was successfully added to your cart.

Arte ou 24 heures d’antisémitisme (Europe Israël).

By 15 avril 2014Etz Be Tzion

Arte ou 24 heures d’antisémitisme

24 heures Jérusalem, le titre était prometteur…Et Arte a tenu ses promesses, tout au long des épisodes, samedi  12 avril un jour où les juifs pieux n’allument pas leur télévision, samedi, donc de j’ai pu assister à un cours magistral de désinformation, contre-vérités et antisémitisme.

L’idée de départ, 24 h dans la vie de plusieurs habitants de Jérusalem était séduisante. Mais la réalisation a été partiale…  Je savais en allumant mon poste que je risquais de l’éteindre assez vite. J’ai pourtant supporté de longues séances d’antisémitisme.

Par exemple, ce merveilleux et gentil observateur de l’ONU, tellement horrifié par les blessures longuement montrées, avec un voyeurisme morbide, d’un malheureux arabe innocent, qui simplement photographiait des soldats israéliens… qui auraient fait exprès de le viser à l’œil…qu’ils n’ont pas atteint. Ce pauvre innocent évidemment n’a pas entendu qu’il était interdit de photographier des soldats, pour des raisons de sécurité évidentes ! Pas une explication du commentateur…Au contraire les soldats israéliens sont décrits comme des sauvages sanguinaires.

Cet autre malheureux arabe, qui a dû abandonner sa maison, l’a fermée à clef, car il devait revenir 8 jours après la fin du conflit : pas un mot sur le fait que les arabes ont envahi Israël en 1948, dès sa création par la Société des Nations, parfaitement légale, donc, et qu’ils ont engagé les habitants arabes à fuir : ils devaient revenir en effet, après avoir jetée tous les juifs à la mer. Raté, il a perdu sa maison, les juifs n’ont pas été jetés à la mer. Et les habitants arabes du tout nouvel état, qui sont restés, jouissent aujourd’hui de la citoyenneté israélienne, certains sont médecins, universitaires, chercheurs. Leurs enfants sont scolarisés, ils sont soignés comme les israéliens, dans les mêmes hôpitaux.

D’ailleurs les enfants de Gaza, les enfants arabes de Judée Samarie sont soignés dans les hôpitaux israéliens. Mais il est plus  intéressant de pleurnicher sur ceux qui se sont déscolarisés parce qu’ils n’aimaient pas l’école et dont le seul but est de lancer des pierres sur les habitants juifs de Judée Samarie.

Au fait la barrière de sécurité, appelée mur par les journalistes, est bien une barrière de sécurité, elle permet aux habitants juifs de ne pas être massacrés par les terroristes. Terroristes décrits par les habitants arabes comme des héros et injustement emprisonnés. Pauvres mères et femmes de terroristes ! Et s’ils avaient mis leur énergie à étudier, travailler, faire fructifier leur terre ?

Autre exemple  de manipulation : à côté de la misère des pauvres palestiniens, on nous présente une dame âgée et son frère, rescapés de la Shoah qui jouent aux échecs : elle est coquette, soignée, bien habillée, malgré ce qu’elle a enduré  et elle est assistée par une aide philippine, comme de très nombreuses personnes âgées en Israël : délice du montage intelligent  pauvreté à Jérusalem « est », apparente richesse à Jérusalem « ouest ». Je dirai plutôt dignité et courage des rescapés de la Shoah, et fatalisme de certains.

Quand aux soi-disant documents pédagogiques qui coupent les portraits, ce sont aussi des documents mensongers ou incomplets : pas un mot sur  le partage de la Palestine , qui à l’origine devait être entièrement la nation du peuple juif, et a été offert aux arabes pour créer la Jordanie.

Pas un mot sur les quatre quartiers de Jérusalem qui ne correspondent à aucune réalité sociologique, mais sont un découpage arbitraire administratif réalisé par les britanniques.

Les  objectifs des nations arabes de massacrer tous les juifs, pas un mot ! On parle longuement des maisons achetées par les juifs dans les quartiers arabes, comme si un juif  ne pouvait pas acheter une maison mais pas un mot sur les habitants juifs massacrés ou expulsés de leurs maisons par les arabes lors de la prise de Jérusalem par les armées arabes.

Pas un mot sur l’interdiction absolue aux Juifs d’aller prier devant le Kotel, mur occidental du Temple, lieu le plus sacré pour les juifs. Pas un mot sur le fait que ce lieu sacré était couvert d’immondices par les occupants arabes…Ni que les juifs sont interdits aujourd’hui d’aller prier sur le Mont du Temple, alors que les touristes du monde entier peuvent y aller…Mais de longues minutes sur les Muezzins de père en fils….Et de longues minutes sur une soi-disant secte juive qui veut reconstruire le Temple de Jérusalem. Quel est ce crime ? Les arabes ont détruit les synagogues de Jérusalem pour en faire des mosquées, cela est bien…Ils détruisent les vestiges  archéologiques du Mont du Temple pour effacer toute présence juive millénaire. Cela est bien.

Mais à quoi bon : je savais, en regardant cette émission que j’allais m’énerver,  que l’obsession antisémite n’avait jamais de fin, qu’il était vain d’espérer un peu d’équilibre sinon de justesse.

J’attends du gouvernement français, des institutions, des organisations juives françaises qu’elles exigent un nouveau reportage, montrant les médecins soignant tous les enfants, les soldats protégeant les civils, et des documents pédagogiques non tendancieux.
Mais non, je n’attends plus rien.
Les médias français font bien leur travail, ils formatent l’opinion française, justifient l’antisémitisme  donc provoquent les crimes contre les juifs.
Non, je n’attends plus rien, ni des médias, ni des politiques ni des bobos intellectuels.

Israël continue à vivre, entourée d’ennemis voulant sa destruction totale, à créer, à construire, à se développer. Et Jérusalem est sa capitale et le restera, comme disent les israéliens, Une et indivisible.

Danièle Kaplan © Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

Pour un complément d’information voir notre dossier  ICI

Mythes, mensonges et réalités sur la Palestine par Jean-Marc MOSKOWICZ

Des Hébreux à la  Palestine, de la Palestine à la création de l’Etat d’Israël

quelques articles documentés :

Vidéo documentaire: La légitimité d’Israël, les fondements juridiques.

Légitimité d’Israël : la déclaration Balfour, le document original

La Déclaration d’Indépendance d’Israël 14 Mai 1948

Par la résolution 80, l’ONU s’est interdit de créer un Etat palestinien – et elle ne peut pas faire machine arrière

La Déclaration d’Indépendance d’Israël est le reflet d’un humanisme absolu

Mythes, mensonges et réalités sur la Palestine par Jean-Marc MOSKOWICZ

Mythes et Réalités – « Le véto américain sur une résolution du Conseil de sécurité condamnant les implantations mine le processus de paix. » par le Dr M.G.BARD

UNESCO : le génocide culturel- Histoire de Jérusalem

L’invention de la Palestine Histoire d’une imposture, impostures de l’Histoire. 1ère Partie de 5. Par Michel KÖNIG

L’invention de la Palestine Histoire d’une imposture, impostures de l’Histoire. 2/5. Par Michel KÖNIG

L’invention de la Palestine Histoire d’une imposture, impostures de l’Histoire. 3/5 Par Michel KÖNIG

L’invention de la Palestine Histoire d’une imposture, impostures de l’Histoire. 4/5. Par Michel KÖNIG

L’invention de la Palestine Histoire d’une imposture, impostures de l’Histoire. 5/5. Par Michel KÖNIG

Le conflit palestino-israélien. Quelques repères historiques pour mieux comprendre – Par Zvi Tenney

Non, c’est faux ! Ni frontières, ni Palestine en 1967 ! Par Nessim COHEN-TANUGI

Il y a déjà un Etat palestinien : la Jordanie – par Guy Millière

Le partage de la Palestine et la Commission Peel, par Daniel Horowitz

L’Etat d’Israël en tant qu’Etat juif : Fondements et Droit à l’auto-détermination du Peuple juif

Du foyer à l’Etat national juif Par Alain RUBIN

Naqba : la catastrophe « palestinienne » – Guy Millière

Dossier : Territoires occupés ou disputés !

Par la résolution 80, l’ONU s’est interdit de créer un Etat palestinien – et elle ne peut pas faire machine arrière

 Le terme « occupation » est politique et non juridique, par Dore Gold (rapport Levy)

En photos :

 

Une terre et des hommes – Israël – Pays pionnier – 1ère partie

Sur le chemin de la liberté Israël 1947 – 1949 – 2è partie

De Jérusalem à Safed – 3ème partie

Leave a Reply

Translate »