was successfully added to your cart.

Droite Academy. Un parcours à suivre attentivement…Marion Maréchal Le Pen / Dreuz

By 1 mai 2018Monde
PUBLIÉ PAR MANUEL GOMEZ LE 30 AVRIL 2018

Elle n’a fait « aucun acte de candidature ». Elle a « paraît-il » quitter la politique. Elle a abandonné son fauteuil de députée et, pourtant, Marion Maréchal-Le Pen est plus que jamais présente dans la droite française, que certains leaders « rêvent » de rassembler et n’y parviendront pas.

Sera-t-elle celle qui réussira ce « challenge » ?

Selon différents sondage, Marion est mieux placé que Marine pour représenter la « droite française » lors de la prochaine élection présidentielle de 2022 : 7 Français sur 10 (68% des interrogés).

84% des sympathisants des « Républicains » la plébiscite contre 53% des partisans de l’ex FN qui préfère encore Marine.

33% des sympathisants « Républicains » souhaitent un rapprochement avec l’ex FN mais 69% le souhaiteraient avec Marion.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Agée de 28 ans, Marion, qui fut la plus jeune députée de l’Assemblée Nationale lors de la législature 2012/2017, a pu constater que la droite française avait un long chemin à faire pour peser efficacement dans les affaires du pays.

Elle est convaincue que « sa famille de pensée » doit investir davantage le champ de la « métapolitique ».

Son idée directrice reste toujours cette union de la droite, toujours « mort-née » jusqu’à aujourd’hui…et même demain.

Mais, pour après-demain ? N’est-elle pas la seule à pouvoir la réaliser ? « Les seuls combats perdus d’avance sont ceux qui ne sont pas menés », conclut-elle !

Marion a fait une rentrée très médiatisée le 22 février à Washington, lors de la « Conservatrice Political Action Conférence », rassemblement de la droite américaine. Elle n’a fait que confirmer sa pensée profonde au sujet de l’avenir, Ô combien compromis de la France.

« Je veux la France d’abord pour le peuple français. Notre liberté est entre les mains de l’Union Européenne qui est en train de tuer des nations millénaires. Je vis dans un pays où 80% des lois sont imposées par l’UE.

Après 40 années d’immigration massive, de lobbysme islamique et de politiquement correct, la France passe de « fille aînée de l’Eglise à petite nièce de l’islam. »

Sur le sujet de la PMA et de la GPA, ses sentiments sont clairs et affichés : « On entend à présent, dans le débat public, qu’on a le droit de commander un enfant sur catalogue, qu’on a le droit de louer le ventre d’une femme, qu’on a le droit de priver un enfant d’une mère ou d’un père. »

Si cela s’appelle « avoir quitté la politique », je voudrais que l’on m’indique où se trouve la porte de sortie !

 

Ce jour-là, Marion a annoncé la fondation d’une école de sciences politiques, la « Droite Academy ». Cette académie est présentée par Marion comme « le terreau dans lequel tous les courants de la droite pourront se retrouver ».

L’académie ouvrira ses portes au mois de juin 2018. Elle accueillera ses premiers étudiants, à Lyon, dans le quartier de la Confluence.

Cette ouverture sera précédée d’une conférence de presse.

Elle a obtenue toutes les autorisations nécessaires à la délivrance des diplômes et son équipe pédagogique se constitue intelligemment.

Si le contenu de la formation délivrée n’est pas encore rendu public, son objectif principal sera la formation de futurs élus et dirigeants de la droite française.

Cette formation ne sera rattachée à aucun parti politique.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Son objectif : faire émerger une nouvelle génération de cadres de droite afin que les élus de demain possèdent les armes intellectuels, culturelles, juridiques, techniques et médiatiques qui leurs permettront d’être les plus performants possibles sur la scène politique : « Former les dirigeants de demain, ceux qui auront par vocation d’agir efficacement dans la société et au service de la société. Ceux qui auront le courage, l’intelligence, le discernement et les compétences acquises dans « ce magistère de la formation continue et les universités d’été. »

Il est indispensable que ces futurs élus soient les plus performants possibles, dans l’entreprise comme dans l’arène politique. Qu’ils soient en mesure, à l’issue de leur formation, d‘analyser, d’agir et d’influencer la société, à travers la politique et l’entreprise. »

Il est vrai que, quand l’on constate quotidiennement l’affligeant spectacle que donne une partie des élus actuels de LREM et de La France Insoumise, on peut se demander comment de tels « incultes » peuvent siéger à l’Assemblée Nationale, légiférer et espérer diriger notre pays. Comment des leaders politiques comme Jean-Luc Mélenchon ou Emmanuel Macron, ont pu permettre à de telles « nullités » de représenter une partie de la France ?

Il est bien loin le « siècle des lumières », espérons que le XXIe siècle ne soit pas, jusqu’à son extinction, celui de l’obscurantisme !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Leave a Reply

Translate »