Skip to main content

Dans la foulée de la prophétie Schwab et Goël (le feu nucléaire sur l’Allemagne), décryptage de l’actualité du jour, l’Ukraine envahie et les paroles significatives de Poutine…

By 29 août 2014Lève-toi !

Il est à présent certain que des troupes russes et des chars ont franchi la frontière ukrainienne et que Poutine, qui le nie, ment effrontément. VOICI QUI EN DIT LONG SUR LE CARACTERE RESOLU DE POUTINE DANS CETTE AFFAIRE. Combien doit être forte et profonde sa motivation pour s’exposer ainsi à une totale perte de crédit du fait de ses mensonges.

Motivation d’autant plus résolue que Poutine avance là ses pions dans un contexte de grande dangerosité et que donc sa motivation doit être très forte et mérite une analyse attentive et peut-être à long terme.

Aujourd’hui même lors d’une conférence Poutine a expressément fait un rappel cinglant adressé aux occidentaux, l’OTAN: « N’oubliez pas, a-t-il dit, que la Russie est dotée de l’arme nucléaire! » 

On ne s’exprime pas ainsi sans avoir l’arrière-pensée d’utiliser le cas échéant la force nucléaire. Le visage de Poutine s’exprimant en disait suffisamment à ce sujet et ne pas discerner dans ses traits la férocité voilée mais redoutable de l’homme résolu à avoir recours même à cela serait de l’inconscience.

Poutine dit ce qu’il pense et croit… et fera le cas échéant.

Et ce qu’il dit n’est rien d’autre qu’un chantage : « Laissez-moi faire ce que je veux en Ukraine, sinon…. »

Il est à noter que l’Ukraine vient aujourd’hui de relancer sa demande d’adhésion à l’Otan et que celle-ci pourrait être examinée ce 4 septembre. Les choses s’enchaînent et on devine la suite possible. Espérons qu’elles aboutiront, ces choses, dans une impasse.

« Sa motivation doit être très forte et mérite une analyse attentive et peut-être à long terme » disais-je plus haut.

De quelle motivation plus lointaine que le simple fait de conquérir un bout d’Ukraine au nom d’une fierté russe sensible à une minorité russophone d’Ukraine peut-il s’agir ? Personnellement, je ne crois pas que Poutine choisisse la voie de tant d’ennuis pour un enjeu au fond aussi minime en regard des conséquences dommageables que cela suppose (sanctions en escalades, perte de crédit international, etc…). Le bras de fer entamé avec l’Occident est à fondement bien plus considérable. Il faut y songer et cela d’autant que le besoin de restauration du prestige de la Russie humiliée par l’échec de sa longue expérience communiste n’est pas à négliger. Un besoin de grandeur partagé au collectif en Russie !

Je ne suis pas analyste politique, loin s’en faut, mais permettez-moi une suggestion. Et si Poutine, comme nombre de Russes, avait une crainte profonde de l’actuelle cancérisation des sociétés occidentales évoluant de plus en plus vers une mise en dhimmitude face à l’islam ? Et si cela expliquait cette « bougeotte » russe à l’Est ? La Russie a un discours bien plus radical et violent à l’égard de la montée islamique chez elle et à ses frontières.

Voyez son action « ras des pâquerettes » en Tchétchénie il y a peu. Action dévastatrice qui n’a d’ailleurs fait l’objet d’aucune plainte pour crimes contre l’humanité. Or il y avait matière.

De même que Moscou n’a pas toléré la montée islamique à sa frontière sud (réflexe où se mêlent la crainte et un sentiment juste d’incompatibilité avec l’islam conquérant (mais mêlé aussi de racisme fachisant) qui est vécu de façon bien plus affichée radicalement qu’à l’Ouest), je pense pour ma part que l’invasion sournoise au quotidien de l’Europe de l’Ouest par ce même islam peut être un sujet d’inquiétude pour  la Russie à court, moyen ou long terme (selon l’évolution de la mise en dhimmitude de l’Occident).

Peut-être y a-t-il là aussi quelque chose qui pousse Poutine à regarder au-delà de l’Ukraine, plus à l’Ouest ?

Peut-être.

Quoi qu’il en soit, l’évolution des choses en Ukraine semble hélas, peu à peu,  nous rapprocher d’une confrontation qui risque d’être bientôt autre que verbale. Souhaitons que non mais prions.

Prions. Ce qui adviendra adviendra mais demandons à D.ieu comment Le servir LUI en toutes circonstances présentes et futures. Oui, futures aussi ! La Foi est une ferme assurance des choses qu’on espère et une démonstration de celles qu’on ne voit pas. Là où l’Esprit accepte de nous guider investissons déjà l’avenir. Je connais cette dimension et la préconise pour chaque croyant né de nouveau !

Mon shalom

Haïm Goël

Reproduction autorisée avec mention de la source.

 

Leave a Reply

Translate »