur a dit Lui-même qu’Il est la Vérité , le Chemin et la Vie. Nous sommes vraiment dans le temps d’accomplissement de la Parole du prophère Esaïe 5: 20″Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres ». Que le Seigneur protège son peuple et lève des serviteurs oints qui annoncent la Parole biblique,pure et vraie qui corrige, qui édifie et qui sauve. Merci cher Haïm, tu es l’un d’entre eux. Sois béni!

Leave a Reply

Translate »