Skip to main content

Gaza : le directeur de l’Unrwa chassé pour…avoir dit la vérité

Matthias Schmale, directeur de l’Unrwa à Gaza et son adjoint ont été forcés de quitter le territoire pour « crime » d’avoir dit la vérité : lors d’une interview donnée lors de l’Opération antiterroriste « Gardiens des Murailles », Matthias Schmale avait déclaré que Tsahal n’avait pratiquement pas touché de cibles civiles grâce à la précision de ses attaques.

Rien de pire pour démentir la machine de propagande des organisations terroristes. Suite aux protestations, manifestations et menaces du Hamas et de la Commission de suivi des forces islamiques, ils ont quitté la bande de Gaza mercredi. Le Hamas avait même exigé ses excuses de la part du directeur ! Dans un communiqué, l’organisation terroriste dit : « Nous sommes consternés par les propos tenus par le directeur de l’Unrwa. Il s’gait d’une distorsion grave de la vérité au service de la partie israélienne et une tentative de laver l’occupant israélien de l’assassinat de 254 Palestiniens (…) La mission principale de M. Schmale comme directeur de l’Unrwa et d’aider et soutenir les réfugiés palestiniens et pas de se porter à la défense qui commet des crimes à la face du monde entier. Nous demandons donc que l’Unrwa présente des excuses aux Palestiniens pour ces informations tronquées ».

Le porte-parole de l’Unrwa a annoncé que le directeur « est parti en congé de longue durée » et qu’un nouveau directeur sera nommé entre temps.

Photo Illustration

Join the discussion 2 Comments

  • Alexandre dit :

    J’ai effectivement vu ce reportage sur BFM TV en France, les journalistes rapportant ce fait me semblaient rassurés que le directeur de l’Unrwa par la suite s’était excusé (je ne voyais pas pourquoi d’ailleurs) d’avoir apporté la vérité sur les frappes Israëliennes, ce qui ne l’empêcha pas d’être ensuite chassé de son poste de l’Unrwa.
    Ce qui me sembla rassurer les journalistes sur la chaîne Française.
    Lamentable

Leave a Reply

Translate »