Skip to main content

Cessez-le-feu: ballet diplomatique au Caire et à Doha (i24News)

By 20 juillet 2014Etz Be Tzion

Le bras de fer entre l’Egypte et le Qatar bat son plein au 13ème jour de l’Opération Bordure Protectrice

Egyptian Presidency/AFP

Au treizième jour de l’Opération Bordure Protectrice menée par Israël contre le Hamas à Gaza, les efforts diplomatiques pour parvenir à un cessez-le-feu entre les parties ne faiblissent pas.

Après que le Hamas a rejeté jeudi la proposition égyptienne, les tractations internationales se poursuivent entre Washington, le Caire, les Palestiniens et Israël. Moscou et plusieurs pays de l’Union européenne participent également à cet effort collectif.

Barack Obama aurait notamment proposé au Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou d’envoyer John Kerry dans la région.

Le secrétaire d’Etat américain devrait ainsi se rendre au Caire lundi pour promouvoir l’initiative égyptienne et pourrait également venir en Israël dans les prochains jours.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon est aussi attendu au Caire lundi, tout comme le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, pour appuyer le cessez-le-feu préparé par l’Egypte.

Si les partenaires occidentaux semblent privilégier la médiation égyptienne qui prévoit un cessez-le-feu immédiat avant de discuter des détails, l’initiative qatarie quant à elle est soutenue activement par la Turquie et le Hamas.

Le plan égyptien comprend entre autres un assouplissement du blocus de Gaza mais surtout le retour de l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas dans l’enclave palestinienne.

De son côté, le Qatar prônerait une levée du blocus, la construction d’un port et d’un aéroport ainsi que le maintien au pouvoir du Hamas, une initiative adoptée par le chef du bureau politique Khaled Mechaal.

Rencontre Abbas – Ban Ki Moon à Doha

AFP

Le président de l’Autorité palestinienne s’entretiendra ce dimanche à Doha avec le secrétaire général de l’ONU.

Cette réunion sera dirigée par l’émir du Golfe Sheikh Tamin ben Hamad al-Thani, qui servira de « canal de communication » entre le Hamas et la communauté internationale, selon une source qatarie àReuters.

« Le Qatar a présenté les demandes du Hamas à la communauté internationale, la liste a été présentée à la France et à l’ONU, les négociations de demain viseront à renégocier ces conditions », a indiqué la même source ajoutant que M. Abbas devrait par ailleurs s’entretenir avec Khaled Mechaal.

« Le Qatar ne mettra pas le Hamas sous pression pour qu’il modifie ses demandes, le Qatar agit uniquement comme un canal de communication », a clarifié la source.

L’Autorité palestinienne à Gaza ?

« Nous cherchons à aider les éléments modérés parmi les Palestiniens à devenir plus forts dans la bande de Gaza », a indiqué l’ancien ambassadeur américain en Israël, Dan Shapiro, sur Channel 2, faisant référence à l’Autorité palestinienne.

« Ils pourraient être en mesure de diriger plus efficacement la bande de Gaza que le Hamas, une organisation terroriste », a-t-il poursuivi, confirmant ainsi le soutien américain à la proposition égyptienne de cessez-le-feu qui prévoit cette mesure.

Leave a Reply

Translate »