was successfully added to your cart.

Bénédictions sur la maison – Charles Spurgeon

Il bénit la demeure des Justes. (Proverbes 3:33)


Le juste craint l’Éternel, c’est pourquoi il est placé sous la protection divine qui s’étend jusqu’au toit qui abrite sa famille. Sa demeure est une habitation de l’amour, une école de saints, un foyer de lumière céleste ; c’est un autel où le nom de l’Éternel est invoqué chaque jour. C’est pourquoi le Seigneur bénit cette maison. Ce peut être une humble chaumière ou un château princier ; la bénédiction du Seigneur l’entoure, non en raison de sa grandeur mais à cause du caractère de ceux qui l’habitent.

Cette demeure est surtout bénie quand le chef de famille et sa compagne ont tous deux la crainte de Dieu ; mais un fils ou une fille, ou même un serviteur chrétien, peut attirer la bénédiction d’en haut sur la maison entière. C’est ainsi que, pour l’amour d’un ou deux qui, par sa grâce, sont justes à ses yeux, l’Éternel veillera sur toute une famille pour la protéger. Bien-aimés, puisse Jésus être notre hôte constant et aimer à nous visiter comme autrefois la famille de Béthanie, et nous serons sûrement bénis.

Mais ayons soin d’être justes en toutes choses, dans notre commerce, dans nos jugements à l’égard des autres et dans nos rapports avec nos voisins et ceux de notre propre maison, comme aussi dans notre caractère personnel. Un Dieu juste ne peut bénir des transactions injustes.

Leave a Reply

Translate »