Des dizaines de millions de dollars détournés d’une ONG chrétienne par le Hamas / Dreuz

By 6 août 2016mai 13th, 2020Israël & Moyen Orient
PUBLIÉ PAR JEAN VERCORS LE 5 AOÛT 2016

cash

Israël a accusé ce jeudi le directeur d’une importante ONG chrétienne américaine d’avoir détourné des millions de dollars d’aide étrangère au profit du mouvement islamique terroriste palestinien.

Le service de sécurité intérieure Shin Bet a déclaré que plus de 7 millions de dollars de l’ONG World Vision ont été détournés par l’organisation terroriste Hamas chaque année, et ont financé leurs activités terroristes contre Israël.

Les autorités israéliennes ont annoncé jeudi 4 août avoir arrêté et inculpé Mohamed Halabi, responsable palestinien de World Vision dans la bande de Gaza, l’accusant d’avoir détourné des millions de dollars de cette importante organisation caritative chrétienne au profit du Hamas et de ses activités militaires.

Selon le Shin Bet, Mohamed Halabi a été recruté 2005 en par le Hamas qui gouverne la bande de Gaza pour infiltrer l’ONG World vision. Depuis 2010 il dirige cette ONG,  et aurait détourné en moyenne 7,2 millions de dollars par an.

L’ONG refuse les preuves qui lui sont présentées

World Vision, une organisation humanitaire chrétienne, n’a pas réagi de façon prudente en disant qu’il n’y avait « aucune raison de croire » que les allégations contre Mohammed Halabi étaient vraies, malgré les preuves tangibles qui lui ont été présentées, et ce dans une maladroite tentative d’étouffer le scandale.

Selon les services de sécurité intérieure israéliens, World Vision ne se serait pas rendu compte que 60 % de son budget annuel à Gaza ont été détournés, et le reconnaitre jette un énorme doute sur les capacités de l’ONG à tenir sa maison. Mohamed Halabi, le directeur de World Vision à Gaza, aurait fait passer des enveloppes allant jusqu’à 50 000 dollars en liquide sans que World Vision ne voit rien.

Selon les aveux de Mohamed Halabi, les fonds qui ont été transférés au Hamas étaient « alloués à la construction de tunnels, à l’achat d’armes et pour payer les salaires des membres du Hamas. »

L’argent de World Vision aurait servi, sous couvert de projets humanitaires et agricoles fictifs, à financer une base d’entraînement des brigades Ezzedine Al-Qassam, et la construction de tunnels sous la barrière de sécurité israélienne.

L’aide humanitaire considérable destinée à la bande de Gaza et la présence d’innombrables ONG sont uniques au monde, et des pays bien plus pauvres, où la population souffre infiniment, où le manque de nourriture est à hurler, ne bénéficient que de maigres aides en comparaison, et pire encore, ce « charity business » profite aux caïds de Gaza dans l’indifférence et l’hypocrisie générales.

Mohamed Halabi a été arrêté en juin au point de passage d’Erez. Il a été inculpé sous douze chefs d’accusation dont « atteinte à la sécurité d’Israël », « appartenance à une organisation terroriste », « financement du terrorisme » et « intelligence avec l’ennemi », selon la justice israélienne.

Ainsi, les associations pro-palestiniennes dénoncent les conditions de vie de milliers de gazouis tandis que l’aide humanitaire tombe entre les mains du Hamas.

Rares sont les journalistes qui font leur métier et demandent pourquoi l’argent utilisé par le Hamas à son armement, à la construction des tunnels, et l’entraînement de ses combattants n’est pas utilisé pour la population, si elle vit vraiment dans des conditions inhumaines. La réponse est que le Hamas maintient sa population dans la misère pour justement continuer à recevoir les aides des pigeons Européens et Americains à plumer. Et ça marche.

Lorsque Hervé Roubaix écrivait en Février 2014 « La France peut-elle encore fermer les yeux sur les associations françaises qui financent le terrorisme ?« , il posait la bonne question et la réponse est : oui, sans aucune honte.

Ainsi, en France, et en toute impunité, le Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP) finance les activités terroristes du Hamas, classé organisation terroriste par l’Union européenne et les Etats Unis, sous couvert d’aide humanitaire aux Palestiniens, et ni le gouvernement sous Sarkozy, ni celui sous Hollande ne font rien.

Ainsi, des organisations humanitaires servent de couverture au financement du jihad, et “des islamistes ont un pied dans le monde légal et un autre dans le financement du terrorisme,”déclarait Juan Zarate, ancien membre du Département d’Etat américain et auteur du livre “Treasury’s War*” qui décrit les efforts des Etats Unis pour pénétrer les réseaux financiers du Jihad.

La France est moins regardante sur les réseaux français qui financent le terrorisme, et cette tolérance n’honore pas l’ex patrie des Droits de l’homme.

Suite à la présentation de son rapport aux responsables de Word Vision en Israël, Yoav (Poly) Mordechai a décrit l’infiltration de l’ONG comme « un grave incident » et a réclamé que celle-ci assume ses responsabilités. En réponse, l’organisation a déclaré qu’elle renonce à tout soutien au Hamas, direct ou indirect, et qu’elle entend opérer en toute transparence et en coordination avec les autorités israéliennes de COGAT.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

unnamed
Mohamed El-Halabi, cadre du Hamas et directeur d’une organisation chrétienne

Ce faisant, les autorités israéliennes ont également révélé une affaire dans l’affaire tout aussi grave, sur les aveux de Mohamed El-Halabi.

Si le Hamas a pensé qu’il serait aisé pour Mohamed d’infiltrer l’organisation chrétienne humanitaire, c’est parce que son père Halil, affilié au mouvement terroriste, a longtemps travaillé pour l’ONU.

Halil El-Halabi a été le directeur du département de l’éducation de l’UNWRA dans la bande de Gaza pendant de nombreuses années, alors qu’il était membre de l’organisation terroriste Hamas, et il a utilisé sa position et ses privilèges d’employé de l’ONU pour aider l’organisation terroriste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Leave a Reply

Translate »