was successfully added to your cart.

De l’eau dans le gaz entre la Russie et l’Iran? LPH

Les dernières déclarations de hauts responsables russes quant à leur souhait de voir les forces iraniennes et alliées quitter le sud de la Syrie, voire à terme tout le territoire syrien, n’ont pas trop plu à Téhéran. Pour la première fois depuis fin 2015, avec l’intervention militaire russe en Syrie, un officiel iranien émet des propos secs envers l’allié russe.

Hussein Sheikholeslam, proche conseiller du ministre iranien des Affaires étrangères Muhamad Zarif n’a pas mâché ses mots dans une interview à un quotidien iranien: “La Russie se doit de respecter la volonté et la souveraineté de la Syrie. Seul le gouvernement syrien a le droit de décider qui pourra rester sur son territoire et qui devra le quitter. La Russie doit s’abstenir de se mêler des affaires intérieures de la Syrie”!

Sans parler de l’ingratitude envers une puissance qui soutient l’Iran à bout de bras dans l’arène internationale, il s’agit peut-être aussi d’un succès diplomatique israélien qui commence à fissurer la “sainte alliance” entre Moscou et Téhéran.

Photo Illustration

Leave a Reply

Translate »