Skip to main content

Graves accusations contre le roi Abdallah II de Jordanie

Graves accusations contre le roi Abdallah II de Jordanie

Le roi Abdallah II de Jordanie, qui se permet régulièrement de lancer ses flèches acérées contre Israël, se révèle être comme la plupart des dirigeants des pays arabes : un homme corrompu.

Le Consortium international des Journalistes d’investigation (ICIJ) a publié dimanche des documents qui ont été surnommés « Documents de Pandore ». Ils apportent des révélations stupéfiantes sur les activités économiques secrètes de certains dirigeants de la planète. Le roi Abdallah II de Jordanie est l’un des « héros » de ces révélations. Entre 2003 et 2017, le souverain hachémite a fait l’acquisition de 14 biens immobiliers de luxe aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Ces documents révèlent par ailleurs que le roi Abdallah II ou sa famille disposeraient de plus de 30 sociétés dans des paradis fiscaux et y auraient placés plus de 100 millions de dollars. Et afin de brouiller les pistes, l’expression employée dans les courriers est : « vous savez qui ».

Les avocats du roi arguent que toutes ses actions sont licites et qu’il est exempté d’impôts. Mais tout ceci révèle une facette particulièrement révoltante et méprisante du roi Abdallah II, alors que la population jordanienne connaît de graves problèmes économiques et sociaux et que les manifestations populaires se multiplient. Ce genre de révélations spectaculaires risquent d’entraîner un regain de colère et de protestations contre le roi dans un pays qui jusqu’à présent a été « oublié » par le Printemps arabe.

Photo Wikipedia

Join the discussion One Comment

  • Alexandre dit :

    Si le roi Abdallah II de Jordanie était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM tv (France), dirait-il la même chose que Jérôme Cahuzac, alors ministre du Budget en 2012 :
    « les yeux dans les yeux M. Bourdin, je ne suis pas un homme corrompu et je n’ai pas de compte dans les paradis fiscaux » ?
    Plutôt que de lancer ses flèches acérées contre Israël comme le souligne cet article, le roi Abdallah II ferait mieux de s’occuper de son propre pays avec un minimum d’honnêteté.

Leave a Reply

Translate »