was successfully added to your cart.

Concernant Doug Batchelor, notre ligne de pensée et d’action, etc. Quelques précisions !

By 26 mars 2014 avril 12th, 2014 Etz Be Tzion, Lève-toi !

Chers amis,

Autour de la grande question du jour et du grand débat à suivre de près concernant l’apostasie évidente de branches importantes des églises évangéliques, nous avons avec approbation diffusé les clairs enseignements à caractère eschatologique de Doug Batchelor. Nous les recommandons une fois de plus car nous avons un accord global à ce niveau. Ceci posé, nous ne sommes pas adventistes, comme l’est Batchelor. Nous nous devons de le préciser car ne partageant pas certains points de vue avec le monde adventiste. Des points devenus certes plus scondaires en ce moment à la lumière (bien sombre) des événements.

Nous ne partageons pas, par exemple, la doctrine de Doug Batchelor dans le domaine du parler en langues tel qu’il l’exprime (le parler en langues ne serait qu’un don pour les langues étrangères), en commentaire de l’invraisemblable et toute mécanique, non inspirée, pratique d’un parler en langues en guise de bénédiction vers le pape telle que l’a pratiquée Kenneth Copeland au terme de l’inouï discours oecuménique de Tony Palmer. De toute évidence ce parler en langues-là était une farce, un honteux bouche-trou, un charabia pour pallier  une carence de mots, carence d’ailleurs exprimée avec embarras par Copeland. Un embarras qui en dit d’ailleurs long sur la sincérité de Copeland et sur tout le côté non spontané et fabriqué de cette fameuse soirée avec Palmer comme orateur, l’intervention « en direct » du Pape, etc.

Sur cette question essentielle de l’utilisation des dons et du cheminement vers le dévoiement de ceux-ci, je prépare un enregistrement en vue d’expliquer comment on est passé d’une pratique biblique des dons à la farce charismatique qui en unit beaucoup à Rome au final. Faire la claire distinction en ces domaines de ce qui est de D.IEU OU NON EST ESSENTIEL EN CE TEMPS. ON COMPRENDRA AISEMENT POURQUOI. CE MESSAGE VA S’INTITULER : LES DEUX PINCES DU CRABE.

La question du vécu avec le Saint-Esprit est un élément non négligeable dans la stratégie du Vatican puisque et Copeland et Rome, via son propre mouvement charismatique, qui se veut semblable au nôtre (stratégie du cheval de Troie, rappelez-vous…) déclarent (et ce n’est pas nouveau pour nous qui entendîmes déjà ce discours il y a plus de 25 ans en Belgique) que PUISQUE NOUS AVONS LE « MÊME » ESPRIT SAINT VIA LE S  DEUX MOUVEMENTS CHARISMATIQUES NOUS SOMMES UNIS ET DEVONS ABANDONNER NOS DIFFERENDS DOCTRINAUX AU NOM DE… L’AMOUR

(et donc dans le mépris de l’amour que nous devons à D.ieu et à Sa Parole).

ENTENDEZ : ABANDONNER AU FINAL LA BIBLE AU PROFIT DU « TOUT ESPRIT » et « TOUT AMOUR », OU L’INTERPRETER, LA BIBLE, AVEC LES NOMBREUSES LECTURES AMBIGUES CATHOLIQUES ET LES ACCROCS FLAGRANTS QUE  CELA IMPLIQUE.

Impossible.

Pour faire court, nous ne sommes donc pas membres de l’Eglise adventiste tout en étant fervents adeptes du Shabbat sur base biblique évidente. Notre ligne est fondamentalement celle d’une relecture des Ecritures et des traditions à la lumière de ce qu’était l’Eglise primitive juive avec toutes les dépaganisations grossières mais aussi subtiles, profondes que cela implique. Parmi nous (dans nos communautés) certains sont juifs,  ou d’origine juive ou non juive, et tous sont bienvenus en Yeshoua… avec une bible sous le bras (mais pas seulement sous le bras comme c’est la coutume toute extérieure de certains).

Il me tarde d’ailleurs de reprendre au plus vite la publication de nos articles qui illustrent bien notre ligne de pensée et d’action. C’est un des effets pervers de l’affaire François – Copeland and Co de nous en avoir éloignés pour un temps.

Meilleur shalom,

Haïm Goël

 Reproduction autorisée avec mention de la source.

Leave a Reply

Translate »