was successfully added to your cart.

Gaza/Marche du retour: des victimes actives « dans des organisations terroristes » (armée israélienne)

Palestinian protestors run for cover from tear gas fired by Israeli security forces during clashes following a demonstration commemorating Land Day, near the border with Israel, east of Gaza City, on March 30, 2018
MAHMUD HAMS (AFP)
16 manifestants gazaouïs ont été tués par des tirs de Tsahal

L’armée israélienne a organisé un débriefing après les affrontements déclenchés par la « Marche du retour » à Gaza, vendredi.

Le brigadier-général Ronen Manelis a indiqué que les 16 victimes palestiniennes, décédées suite à des tirs de l’armée lors des manifestations « avaient entre 18 et 30 ans », et que « la plupart » d’entre elles étaient actives « dans des organisations terroristes ».
Lors des semaines précédant la « Marche du retour », l’armée israélienne avait reçu de nombreuses informations suggérant que l’organisation islamiste Hamas et d’autres groupes similaires se serviraient de mouvements de protestations pour masquer leurs actions terroristes.

Vendredi, trois tentatives d’attaque à la roquette contre d’Israël ont eu lieu depuis l’enclave palestinienne; les engins ont toutefois atterri dans la bande de Gaza.

Deux utilisations d’une arme à feu contre les militaires de Tsahal ont également été dénombrées lors des manifestations palestiniennes, toujours selon Ronen Manelis.

De nombreuses tentatives d’endommager la barrière de sécurité ainsi qu’une infrastructure israélienne ont également été relevées.

« Le peuple de Gaza n’est pas notre ennemi »

« L’armée israélienne n’a pas tiré de façon incontrôlée » lors des manifestations qui ont eu lieu vendredi, a indiqué Ronen Manelis, ajoutant que l’armée israélienne sait exactement où a atterri chaque balle tirée.

Le brigadier-général a indiqué que si des manifestations similaires à celles de vendredi venaient à continuer, l’armée israélienne devrait éventuellement y répondre en visant des positions du Hamas dans l’enclave palestinienne.

i24NEWSGaza
i24NEWS

« Le peuple de Gaza n’est pas notre ennemi. L’armée israélienne n’a en aucun cas l’intention de blesser des civils innocents », a également précisé Ronen Manelis.

Vendredi, 16 manifestants ont été tués par des tirs de l’armée israélienne et 1.416 personnes blessées par balle ou suite à l’inhalation de gaz lacrymogènes, selon le ministère palestinien de la Santé.

L’Autorité Palestinienne a déclaré un jour de deuil « pour commémorer les nombreuses victimes de la Marche du retour ».

Une grève commerciale a également été décidée dans certaines villes palestiniennes.

Leave a Reply

Translate »