was successfully added to your cart.

Danemark: une nouvelle flottille pour « tenter de lever le blocus sur Gaza » / i24news

Flottille Gaza
afp
Le voyage durera deux mois

Une nouvelle flottille visant à briser le blocus israélien de la bande de Gaza s’apprête à quitter mardi le port danois de Copenhague.

Au cours du voyage qui durera deux mois, les navires feront escale dans plusieurs ports européens pour participer à des activités soutenant la « Marche du retour » des Palestiniens.

C’est sous la bannière « March of Return » que plus de 100 Palestiniens, dont de nombreux terroristes du Hamas, ont été tués dans des affrontements violents avec les forces de sécurité israéliennes le long de la barrière frontalière depuis le 30 mars.

Israël affirme que les manifestations, initialement revendiquées comme non-violentes, sont orchestrées par le Hamas pour couvrir les tentatives d’attaques et les violations de la barrière frontalière.

La flottille a été planifiée par la « Freedom Flotilla Coalition », un regroupement d’organisations visant à mettre fin au blocus.

Les navires porteront des noms tels que « retour » (al-Awda), « liberté » et « Palestine ».

Le professeur Ismail Nazari, président de la campagne de boycott d’Israël en Malaisie, l’activiste juif espagnol Zohar Shamir Chamberlain ou encore Heather Milton-Lightening, militante pour les Canadiens autochtones seront à bord.

Israël a imposé un blocus sur Gaza depuis que le Hamas, qui a juré la destruction d’Israël, a saisi le territoire de l’Autorité Palestinienne en 2007. L’Etat hébreu assure que le blocus est en place pour empêcher les armes et autres équipements militaires d’entrer dans la bande.

Les critiques soulignent l’aggravation des conditions humanitaires à Gaza et disent que le blocus équivaut à une punition collective des deux millions de Palestiniens. Il y a eu de nombreux rapports selon lesquels l’enclave côtière est « sur le point de s’effondrer » et pourrait plonger dans une nouvelle série de combats avec Israël si les conditions ne s’améliorent pas.

L’Egypte a également maintenu sa frontière avec Gaza, bouclée pendant plusieurs années de relations amères avec le groupe islamiste qui régne à Gaza.

De nombreuses tentatives ont été faites pour attirer l’attention sur la cause palestinienne en utilisant des flottilles anti-blocus.

Il y a deux ans, 13 femmes, dont le Prix Nobel de la Paix Mairead Maguire d’Irlande du Nord, ont été arrêtées et expulsées après que leur voilier « Women’s Boat to Gaza » a été arrêté.

La marine israélienne a affirmé à l’époque qu’elle avait arrêté le bateau pour empêcher une « violation du blocus maritime légal » de l’enclave palestinienne.

La flottille la « plus connue » est celle du navire Mavi Marmara en 2010.

Les commandos de l’armée israélienne qui sont montés à bord du navire ont été violemment attaqués par ceux qui se trouvaient à bord.

Neuf citoyens turcs, dont un ayant la citoyenneté américaine, ont été tués, et un dixième avait succombé à ses blessures des années plus tard. Un certain nombre de soldats israéliens ont été blessés lors du raid.

Leave a Reply

Translate »