Frontières maritimes : le Liban dans la surrenchère

A peine les négociations entamées entre Israël et le Liban sur la fixation de leur frontières maritimes économiques, sous les auspices de l’Onu et des Etats-Unis, les Libanais ont surpris tout le monde en émettant des nouvelles revendications qui dépassent de loin les zones en litige. Ils revendiquent désormais une nouvelle zone maritime de 1460 km2 qui se rajoute à celle de 860 km2 qui est au centre des discussions entre les deux pays. Cette nouvelle zone demandée par le Liban inclut le gisement de gaz naturel Karish situé dans les eaux territoriales israéliennes et dans laquelle Israël s’apprête à effectuer des forages. Après cette annonce du Liban, la partie israélienne a été ferme : il n’y aura pas de négociations sur des zones situées au sud de celle qui est actuellement en pourparlers.

Illustration

Leave a Reply

Translate »