Skip to main content

EN LISANT DANS LE TEXTE EN HEBREU ET EN GREC / Extrait N°18 : Psaumes 119.54 Reprenons le verset 54. Le mot ‘houkei’ha est traduit par Tes statuts, Tes préceptes. Mais initialement, le mot ‘hok signifie ce qui est écrit, gravé, décrété (→ la loi, le décret).

By 20 décembre 2021LECTURE QUOTIDIENNE

Psaumes 119.54
Reprenons le verset 54. Le mot ‘houkei’ha est traduit par Tes
statuts, Tes préceptes.
Mais initialement, le mot ‘hok signifie ce qui est écrit, gravé,
décrété (→ la loi, le décret).
44
Proverbes 8.31: La Bible déclare que la
Terre est ronde !
Bien sûr Pythagore, au 6e siècle avant J-C, l’avait déjà envisagé.
Platon au 5e
, Aristote au 4e ensuite en ont parlé. Puis Ératosthène
au 3e siècle. Plus tard, Galilée, Newton et d’autres l’ont confirmé.
Mais la Bible elle aussi en parle ! Lisons Proverbes 8.31 :
« Jouant sur le globe (« tévél », en hébreu) de Sa Terre » (en
parlant de la sagesse).
Proverbes 15.31
« Une oreille qui écoute un avertissement de vie passera la nuit
parmi les sages. » (Passera la nuit = Talin, en hébreu). (Version
interlinéaire hébreu-français.)
Cela signifie-t-il qu’il dormira ? Non ! Il étudiera la Torah avec les
sages.
La Nouvelle Edition de Genève traduit ainsi ce passage : « Celui
dont l’oreille est attentive aux réprimandes qui mènent à la vie
fait son séjour au milieu des sages ».
La TOB : « Qui prête une oreille attentive à un avertissement
salutaire habitera parmi les sages ».
La traduction littérale est bien plus parlante, car le fait de passer
la nuit parmi les sages dans l’étude de la Torah démontre le désir
profond de celui qui se soumet avec humilité aux réprimandes,
aux avertissements des sages de chercher D.ieu de tout son
cœur, jusqu’à sacrifier même ses heures de sommeil, son
confort, sa personne
Parmi les Juifs pratiquants, la tradition, lors de la fête de
Shavouot (Pentecôte), est de passer la nuit dans la lecture et la
méditation de la Torah, à l’écoute des enseignements des
rabbanim. Cette fête étant celle de la réception de la Torah au
Sinaï, il est de coutume de célébrer celle-ci par l’étude.
45
L’étude qui débouche sur la mise en pratique de la Parole ne peut
nous permettre de porter de vrais fruits que si nous marchons
dans l’humilité (écouter un avertissement de vie) face à ceux que
D.ieu a mis sur notre route pour nous enseigner, nous exhorter
et nous reprendre, les sages, qui sont eux-mêmes passés par le
même chemin.
Esaïe 26.20
« … jusqu’à ce que la colère soit passée. » (Nouvelle Edition de
Genève)
« … jusqu’à ce que la bourrasque ait passé. » (Traduction
Zadok Kahn). Le mot correspondant ici est zaam qui signifie
colère, rage. L’utilisation de bourrasque est donc une
interprétation imagée du texte.
Esaïe 30.29
« Vous chanterez comme la nuit où l’on célèbre la fête. »
(Nouvelle Edition de Genève)
Peut-être s’agit-il de la Pâque, nous dit MacArthur, mais peut-être
aussi Shavouot, puisque pendant toute la nuit de Shavouot on lit
la Torah (pour célébrer la réception de la Torah au Sinaï), on
chante et on prie également.
Zadok Kahn : « Parmi vous retentiront des chants, comme dans
la nuit consacrée à (hitkadesh-‘hag) une fête ».
Le fait qu’en hébreu il est écrit une fête signifie probablement que
cela peut être l’une ou l’autre des fêtes de l’Éternel célébrées
pendant la nuit, telles que le Seder de Pessa’h ou Shavouot.

Leave a Reply

Translate »