was successfully added to your cart.

Depuis Tsahal : l’enlèvement de nos trois jeunes, un article et plusieurs vidéos…

By 18 juin 2014 Etz Be Tzion

Le Hamas ne sera jamais une organisation politique. La preuve

banner hamas terrorisme

Les médias présentent parfois le Hamas comme une organisation terroriste composée d’une branche politique. Appeler au Jihad, à l’enlèvement de civils et soldats et au terrorisme est-il un discours d’hommes politiques ? Lisez cet article et vous comprendrez qu’il n’existe qu’un seul Hamas : l’organisation terroriste.

Un leader politique haut placé du Hamas a salué le kidnapping des trois jeunes Israéliens, qualifiant l’attaque “d’enlèvement héroïque” et de “tournant” pour le peuple palestinien. Le discours de Muhammad Nazal reflète la vision des autres leaders du Hamas qui glorifient constamment les enlèvements et meurtres d’Israéliens

En juillet dernier, le Premier ministre du Hamas Ismail Haniyeh a publiquement applaudi “la courageuse résistance qui a kidnappé et retenu des Israéliens, tout en libérant [des prisonniers palestiniens]. Ces mots révèlent les vraies intentions qui se cachent derrière les enlèvements commis par le Hamas : kidnapper des Israéliens pour les échanger avec des terroristes emprisonnés en Israël.

Les mots du leader politique du Hamas, Khaled Meshaal, ont sonné comme un écho à ceux prononcés par Haniyeh en 2007 : “le Hamas est déterminé à libérer tous les prisonniers palestiniens retenus dans les prisons israéliennes, que ce soit en enlevant davantage de soldats ou par d’autres moyens.”

Parade du Hamas

Un autre membre du Hamas, Mahmoud Zahar, a averti en 2011 : “nous libérerons nos prisonniers palestiniens en enlevant des soldats israéliens.

Lors d’une cérémonie en 2013 marquant les deux ans depuis la libération du soldat Gilad Shalit, un porte-parole du Hamas a promis que “les soldats de l’ennemi peuvent être une cible à tout moment”, ajoutant qu’”ils peuvent être tués, blessés ou détenus en captivité par des militants.”

Lors de cette même cérémonie, Haniyeh s’est référé à l’enlèvement de Gilad Shalit et de sa libération contre l’échange de terroristes palestiniens comme “une victoire historique.” Au cours d’une célébration similaire en avril 2013, le vice-président du Comité législatif du Hamas Ahmed Bacher, a encouragé les terroristes à guetter les occasions d’enlever plus de soldats.

Le Hamas enseigne même aux enfants palestiniens à mener des enlèvements sur le sol israélien. L’organisation gère les colonies de vacances et les écoles où les jeunes garçons apprennent à enlever des Israéliens. Ces leçons font partie d’un vaste programme du Hamas qui initie les jeunes au terrorisme.

Les leaders du Hamas ont été clairs : Israël doit s’attendre à plus de kidnappings dans le futur. “Nous accueillons avec joie les opérations de ce genre,” s’est exprimé le porte-parole du Hamas, Abu Magha. “Sans aucun doute, ils nous ont aidés à préparer l’enlèvement de soldats israéliens. La résistance se développe encore et encore.”

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.

Leave a Reply

Translate »