Skip to main content

EHAD-UNITE / Dernier Extrait du livre : Fin du rapport d’intercession d’Elishéva, Déborah et Rose-Lise.

By 1 novembre 2021LECTURE QUOTIDIENNE

Douzième jour

Prière pour intercéder vraiment par l’Esprit.

 

– C’est D.ieu qui crée en nous le vouloir et le faire.

– Le temps est court « que désormais ceux qui ont des femmes soient comme n’en ayant pas ». 1 Corinthiens 7:29. Beaucoup de foyers sont mal construits. Ce n’est pas D.ieu qui est à la première place, mais on idolâtre son conjoint. C’est dangereux et ainsi on risque de s’éloigner de D.ieu. Il faut que notre vie ait comme priorité le Seigneur.

– D.ieu a parlé à de nombreux couples, mais ils n’ont pas voulu entendre. Ils n’ont pas voulu réformer ni leurs voies, ni leur mauvais caractère et se sont enfermés dans la rébellion par rapport à D.ieu. Que D.ieu qui, dans sa grâce, a suscité ce livre, puisse encore parler à ces frères et soeurs et les amener à la repentance.

– Beaucoup de jeunes aujourd’hui sont sauvés par Christ mais ne sont pas aidés dans l’Eglise, car ils ne trouvent pas de bons modèles, des pères, des mères qui sont des reflets de ce qui est enseigné dans la Parole. Si nous ne sommes pas à notre place, si nous n’avons pas bâti sur le bon fondement, quel crédit pouvons-nous avoir face à des jeunes pour qui toutes les valeurs ont été jusque-là inversées (on ne sait plus aujourd’hui qui est une fille ou un garçon)…

« Car toute la création soupire après la révélation des fils de D.ieu ». Romains 8:19.

– Beaucoup d’hommes sont encore comme des bébés dépendants de leur mère (ils lui téléphonent chaque jour, lui demandent des conseils et de l’aide, elles est parfaite à leurs yeux et leur femme à côté d’eux attend désespérément un peu d’amour, un regard, un peu d’affection). Le cordon ombilical n’est pas coupé et ils ne peuvent aimer leur femme comme leur propre corps.

– Que le Seigneur parle aussi aux femmes afin qu’elles manifestent du respect à leurs maris et que ce respect puisse être perçu par les fils. Que les fils puissent avoir tou-jours une bonne image de leur père à travers le regard posé par leur mère sur celui-ci.

Certaines mères vont jusqu’à confier à leurs enfants leurs problèmes de couples et déconsidèrent leurs époux d’une manière grave.

– Faire une seule chair, c’est vraiment quelque chose de sérieux et souvent on se lance dans la vie chrétienne, dans un service pour D.ieu, avant même d’avoir réglé ce problème. Si bien qu’on est deux individus mis ensemble, incapable d’être vraiment ensemble, et on se lance dans de bonnes oeuvres, des activités diverses qui ne font que renforcer l’écart, le fossé. C’est le problème des jeunes couples qui ne se connaissent même pas bien souvent et qui se précipitent dans toutes sortes d’activités, sans avoir cherché la face de D.ieu et être bien affermis.

– Les jeunes se choisissent aussi bien souvent d’une mauvaise façon (la jeune fille repère un jeune homme qui lui semble bien et c’est elle qui fait la démarche vers lui).

Si les couples d’aujourd’hui se bâtissent sur de telles bases, le futur ne sera que désastreux. Comment l’homme ainsi choisi pourra-t-il prendre la moindre initiative ? Exemple d’Isaac et de Rébecca.

– D.ieu veut bénir et restaurer chez les femmes cette position de dépendance vis-à-vis de leurs époux, qui fait qu’elles pourront se sentir protégées, couvertes par leur chef. Les femmes d’aujourd’hui sont indépendantes et elles portent de lourds fardeaux que le Seigneur ne veut pas qu’elles portent.

Cela mène jusqu’à l’esprit de Jézabel qui fait des ravages dans l’Eglise. On en arrive aujourd’hui dans l’Eglise apostasiée à voir des pasteurs homosexuels, fruits honteux de ce règne de l’esprit de Jézabel… Mais D.ieu veut restaurer. Qu’en tant que femmes celles-ci puissent devenir comme Ruth qui en toute humilité avait su discerner quel était celui qui serait son protecteur. Elle savait qu’elle avait besoin de protection et c’est cet homme Boaz qui était l’image de Christ qui l’a rachetée afin qu’elle donne le jour à un fils qui fut le grand-père de David, ancêtre de Jésus Lui-même. Il y a là l’image de la rédemption, image magnifique d’un couple uni par D.ieu dans la perfection et qui porte un fruit ayant des retombées pour toute l’humanité. Cela doit nous donner à réfléchir…

– D.ieu veut toucher aussi des peuples plus éloignés avec ce message. Il y a tant à changer dans ce domaine du couple, partout dans le monde. D.ieu voudrait aussi toucher les couples prisonniers de l’Islam (là où toutes les valeurs sont inversées, là où règne la division de manière démoniaque). Même les Indiens, les Esquimaux, D.ieu voudrait les toucher avec ce message.

– Cantique des Cantiques 7:11 : « Je suis à mon bien-aimé et ses désirs se portent vers moi ». C’est différent de la malédiction portée par D.ieu sur la femme : « Tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi ». Genèse 3:16.

Le fruit est opposé. Le premier est empreint de grâce et de beauté. Ne nous appartenant plus à nous-mêmes, étant le temple du Saint-Esprit, ne sommes-nous pas au bénéfice de l’amour de D.ieu ? Le deuxième cas est la souffrance, fruit de l’indépendance d’Eve, et la solitude, la mort par Caïn.

 

 

Treizième jour

 

– Victoire par le sang de l’agneau contre l’esprit qui fait opposition à ce travail.

– Pour beaucoup d’hommes, le domaine du couple est « accessoire » et beaucoup se sentiront mal à l’aise en lisant ce livre, car le fait d’être remis en question à ce niveau ne leur plaira pas. Et pourtant la véritable puissance spirituelle ne peut découler que de coeurs qui auront vraiment été brisés, toute résistance ayant été vaincue face à l’action de l’Esprit.

– Une femme qui voit son mari pratiquer la Parole de D.ieu pleinement dans le domaine du couple aura beaucoup de respect pour lui et de joie pour l’aider et lui être soumise. En effet, la femme a besoin d’admirer son époux et bien souvent les époux se conduisent comme des « gamins » dans leur foyer. Même des hommes très en vue, qui ont une réussite sociale importante.

– La Parole dit que l’homme est le chef de la femme et Christ est le chef de l’homme. Un homme qui n’est pas soumis à son chef – Christ ne sera pas un exemple pour son épouse et ne l’encouragera pas à lui être soumise elle-même. Si elle aime le Seigneur, elle tâchera néanmoins de lui être soumise, mais il manquera la dimension de la joie. En toile de fond, il y aura la déception, la frustration.

– D.ieu veut mettre une harmonie dans les couples, quelque chose de beau, une unité profonde.

Dans le désert, c’est un temps d’épreuve, mais D.ieu veut qu’on lui fasse confiance. De même dans le couple, D.ieu veut que chacun des conjoints puisse faire confiance à D.ieu et s’appuyer sur Lui, afin qu’ils ne se détournent pas de Lui, afin qu’ils sachent d’où leur vient leur bonheur.

– Chaque famille est une église et trop peu ont le sens de l’importance du culte de famille, de la prière pour les enfants.

Nous aurions même tous les dons spirituels, nous aurions une position d’anciens dans l’Eglise, si nous ne pratiquons pas l’amour dans la famille, le Seigneur ne pourra pas approuver notre spiritualité.

– Problème des gens qui ont un passé affectif chargé et qui viennent à Christ. Qu’à travers ce livre, ils ne se sentent pas accusés car il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Christ, mais qu’ils puissent recevoir une double portion de la grâce pour redémarrer tout à nouveau en revêtant la nature de Christ.

– Il y a un principe antichristique auquel on s’attaque à travers ce livre et qui est véhiculé à travers l’église catholique elle-même. On peut ressentir le combat qui est mené dans les lieux célestes, car D.ieu veut restaurer l’ordre qu’il a établi, en détruisant le principe du matriarcat, de la divinité de la femme.

 

 

Quatorzième jour

 

La France.

 

  • La France s’est faite terre d’accueil par excellence pour toutes les révolutions, même les révolutions intellectuelles.

Le « je m’en foutisme », « advienne que pourra », « après moi les mouches », l’individualisme à tout prix, la légèreté dans le comportement et les relations, « il est interdit d’interdire », tout cela est bien français.

Mai 68, partout dans le monde, a eu un impact et on en voit les fruits aujourd’hui.

  • Il y a une hiérarchie dans le domaine de l’adversaire et parmi le peuple de D.ieu, particulièrement en France, c’est l’anarchie. Comment pourrait-on être fort ? Il devient pourtant urgent de se rapprocher du Seigneur et de bâtir sur le bon fondement.
  • L’esprit de convoitise est largement répandu en France à cause de cet esprit issu de la Révolution (tuer la noblesse pour lui prendre ses privilèges). Pourtant le Seigneur nous dit qu’il vaudrait mieux arracher son oeil s’il est une occasion de chute. Tout homme sera salé de feu. (Marc 9 :47 à 49). Un jour toutes nos oeuvres seront révélées.
  • Il n’y a pas d’humilité parmi ce peuple, car il s’élève lui-même. Il veut se faire plus grand qu’il n’est (celui qui voudra être grand parmi vous, qu’il soit l’esclave des autres).

C’est la vanité et la jalousie qui priment bien souvent et cela désole le coeur de D.ieu, car cela n’amène que la division.

  • Il faut aux Français toujours des boucs émissaires : ils aiment se moquer des autres (les Belges, les Suisses, les Arabes, …) mais ne supportent pas qu’on leur rende la pareille, car ils sont persuadés d’être réellement supérieurs. Ils ne réalisent même pas qu’à certains égards ils sont au bas de l’échelle. Le chauvinisme est bien français. C’est un peuple qui a un héritage de richesses culturelles très vastes, mais il a oublié de se laisser reprendre et il est aveuglé sur lui-même.
  • Que D.ieu permette que ce livre tombe entre les mains de beaucoup de pasteurs en France.
  • Beaucoup de rumeurs, beaucoup de calomnies et de médisance sont répandues dans ce pays. On aime entendre et porter plus loin les bruits. C’est l’esprit de la Révolution qui est là derrière et le peuple de D.ieu qui prend tant de plaisir à ces choses ne réalise même pas ce qu’il fait. Il est dans la rébellion et des liens tels des toiles d’araignées se tissent ainsi parmi le peuple de D.ieu paralysant chacun et finalement l’oeuvre du Seigneur tout entière.
  • En France, les femmes ont toujours quelque chose à dire. Le mythe de Marianne doit être brisé car il divinise la femme et il faut bien reconnaître que les femmes françaises, même chrétiennes, sont très indépendantes et rebelles. Elles parlent sans cesse et on n’entend qu’elles dans l’Eglise. Au lieu d’être discrètes et soumises, elles sont remarquées partout. Au lieu d’avoir cette parure intérieure du coeur, elles brillent extérieurement.
  • ieu veut amener particulièrement la repentance parmi son peuple à ce niveau.
  • La France est un pays qui a ouvert largement la porte aux mages et voyants de toutes sortes, tels Nostradamus. C’est un pays qui a persécuté pendant des siècles les vrais chrétiens et a préféré se tourner vers les fables et les prophètes de Satan. Il est lui aussi, comme l’Italie, un terrain de prédilection pour l’esprit de l’Antichrist, à cause de la rébellion et l’anarchie qui y règnent.

Tout ce qui est véritablement chrétien ne peut y demeurer vraiment librement.

  • La Parole nous recommande de parler à notre prochain selon la Vérité. Mais en France, l’amour de la vérité est balayé par la vanité. Par vanité, on présentera toujours les choses à son avantage, et il faudra toujours qu’on ait le dernier mot même si on a tort. Si on est remis en question, on s’énerve et on se met en colère (esprit de rébellion encore une fois).
  • Marc 9 :51 : « Soyez en paix les uns avec les autres ». L’esprit de dispute, l’amour de la dispute, sont très répandus en France. On n’aime pas la paix.
  • Ecclésiaste 5 :1 : « Ne te presse pas d’ouvrir la bouche et que ton coeur ne se hâte pas d’exprimer une parole devant D.ieu, car D.ieu est au ciel et toi sur la terre. Que tes paroles soient donc peu nombreuses ». Il manque la crainte de l’Eternel.

Colossiens 4 :6 : « Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun ».

  • Même quand D.ieu presse par son Esprit, on n’hésite pas bien souvent à bouleverser son ordre divin et on détruit par la langue. Sous prétexte d’analyse et d’intelligence, on finit par critiquer tout et on ne s’en rend pas compte. C’est l’humilité qui devrait primer, qui fait regarder l’autre comme plus grand que soi. Finalement, c’est l’incrédulité qui règne et non la foi. D.ieu est le Père des lumières et veut circoncire l’intelligence du peuple français. La déesse raison tue la foi. On se méfie de tout, car la foi n’est pas celle d’un coeur d’enfant. D.ieu n’est pas contre l’intelligence, mais seulement quand elle est en accord avec sa Parole.
  • ieu voudrait bénir ce peuple et en faire une nation qui rayonnerait partout dans le monde pour le bien.
  • On a beaucoup tué, beaucoup pillé en France et en dehors de la France. Que D.ieu pardonne. Il faudrait que le peuple de D.ieu s’humilie pour toutes ces choses, de même que pour l’antisémitisme qui règne même dans l’Eglise aujourd’hui encore.
  • Pour beaucoup de femmes françaises, la parure extérieure est très importante : il y a un esprit de séduction très marqué chez ces femmes, même les chrétiennes. C’est tout à l’opposé de ce que D.ieu veut. Il n’est pas contre le fait que nous soyons bien habillées, mais ce n’est pas ce qui devrait se remarquer en premier chez une chrétienne. L’esprit de séduction est issu de cet esprit de vanité si français et il faut le dénoncer et le combattre, car il va jusqu’à l’impureté. L’impudicité, l’esprit d’adultère est de même extrêmement répandu dans le peuple de D.ieu français. « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence ». Romains 12 :2.

On s’intéresse à des futilités, aux choses de la chair, bien avant celles de l’Esprit.

Les esprits d’adultère, d’impureté, d’impudicité, de prostitution sont largement répandus parmi le peuple de D.ieu. Ils font des ravages en habitant les pensées des chrétiens et en les poussant à passer aux actes.

  • La France est réputée partout dans le monde pour cet état d’esprit et il envahit le peuple de D.ieu, même beaucoup de serviteurs en sont marqués. Les chrétiens se sont-ils d’ailleurs repentis réellement de ces choses à leur conversion, ont-ils réellement pris conscience à quel point c’est un lien spirituel profond et duquel il faut être délivré ? Ces choses ne proviennent-elles pas d’un héritage ancestral, d’un « bagage » dont il faut se défaire, afin de plaire vraiment à D.ieu, en marchant dans la sanctification ?
  • ieu veut assainir les pensées, les conceptions de son peuple, Il veut purifier, sans quoi nul réveil n’est possible.
  • La Corse : esprit de rébellion, d’indépendance. Esprit révolutionnaire. Que ce peuple puisse se soumettre à D.ieu dans un esprit de repentance. (Idem la Sicile : deux peuples fiers et orgueilleux. Comme le pays basque. Andorre et Monaco : deux principautés où l’argent domine – l’orgueil de ce monde. Ce n’est pas l’argent qui peut sauver ni délivrer).
  • La France, une nation qui a une force extérieure, mais qui est faible à l’intérieur, parce qu’elle n’est pas fondée sur le bon fondement. Les chrétiens ont besoin d’enseignements de base solides.

D.ieu veut restructurer sur de bonnes bases et faire de son peuple des colonnes inébranlables. Construire sur le roc, la pierre angulaire.

  • Le matérialisme a beaucoup de place aussi dans notre société, et c’est le piège pour l’Eglise ici en France – résultat du rejet de D.ieu depuis la révolution française.

 

 

Elisheva et ses soeurs Déborah et Rose-Lise

 

 

Join the discussion 4 Comments

  • Shoshana dit :

    Encore une fois merci Haïm d’avoir publié ce livre. J’ai découvert et lu avec plaisir les rapports de prière qui n’étaient pas dans la première édition que je possède.

  • Shoshana dit :

    Je te présente toutes mes excuses Haïm, les rapports de prière sont bien dans la première édition de Ehad. .Je n’en avais pas souvenir. Peux-être les avais-je survolés ou pas lu, lors de ma première lecture et c’est bien dommage, car ils m’ont beaucoup touchée cette fois-ci. Je me suis reconnue dans certaines prières pour les femmes non bibliques et j’ai pu demander pardon au Seigneur et mettre de l’ordre dans ma vie.

Leave a Reply

Translate »