Skip to main content

Cisjordanie: 7 Palestiniens tués dans des heurts (i24News)

By 26 juillet 2014Etz Be Tzion

L’Autorité palestinienne lance un appel au calme

Jaafar Ashtiyeh  (AFP)

Deux Palestiniens ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi au cours d’affrontements avec les forces de sécurité israéliennes près d’un point de passage à proximité de Jénine et dans un village proche de Bethléem. Au total, les émeutes qui ont éclaté depuis jeudi soir en Cisjordanie ont coûté la vie à neuf Palestniens.

L’un des deux Palestiniens tué dans la nuit de vendredi à samedi est âgé de 14 ans.

Les dirigeants de l’Autorité palestinienne se sont entretenus lors d’une réunion d’urgence vendredi au sujet des affrontements qui ont éclaté en Cisjordanie entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes. Les exigences du Hamas et celles de l’Etat d’Israël pour parvenir à un cessez-le-feu, ainsi que les différentes propositions diplomatiques ont été examinées. Par ailleurs, les membres de l’Autorité palestinienne ont lancé un appel au calme suite aux émeutes violentes survenues jeudi et vendredi en Cisjordanie pour protester contre les opérations de l’armée israéliennes actuellement en cours dans la bande de Gaza.

Cinq Palestiniens ont été tués vendredi en Cisjordanie près d’Hébron (sud) et à Naplouse (nord), dont trois par des tirs de l’armée israélienne, et un par un Israélien habitant dans les implantations, selon des sources sécuritaires palestiniennes.

A l’occasion du dernier vendredi du mois de ramadan, les principales organisations palestiniennes avaient appelé à un jour de colère en Cisjordanie.

Selon une des sources sécuritaires palestiniennes, la fusillade de Naplouse est survenue lors d’une manifestation après la prière hebdomadaire, quand des fidèles musulmans ont jeté des pierres sur des habitants des implantations qui circulaient en voiture. Ceux-ci ont alors répliqué en ouvrant le feu, tuant un homme de 18 ans, selon la source. Des soldats israéliens sont arrivés sur les lieux et ont procédé à des tirs pour contenir l’émeute palestinienne, tuant un autre homme de 22 ans, et en en blessant trois autres par balles.

Les forces de sécurité israéliennes ont indiqué que les émeutiers palestiniens avaient lancé des pierres et des pneus incendiés en direction des soldats.

Par ailleurs, une Israélienne de 17 ans a été légèrement blessée après qu’une voiture s’est dirigée sur un groupe d’Israéliens qui brandissaient des drapeaux israéliens au bord de la route dans le Goush Etzion. Le chauffeur est suspecté d’avoir voulu commettre un attentat.

De violents affrontements avaient opposé jeudi soir des émeutiers palestiniens aux forces de sécurité israéliennes dans le nord de Jérusalem à proximité de Qalandiya.

Plus de 10.000 personnes se sont massées près du point de passage pour manifester leur soutien au Hamas de Gaza. Selon des sources palestiniennes reprises par les médias israéliens, deux Palestiniens auraient été tués par balles. La police israélienne précise que ses fonctionnaires sur le terrain ont répliqué à des tirs de fusil d’assaut Kalachnikov. Les brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée du Fatah, ont revendiqué les tirs.

Plusieurs dizaines de manifestants ont été blessés ainsi que 27 membres des forces de l’ordre. 39 émeutiers ont été interpellés par la police dans le secteur de Qalandiya et 10 autres aux abords de la Vieille Ville de Jérusalem où des incidents ont également éclaté.

Les forces de sécurité israéliennes ont envoyé d’importants renforts pour la Nuit du destin (Laïlat al-Qadr), une des dates importantes du ramadan, qui célèbre la transmission du Coran au prophète Mahomet.

Les autorités israéliennes ont également déployé vendredi matin plusieurs milliers de policiers à proximité des lieux saints et indiqué que compte tenu de la situation, l’accès à l’esplanade des Mosquées (Mont du Temple pour les Juifs) ne serait autorisé qu’aux hommes âgés de plus de 50 ans et aux femmes pour le dernier vendredi du ramadan.

Par ailleurs, 150 manifestants se sont rassemblés jeudi soir, encadrés par un très important dispositif policier, à Jaffa, au sud de Tel-Aviv, pour protester contre l’opération israélienne en cours dans la bande de Gaza. Aucun incident notable n’a été signalé.

Des incidents ont également été signalés Cisjordanie à Naplouse, Hébron, Bethléhem et Tulkarm.

L’Autorité palestinienne, le Hamas et le Djihad islamique ont appelé à marquer un « jour de colère » vendredi après-midi à la sortie des prières du dernier vendredi du ramadan.

Abbas Momami (AFP)

A l’aube d’une 3è intifida pour le Hamas

Les portes-parole du Hamas à Gaza et à l’étranger encouragent une troisième intifada. Le porte-parole du Hamas à l’étranger, Houssan Barhoum a réagi aux violences de jeudi estimant qu’il y a actuellement une une fenêtre pour un troisième soulèvement palestinien. « Vous avez une occasion », a-t-il déclaré depuis le Qatar où il habite, s’adressant aux Palestiniens.

Un responsable de la direction du Hamas, Eizat a-Richak, a appelé sur son compte Twitter au « soulèvement contre l’ennemi et que le sang de Gaza enflamme la Cisjordanie ».

Un autre porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouheri, a affirmé que les événements de Qalandiya prouvent que le peuple palestinien est un peuple uni et qu’il est impossible d’isoler Gaza du reste des autres régions palestiniennes ».

La télévision du Hamas a débuté cette nuit la diffusion de « chants de l’intifada ».

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a appelé dans le nuit de jeudi à vendredi les Palestiniens a faire des dons de sang dans les hôpitaux en faveur « des blessés de l’agression israélienne » à Gaza et en Cisjordanie.

Leave a Reply

Translate »