was successfully added to your cart.

Behaalote’ha (parasha de la semaine) : en fin de parasha, il est question du péché de Myriam qui médit de son frère Moïse et fut atteinte de tsaraat (maladie de peau).

Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi, appelé l’Admour HaZakène, dit ceci en relation avec le péché du lashon hara (péché de médisance et de calomnie) :

« De ce fait, mes bien-aimés, mes amis, je vous supplie encore et encore de vous efforcer de tout votre cœur et de toute votre âme d’implanter fermement dans votre cœur l’amour de votre prochain. Et, dans les mots du verset, “Que nul d’entre vous ne conçoive ce qui est mal pour son prochain”, une telle pensée ne devrait jamais apparaître en son cœur et, si jamais elle apparaît, on doit la repousser de son cœur “tout comme la fumée est aisément dispersée”, tout comme s’il s’agissait d’une pensée idolâtre. Car dire du mal [d’autrui] est aussi grave que l’idolâtrie, l’inceste et le meurtre. Et, s’il en est ainsi pour la parole, [alors assurément penser du mal de son prochain est encore pire] ; car quiconque possède la sagesse du cœur sait que la pensée a un plus grand impact [sur l’âme] que la parole.

Join the discussion One Comment

  • Rivka dit :

    la pensée de ce rabbin me rappelle les paroles d’ un autre rabbin prononcée il y a 2000 ans: « Mais ce qui sort de la bouche provient du cœur, et c’est ce qui rend l’homme impur. Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, meurtres, adultères, prostitutions, vols, faux témoignages, blasphèmes. Voilà ce qui souille l’homme….. »(Mattieu 15/18-20) Paroles de Vérité et de sagesse éternelles.

Leave a Reply

Translate »