was successfully added to your cart.

Europe: Un juif jeté en prison pour avoir parlé du passé nazi de l’Autriche.

By 11 avril 2014Etz Be Tzion

Europe: Un juif jeté en prison pour avoir parlé du passé nazi de l’Autriche

Le 4 avril, Stephan Templ, un historien juif spécialisé dans l’architecture, âgé de 53 ans, est entré dans une prison autrichienne pour les 3 prochaines années. Son crime: avoir aidé sa mère, une survivante de la Shoah, à récupérer ses parts dans un hôpital de Vienne (Ringstrass), saisi par les nazis en 1938.

Selon le panel de trois juges qui l’a condamné en avril dernier, Templ, qui a beaucoup écrit sur le piètre bilan de l’Autriche concernant la restitution de l’art et des biens pillés par les nazis, cherche à « frauder l’Etat Autrichien » en récupérant le bien de sa mère.

Le mois dernier, la Cour suprême d’Autriche a confirmé la condamnation de Templ.

Le verdict a bouleversé la communauté juive.

Ce qui rend le cas de Templ encore plus curieux, c’est qu’il repose sur l’idée que l’Autriche a un droit de propriété légitime dans tout ce qui a été volé aux juifs, en dépit d’un traité signé avec les Etats-Unis en 2000, obligeant ce pays à restituer tous les biens pillés encore aux mains du gouvernement.

En 2001, Templ et Tina Walzer ont écrit un livre intitulé « Unser Wien » ou « Notre Vienne » qui détaillait l’histoire de quelque 350 bâtiments importants, des sites et des entreprises qui avaient été aryanisés après l’Anschluss. Le livre accusait beaucoup d’Autrichiens  de « vol ».

« C’est une vendetta contre moi », a déclaré Templ dans une interview avec le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il affirme que le tribunal tente de protéger les fonctionnaires autrichiens qui ont signé un accord avec ce qu’il appelle « l’entreprise privée Holocauste », des avocats, des banquiers, des notaires, et les généalogistes qui prennent de généreuses commissions de courtage pour la restitution des biens pillés.

Par Jérémy Gozlan – JSSNews

Leave a Reply

Translate »