was successfully added to your cart.

  Eglise profanée en Côte-d’Or, silence média. Imaginez la presse si c’était une mosquée

By 28 avril 2018Monde
PUBLIÉ PAR CHRISTIAN LARNET LE 27 AVRIL 2018

Eglise profanée : portes de la sacristie fracassées à coups de hache, vases et cierges brisés, tabernacle ouvert à coups de hache, hosties répandues par terre et piétinées. Pas un mot dans la presse éthique et neutre. Imaginez si c’était une mosquée.

Le site de Famille chrétienne est à peu près le seul à rapporter les faits. Nous le citons in extenso :

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La chapelle du sanctuaire marial de Domois, de la commune de Fenay en Côte-d’Or, était ouverte pour le lundi de Pâques.

Des individus [il est regrettable que les individus ne soient pas décrits] s’y sont introduits en ce jour férié et ont commencé par défoncer les portes de la sacristie à coups de hache. Des vases et des cierges ont été brisés, notamment le cierge pascal, des meubles et des vitraux endommagés. Plus grave encore, le curé de la paroisse a découvert que le tabernacle avait été descellé et ouvert, également à coups de hache. Les hosties consacrées, présentes à l’intérieur, ont été jetées par terre et piétinées par les vandales.

« Il s’agit d’un acte de profanation délibéré. La volonté de nuire est manifeste », a affirmé l’homme d’Église, qui a aussi constaté de nombreux crachats.

Une plainte a été déposée le 3 avril et une enquête a été ouverte.

« Les réactions des uns et des autres ces derniers jours le prouvent une fois de plus : les dégradations d’églises touchent et blessent tous les chrétiens, tous ceux qui voient dans les édifices sacrés le signe et l’image de la présence du Christ », a confié le vicaire général du diocèse.

Une messe de réparation a été célébrée dans la chapelle, samedi 7 avril, par Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon.

En France, on ne parle que d’islamophobie. Pourtant, ce sont les chrétiens qui sont victimes du plus grand nombre d’agressions.

En 2017, le ministère de l’Intérieur avait recensé 948 actions violentes anti-chrétiennes, dont 862 dégradations de lieux de culte ou de cimetières. Soit plus de deux dégradations par jour à l’encontre de la foi chrétienne.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mais comme les médias militent pour la disparition de la chrétienté et son remplacement par l’islam, vous n’entendrez parler que d’islamophobie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Leave a Reply

Translate »