Catherine Ashton invitée d’honneur de la messe de Noël à Bethléem

By 26 décembre 2013 Etz Be Tzion, Lève-toi !

Publié le : 26 décembre 2013
La haute représentante de l’Union Européenne pour les Affaires Etrangères et sa politique de sécurité, est venue en famille et en visite privée, mais sous bonne escorte, assister à la messe de Noël à Bethlehem.

Elle était en présence du président palestinien Mahmoud Abbas dans l’église de la Nativité.

Dans son homélie, le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, la plus haute autorité catholique romaine en Terre Sainte, venu pour célébrer la messe en terre autonome palestinienne de Cisjordanie, a appelé à une solution juste et équitable au conflit israélo-palestinien.

Screen Shot 2013-12-26 at 10.32.42 AM

Les provocations et les attaques meurtrières palestiniennes de ces derniers jours contre Israël n’intéressent pas Catherine Ashton.

Aucun mot pour condamner les viles attaques meurtrières commises contre Israël et ses citoyens innocents ces derniers jours, Catherine Ashton réserve son unique inquiétude au sort des activistes égyptiens Ahmed Maher, Ahmed Douma et Mohammed Adel, leaders de la révolution égyptienne, arrêtés et condamnés par le pouvoir militaire égyptien qui, après avoir contribué à la chute du président Morsi, ramène le pays à l’ère Moubarak.

Bien sur qu’il faut les défendre au nom des droits de l’homme et de la liberté d’expression ces activistes, qui ne sont pas islamistes, mais des militants laïques, même s’ils détestent Israël ou pas d’ailleurs, on n’en sait rien.

Le pouvoir militaire égyptien a repris la main et ne se cantonne plus à l’arrestation de militants islamistes, il arrête de nombreux militants laïques.

Et c’est la première fois depuis la chute du président Morsi le 3 juillet dernier qu’un tribunal condamne des activistes non islamistes.

Madame Ashton dans sa bulle de cristal européenne ne semble rien comprendre aux enjeux, ni aux mouvements populaires qui président aux bouleversements à venir.

En attaquant systématiquement Israël, elle ne comprend pas, ou ne veut pas comprendre, qu’elle fait le jeu à la fois des islamistes et des forces de l’ordre qui combattent la démocratie et la laïcité, alors que les populations arabes lasses de guerre, de conflits, de népotisme et de rivalités économiques et mafieuses pourraient bien trouver des terrains d’entente au dessus de sa tête avec l’occident, voire avec l’ennemi israélien.

Elle ne comprend pas que si elle condamnait aussi fermement les lâches attaques des palestiniens du Hamas sur Israël que la répression militaire égyptienne sur des laïques, elle pourrait cimenter des forces « démocratiques et laïques » qui ne demandent qu’à vivre en paix.

Oui, je sais c’est Noël, je rêve et tout est permis…y compris d’y croire.

Pourtant pour moi Noël, ce n’est que du malheur dans l’histoire juive.

La mémoire du jour où dans toutes les villes et tous les villages d’Europe de l’Est dont ma famille est issue, on se terrait dans les maisons quand les antisémites russes, polonais ou ukrainiens ivres morts déferlaient pour massacrer, violer et piller au nom du Christ assassiné.

C’est ce qui a fait qu’un jour des personnalités comme David Ben Gourion et Golda Meir ont présidé à la naissance de l’Etat d’Israël.

don_paypal

Les communautés chrétiennes en danger.

Mais je n’en oublie pas moins celles et ceux, catholiques ou protestants, qui au péril de leur vie, sans qui je ne serais pas là aujourd’hui pour écrire, ont caché et protégé des juifs pendant l’infâme collaboration.

Madame Catherine Ashton qui vient à la messe de Noël à Bethlehem en toute sécurité devrait donc s’intéresser aux communautés chrétiennes actuellement menacées et massacrées par les islamistes en Syrie, en Egypte, au Nigeria, au Pakistan, en Ethiopie ou ailleurs.

Pascale Davidovicz – JSSNews

Leave a Reply

Translate »