was successfully added to your cart.

« Il est scandaleux que l’ONU ne condamne pas les attaques contre Israël (Haley) / i24news

L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley a fustigé mercredi le Conseil de sécurité pour avoir refusé de condamner collectivement les attaques à la roquette contre Israël.

Le Koweït, un membre non permanent du Conseil représentant les pays arabes, a bloqué une proposition américaine au Conseil de sécurité de l’ONU visant à adopter une déclaration condamnant avec force les tirs de roquette depuis la bande de Gaza contre Israël,

« Il est scandaleux que le Conseil de sécurité ne condamne pas les attaques à la roquette contre les citoyens israéliens alors que le Conseil des droits de l’homme approuve l’envoi d’une équipe pour enquêter sur les actions israéliennes en légitime défense », a affirmé Mme Haley avant la réunion du Conseil.

Nikki Haley

@nikkihaley

RT @USUN: Yesterday, Hamas launched 70 rockets into Israel. Who among us would accept 70 rockets launched into your country? We all know the answer to that. No one would.

« J’exhorte les membres du Conseil de sécurité à exercer au moins autant d’attention sur les actions du groupe terroriste Hamas que sur le droit légitime d’autodéfense d’Israël », a-t-elle ajouté.

Le calme est revenu mercredi dans la bande de Gaza et les localités israéliennes avoisinantes au lendemain de la pire flambée de violences depuis la guerre de 2014, qui avait fait resurgir le spectre d’un nouveau conflit.

Le coordonnateur des Nations unies pour le Proche-Orient, Nickolay Mladenov, a d’ailleurs averti que les dernières violences montraient « combien nous sommes chaque jour au bord de la guerre ».

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou avait plus tôt affirmé que l’armée avait infligé « le coup le plus dur depuis des années » aux groupes armés palestiniens à Gaza. Elle « a réagi avec force aux tirs en provenance de Gaza en attaquant des dizaines de cibles terroristes ».

i24NEWSIDF forces operate on the Gaza border after a barrage of missiles launched at southern Israel, May 29, 2018
i24NEWS

L’armée israélienne a indiqué avoir frappé au total mardi et mercredi avant l’aube 65 positions des groupes armés palestiniens dont le Hamas qui gouverne Gaza, en représailles aux tirs d’une centaine de roquettes et d’obus contre son territoire, dont certains ont été interceptés par les systèmes de défense aériens.

Trois soldats israéliens ont été blessés, selon l’armée. Le groupe terroriste du Hamas n’a pas fait état de victimes dans l’enclave palestinienne qui a connu depuis 2008 trois guerres entre Israël d’une part, le Hamas et ses alliés dont le Jihad islamique de l’autre.

Dans la journée de mercredi, aucun tir de roquette n’a été enregistré et l’armée de l’air israélienne a cessé ses raids sur la bande de Gaza.

(avec agence)

Leave a Reply

Translate »