B. Hamon, le candidat de l’UOIF, Ramadan et Plenel l’emporte / JForum.fr

By 27 janvier 2017mai 13th, 2020Monde

Il est celui qui réclame l’héritage Bonifasciste

Ralliements d’entre-deux tours : Hamon, [NDLR : grâce au vote communautao-ultra-gauchiste et au soutien de son compère fraudeur/frondeur Montebourg] prend l’avantage sur Valls.

Le PS verse au parti pro-islamofasciste

Les sept candidats à la primaire réunis à Paris, le 15 janvier 2017.

Arrivé en tête du premier tour, l’ancien ministre de l’Éducation a reçu le soutien de Montebourg, quand Pinel a appelé à voter pour son dauphin. Peillon, Rugy et Bennahmias ne se sont quant à eux pas encore prononcés.

● Montebourg (17%) se range derrière Hamon

«Dimanche prochain, je voterai Benoît Hamon et je vous invite à faire de même. Avec Benoît Hamon, nous avons combattu ensemble, dans le gouvernement, les politiques social-libérales, aujourd’hui désavouées par les électeurs de la primaire. Nous avons quitté le gouvernement ensemble, et veillé ensemble à ce que nos prises de propositions restent complémentaires et compatibles»

» À LIRE AUSSI: En tête, Benoît Hamon appelle «à amplifier la mobilisation»

● Peillon (6% -centre-gauche, candidat inutile parce que bâton dans les roues de Valls) ne donne aucune consigne

«Pour ce qui me concerne, j’appelle les électrices et les électeurs de gauche à amplifier encore leur vote. La participation a été moyenne, en-deça de ce qu’on pensait. Il faut qu’elle soit plus forte la semaine prochaine. Je souhaite que le rassemblement, que j’ai mis au cœur de ma campagne et qui est un talisment pour gauche, soit le plus fort possible. Pour cela, j’appelle à une forte mobilisation la semaine prochaine».

● Rugy (3%) attend de voir

«Je veux dire ma détermination à continuer dans les semaines et mois à venir porter cette voix, celle du progrès par l’écologie. C’est dans cet esprit que je proposerai à Benoît Hamon et Manuel Valls, que je félicite pour leur qualification pour le second tour, de les rencontrer dès demain».

● Pinel (2%) veut emmener le PRG derrière Valls

«Je proposerai demain matin au bureau national du Parti radical de gauche de soutenir Manuel Valls, le plus proche de mes convictions».

● Bennahmias (1%) a des points d’accord avec Valls et Hamon

Le candidat écolo-centriste ne s’est pour l’heure pas exprimé sur ses intentions. Pendant la campagne, il a plusieurs fois dit avoir des points d’accord avec Benoît Hamon (sur le revenu universel notamment), mais aussi avec Manuel Valls.


Bilan: avantage Hamon

Si les reports de voix ne sont pas automatiques, ils semblent donner l’avantage à Benoît Hamon. Grâce au ralliement d’Arnaud Montebourg, le candidat de l’aile gauche dispose d’un réservoir de voix supérieur à 53%, ce qui lui permettrait d’emporter le second tour. Manuel Valls disposerait lui de 33 à 37% des suffrages, selon l’ampleur des reports.

BENOIT HAMON CANDIDAT AUX PRIMAIRES!!

Enfin un candidat de l’Islamo-gauchisme.

Nous l’espérions. Oui, et le voilà ce candidat qui va défendre l’UOIF, Ramadan et Plenel. Eh oui! Hamon est candidat à la primaire socialiste. Enfin, on va s’amuser. Et pour ne pas nous décevoir, voici sa première déclaration à Libé.:

« Benoît Hamon s’installe sur un tabouret. Il enchaîne les sujets. Un mot sur sa circonscription, Trappes. Puis un autre sur la laïcité, qui ne doit pas se définir selon les positions des «Finkielkraut, Fourest et Sifaoui», qui défendent une ligne «douteuse». Il ajoute : «La laïcité est un principe, pas une conviction.»

Ah! Oui Fourest et Sifaoui sont sur une ligne douteuse. Eux qui risquent leurs vies pour dénoncer inlassablement les dangers de l’Islam politique radical. Celui qu’ils connaissent et qui radicalise à tour de bras certains jeunes de nos banlieues.

Ce même Hamon qui en défendant sa résolution de novembre 2014 sur la reconnaissance par l’Assemblée Nationale de l’Etat de Palestine déclarait (source le Canard, voir photo)

« Il faut reconnaître l’Etat Palestinien pour récupérer l’électorat de banlieue et des quartiers. »

Et Valls toujours pertinent avait déclaré à propos de cette résolution et de la position d’Hamon.

« Il devrait appeler ça la « résolution Trappes »… S’il croit qu’ainsi il aura plus de chance d’être élu en 2017… »

Chez Hamon, tout y est donc, cynisme, opportunisme et mépris pour les habitants des banlieues.

Hamon candidat de la lâcheté et de la collaboration avec l’ennemi islamiste.

13932913_10208417810456308_6498028427724672309_n

Photo de Francois Heilbronn.
(NDLR : bien noter le nouveau signe de reconnaissance incognito des islamisto-maçons)
Par Francois Heilbronn (Facebook)

Leave a Reply

Translate »