Skip to main content

EHAD-UNITE de H. Goël / Extrait N° 19 : Dès lors LE DESIR ABSOLU D’ENTRAÎNER DANS SA CHUTE TOUT CE QU’IL POURRA  DEVIENDRA , FUT, EST ET DEMEURE LE SEUL MOYEN DE « S’EXPRIMER » ENCORE, DE SE MANIFESTER, D’ETRE. Nous sommes ici face au départ du mystère de l’iniquité qui restera  actif jusqu’à l’intervention finale de D.ieu, juste juge (Phil. 2 : 10 – 11 : «… afin qu’au nom de Jésus  tout genoux fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de D.ieu le Père » et également Apoc. 20 : 2 : « Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et Il le lia pour mille ans ».)

Dès lors LE DESIR ABSOLU D’ENTRAÎNER DANS SA CHUTE TOUT CE QU’IL POURRA  DEVIENDRA , FUT, EST ET DEMEURE LE SEUL MOYEN DE « S’EXPRIMER » ENCORE, DE SE MANIFESTER, D’ETRE. Nous sommes ici face au départ du mystère de l’iniquité qui restera  actif jusqu’à l’intervention finale de D.ieu, juste juge (Phil. 2 : 10 – 11 : «… afin qu’au nom de Jésus  tout genoux fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de D.ieu le Père » et également Apoc. 20 : 2 : « Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et Il le lia pour mille ans ».)

 

« Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi. Par la grandeur de ton commerce tu as été rempli de violence, et tu as péché ; je te précipite de la montagne de D.ieu, et je te fais disparaître, chérubin protecteur, du milieu des pierres étincelantes. Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; je te jette par terre, je te livre en spectacle aux rois. Par la multitude de tes iniquités, par l’injustice de ton commerce, tu as profané tes sanctuaires ; je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore, je te réduis en cendre sur la terre, aux yeux de tous ceux qui te regardent. Tous ceux qui te connaissent parmi les peuples sont dans la stupeur à cause de toi ; tu es réduit à rien, tu ne seras plus à jamais » Ezéch. 28 : 15 à 19.

 

Lisons également  un autre texte qui va dans le même sens : Esaïe 14 : 4  à 17 :

 

« Alors, tu prononceras ce chant sur le roi de Babylone, et tu diras : Eh quoi ! le tyran n’est plus ! L’oppression a cessé ! L’Eternel a brisé le bâton des méchants, la verge des dominateurs. Celui qui dans sa fureur frappait les peuples, par des coups sans relâche, celui qui dans sa colère subjuguait les nations, est poursuivi sans ménagement. Toute la terre jouit du repos et de la paix ; on éclate en chants d’allégresse. Les cyprès même, les cèdres du Liban, se réjouissent de ta chute : depuis que tu es tombé, personne ne monte pour nous abattre. Le séjour des morts s’émeut jusque dans ses profondeurs, pour t’accueillir à ton arrivée ; il réveille devant toi les morts, tous les grands de la terre, il fait lever de leurs trônes tous les rois des nations. Tous prennent la parole pour te dire : toi aussi, tu es sans force comme nous, tu es devenu semblable à nous ! Ta magnificence est descendue dans le séjour des morts, avec le son de tes luths ; sous toi est une couche de vers, et les vers sont ta couverture ».

La suite de ce passage nous décrit la chute de Lucifer :

 

« Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ! Tu es abattu à terre, toi le vainqueur des nations ! Tu disais en ton cœur : je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de D.ieu ; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse. Ceux qui te voient fixent sur toi leurs regards, ils te considèrent attentivement : est-ce là cet homme qui faisait trembler la terre, qui ébranlait les royaumes, qui réduisait le monde en désert, qui ravageait les villes, et ne relâchait point ses prisonniers ? »

 

Nous comprenons aussi à présent la raison d’un jugement si sévère de la part de D.ieu rejetant Lucifer et les anges entraînés derrière lui vers les ténèbres. Ténèbres d’ailleurs probablement suscitées elles-mêmes par la chute de Lucifer-Satan et son terrible cancer spirituel. Lucifer en agissant tel qu’Il le fit s’opposa par convoitise et orgueil à l’œuvre créatrice et ordonnatrice, dynamique, d’un D.ieu Père plein de bonté qui, entre autres principes, établit pour la vie de Sa création ce grand balancier relationnel  d’une beauté et douceur dynamique sans pareille : les N°1 et les N°2 en principe relationnel complémentaire. La bonté, l’humilité, le don du Père et l’orgueil / égoïsme de Lucifer devenant Satan se sont opposés là de façon que l’on conçoit fatalement irréductible.

 

Leave a Reply

Translate »