was successfully added to your cart.

Gaza: l’armée israélienne révèle l’ampleur des dégâts des sites du Hamas ciblés samedi15/07/201809:33:40MIS À JOUR LE15/07/201816:33:58Écrit pari24NEWS

By 15 juillet 2018 Israël & Moyen Orient

Gaza: l’armée israélienne révèle l’ampleur des dégâts des sites du Hamas ciblés samedi15/07/201809:33:40MIS À JOUR LE15/07/201816:33:58Écrit pari24NEWS
Le bâtiment devant servir de « bibliothèque nationale palestinienne » à Gaza, devenu centre de formation du Hamas, a été détruit samedi par l’armée israélienne, indique un communiqué militaire. »Il était utilisé par le Hamas pour l’entraînement militaire en milieu urbain. Il disposait également d’un système de tunnels pour préparer les terroristes au combat dans ces conditions », a déclaré l’armée. »Le Hamas continue d’utiliser les infrastructures civiles à des fins militaires, ce qui met en danger les civils sous sa responsabilité », a-t-elle précisé.L’installation, située à côté de la mosquée Sheikh Zayed ayant subi des dégâts collatéraux, est un bâtiment de cinq étages inachevé et abandonné dans le camp de réfugiés d’al-Shati.
View image on Twitter
View image on Twitter

IDF

@IDFSpokesperson
Yesterday, the IDF struck a wide range of targets in Gaza, including a high-rise building in the Al-Shati refugee camp and a large strike on a Hamas Battalion HQ in Beit Lahia

7:27 AM – Jul 15, 2018
483
238 people are talking about this
Twitter Ads info and privacy

« Nous avons envoyé cinq petits missiles sur le toit du bâtiment pour avertir les gens et les inciter à quitter les lieux. Entre le premier tir de semonce et la destruction effective du bâtiment, une heure s’est écoulée. Si les deux jeunes ont vraiment été tués, que faisaient-ils là ? Étaient-ils retenus contre leur volonté par le Hamas ? », s’interroge l’armée israélienne suite à la mort de deux Palestiniens lors de l’opération.Durant la nuit de samedi, l’armée a également frappé le quartier général du bataillon du Hamas à Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza.Des installations d’entraînement et une partie des casernes des commandants ont été détruites. Une manufacture d’armes ainsi qu’un entrepôt de stockage de ces dernières ont également été touchés par les frappes. »Toute l’infrastructure du commandement du bataillon a été détruite, partie en fumée, transformée en un trou géant », a déclaré le porte-parole de Tsahal, le général Ronen Manelis.
View image on Twitter
View image on Twitter

IDF

@IDFSpokesperson
Yesterday, the IDF struck a wide range of targets in Gaza, including a high-rise building in the Al-Shati refugee camp and a large strike on a Hamas Battalion HQ in Beit Lahia

7:27 AM – Jul 15, 2018
483
238 people are talking about this
Twitter Ads info and privacy

Avec plus de 5.000 habitants au km carré, la bande de Gaza est l’un des territoires les plus dense au monde ce qui complique les opérations militaires israéliennes.Le Hamas a en effet pour modus operandi d’investir des bâtiments civils pour entraîner ses combattants mais surtout pour établir des bases de lancement de roquettes et d’obus de mortier.Après l’opération israélienne à Gaza en 2012, Human Rights Watch a déclaré que l’organisation terroriste palestinienne « met en danger la vie des populations civiles en tirant de marnière répétée des roquettes à partir de zones densément peuplées ».Israël, l’Union européenne et des organisations humanitaires accusent par ailleurs le Hamas d’utiliser sa population en tant que bouclier humain.Depuis samedi, quelque 200 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza sur Israël, faisant 4 blessés israéliens. De son côté Israël a ciblé au moins 40 infrastructures du Hamas.Un cessez-le-feu a été conclu samedi en fin de journée ont annoncé le Hamas et le Djihad islamique. Cependant, l’Etat hébreu a été visé dans la nuit de samedi à dimanche par deux tirs obus de mortier ainsi que deux roquettes.Israël et le Hamas se sont livré trois guerres depuis 2008 et observent un cessez-le-feu tendu depuis l’Opération Bordure Protectrice de l’été 2014.Fin mai, les forces israéliennes et les groupes terroristes gazaouïs avaient déjà connu une sévère confrontation. L’armée israélienne avait notamment dit avoir frappé 65 positions militaires du Hamas en représailles au tir d’une centaine de roquettes et d’obus de mortier contre son territoire.

Leave a Reply

Translate »