was successfully added to your cart.

C’est une question de courage, camarade…

By 18 février 2014 Etz Be Tzion, Lève-toi !

C’est bien évident nous ne sommes ni oecuméniques ni ne manquons de  nous démarquer du catholicisme en ses doctrines non bibliques, mais saluons le courage de cet homme face à un monde frelaté où le pire se réclame à présent de la juste norme. Quels temps terribles de mensonge à  face hideuse nous vivons!

Voici plus d’un mois que nous sommes arrivés en Europe pour y servir en venant d’Israël, Elishéva et moi.

Voici un mois que je vis un sentiment d’effroi glacial et que l’expression « préparé pour le fumier qui engraisse le  sol » me revient sans cesse à l’esprit.  Et aussi terrible que ce soit, je sais que cela vient du Seigneur ! En mon coeur j’oscille entre des larmes qui ne viennent pas et la conviction qu’il va me falloir, moi croyant sauvé il y a plus de trente ans par Yeshoua en une apothéose d’amour, de puissance et de gloire révélés, DES NERFS D’ACIER pour traverser ce qui vient.  

Il va falloir pousser un immense cri de prophète pour empêcher que ne s’endorme sous le poids du malheur tout un peuple, l’Eglise. Le w-e dernier nous avions avec notre communauté  de Ballaigues en Suisse un chalet de retraite spirituelle comme  chaque année à cette date. Ecrasé depuis mon arrivée en Europe (à l’instant où je suis sorti de l’aéroport de Genève, ayant quitté Jérusalem plus que joyeux) par un fardeau de très sombres prémonitions et d’indescriptibles chagrins, je n’avais à coeur rien comme prédication et c’est dans cet état que j’ai commencé le w-e. C’est ainsi que le Seigneur me pria alors d’exposer son coeur face à des zones de compromis en plusieurs vies. Des zones subtiles mais d’autant plus polluantes, dangereuses pour le corps entier. Dans ma grande faiblesse, ce fut d’une force inattendue et pour la première fois des coeurs tièdes, compromis se déchirèrent en criant à D.ieu bien des médiocrités enfin avouées. Enfin, les coeurs se sont déchirés devant D.ieu et chacun qui s’est ainsi VRAIMENT repenti a changé, transportant désormais, au front, dans les yeux quelque chose de fort et de vrai, comme jamais depuis des années. J’en ai la conviction certains viennent seulement de naître de nouveau.  Des jeunes filles égoïstes et capricieuses sont devenues de jeunes femmes hardies, transformation visible, etc. Ils suivaient l’Eglise sans y être, à l’abri illusoire d’autrui, de la prédication, des prières d’autrui jusque-là.

Ainsi tous ensemble les membres de la communauté suisse (frontalière avec la France) vont, spontanément, désormais, TOUS, de l’avant dans un programme d’évangélisation personnelle, seuls ou à deux, en rue, ailleurs, partout. Tout cela s’est fait comme naturellement depuis quelques semaines. Proposé, impulsé par moi depuis que D.ieu m’a dit il y a bientôt six mois : « il reste deux ans pour aller chercher les âmes… en France » mais accepté dans un esprit d’amour et de service qui ne peut venir que d’en haut.

Je vis là une des récompenses les plus réconfortantes que peut vivre un serviteur, surtout en ces temps. Les persécutions passées, le rejet et tant d’autres souffrances nous ont fortifiés aussi.

IL NOUS RESTE PEU DE TEMPS AVANT DE NE PLUS POUVOIR OEUVRER. LA NUIT COMPLETE VIENT! C’est le moment, les  ténèbres avancent si vite et si Yeshoua revient, c’est notre consolation et certainement pas un ordre de lâche repos.

Shalom

Haïm

Leave a Reply

Translate »