was successfully added to your cart.

IL RESTE UN PEU PLUS D’UN AN….UN ARTICLE ACCOMPAGNE DE DEUX TEMOIGNAGES PUISSANTS !

By 14 mai 2014 Lève-toi !

….Il reste un peu plus d’un an en effet.

Selon mon frère Alain de l’assemblée en Suisse, c’est vers l’été de l’année 2013 que j’ai prophétiquement annoncé qu’une porte était ouverte pour deux ans environ pour une moisson en francophonie. Le fait est que nous avons personnellement constaté depuis lors un net changement d’attitude lorsque nous témoignons (hors église le plus souvent et en circonstances d’autant plus merveilleuses qu’inattendues et diverses… A la déchetterie lorsque le gardien nous retient découvrant que nous sommes serviteurs de D.ieu, au magasin lorsque la vendeuse est émue aux larmes lorsque nous la questionnons sur son vécu, au péage d’autoroute lorsque, avec un sourire presque gourmand, le préposé, la préposée acceptent le traité là où il y a peu il était rejeté avec dédain,etc., etc.).

Force est de constater que nous ne sommes pas les seuls à avoir remarqué ce changement d’atmosphère lorsque l’on parle de D.ieu en France en ces jours. Nos contacts sur Paris, par exemple, nous l’attestent. La crise et ses angoisses sont passés par là. Reconnaissons-le aussi , il passe aussi sur la France un souffle des croyants catholiques via les prises de position de défense des valeurs familiales et le charisme du pape François. Le christianisme catholique redresse la tête.  L’un dans l’autre, cela ouvre des portes pour le témoignage.

MAIS, MAIS, INSISTONS, cela prendra fin d’ici un peu plus d’une année et demie. Nous approcherons alors peu à peu des prochaines élections,  A MOINS QUE, ET CELA ME SEMBLE DE PLUS EN PLUS PROBABLE, le Président Hollande doive quitter son poste car révélé de plus en plus incapable de le tenir. J’en ai eu l’intuition prophétique il y a plusieurs mois et je constate que cela se dit ouvertement maintenant en milieux politiques avertis.  QU’ARRIVERA-T-IL ENSUITE, qui mettra fin ou ralentira énormément l’actuelle porte ouverte pour l’Evangile, en FRANCE essentiellement ? Plusieurs raisons sont envisageables et il faut considérer l’extraordinaire impact du pape François qui rend à Rome une aura, une influence, une autorité morale (donc politique) diminuée depuis longtemps. Et la mentalité française est telle, on le sait, que l’on embraye vite en France lorsque cela commence « à bouger ». Les catholiques relèvent la tête face à un gouvernement de gauche à la philosophie laïque agressive. Je ne dois pas faire le détail, je crois. Ce pourrait être un élément de persécution immédiate pour les évangéliques en cas de victoire du FN ou d’une quelconque formation politique à relent nationaliste culturel et donc cultuel proclamant la France « française et donc de tradition catholique ».

Ce pourrait être  aussi l’entrée en lice de l’Antichrist et ceci me rappelle ma prophétie de JUIN 1997 annonçant juste avant l’émergence de l’Antichrist une loi votée en France pour la fermeture des églises évangéliques toutes considérées comme sectes (ne vous leurrez pas, évangéliques, TOUTES LES EGLISES EVANGELIQUES sont considérées fondamentalement dans les hautes sphères françaises comme sectes. Je sais cela car c’est exactement ce que me déclara très ouvertement et en riant « de bon coeur »un officier des R.G auquel je présentais l’annuaire officiel des évangéliques en francophonie.  Cela se déroulait dans les années 1990 et je compris que son discours très assuré était le reflet de la haute autorité sise à Paris.

NOUS DEVONS DONC PLUS QUE JAMAIS DURANT LES PROCHAINS MOIS, chacun individuellement ou en programmes d’assemblée, mettre « le paquet » dans l’évangélisation EN SUIVANT, AVEC SENSIBILITE ET DONC OBEISSANCE AU ROUA’H HAKODESH, les voies du Seigneur.

Et attendez-vous à DES SURPRISES.

Ainsi, et je clôture avec ce merveilleux témoignage, nous disposons pour l’oeuvre d’une propriété acquise par la foi par mes soins et deniers durant 20 ans. Cela se trouve dans un hameau des Alpes de Haute-Provence. Nous y vivons, avec les membres dans l’oeuvre et des invités extérieurs bienvenus, nos retraites d’été ou autres. Que d’expériences spirituelles vécues là en 24 ans ! Le lieu fut lieu d’assemblée, de séminaires, d’accueil, de relation d’aide et c’est en ce lieu-là qu’un certain vendredi, voici tant d’années, le Seigneur parla au pasteur pentecôtisant que j’étais en lui disant en fin d’après-midi : « Fais Shabbat ». Et nous organisâmes en amateurs obéissants à l’époque notre premier Shabbat. Sur et autour de la table, par erreur il y eut un couvert et une chaise de trop. Au moment de célébrer ce premier Shabbat, une présence lumineuse, « quelqu’un » était assis sur la chaise vide en trop.

C’est aussi une région où jamais l’Evangile n’était rentré et ces farouches petites gens de la terre des coins les plus retirés au coeur des Alpes ne furent pas, loin s’en faut, des plus accueillants à notre égard. Pour faire court, nous avons deux voisins particuliers. Les premiers sont un vieux couple de paysans à la retraite auxquels nous avons ESSAYE de parler du Seigneur pendant 24 ans. Beaucoup ont prié récemment aussi dans l’oeuvre en Suisse. Jamais nous ne sommes parvenu à inviter ces voisins à venir ne serait-ce que boire une tasse de café en franchissant les 25 mètres qui nous séparent car, dans leur mentalité paysanne, la méfiance la plus éternelle prévaut toujours. Mais voilà, le temps de D.ieu n’est pas le nôtre et voici que soudain leur comportement a changé peu à peu depuis une année  pour se muer même en une étrange et absolument inaccoutumée sympathie. Je dis inaccoutumée car, à notre arrivée il y a 24 ans, ce voisin paysan confiné dans un périmètre restreint toute sa vie téléphona à une église protestante ou évangélique de la grande ville voisine pour s’informer sur ce curieux pasteur venu s’installer dans son hameau retiré et il lui fut répondu par ces gens qui ne nous connaissaient pas : « C’est sans doute une secte ». Bravo ! Et nous avons assumé l’hostilité des voisins et de toute une vallée durant 24 ans. Il y eut cependant des miracles et des conversions de gens éclairés par l’esprit de D.ieu à notre sujet et un long, courageux et persévérant témoignage de vie. Quant au vieux couple qui depuis une année environ change progressivement de cap à notre égard, lorsque nous les avons voici trois jours visités à domicile, la dame me présenta ses mains et son bras atrophiés par la maladie. Elle me déclara avoir avec son époux tout essayé en vain. Dans son regard je lus le souvenir de ce que nous avions déclaré plusieurs fois au cours des ans, savoir que nous avions bien souvent prié pour des malades et vu des guérisons et miracles car Yeshoua sauve et guérit. Durant 24 ans, silence et méfiance, mais là, dans le regard suppliant de cette paysanne jadis si fière, je lus l’obligation émouvante de la compassion absolue et vous devinez la suite. J’ai pu prier pour cette dame en lui imposant les mains sur le membre malade. Je l’invitai aussi à prier Jésus qui sauve et guérit (jusque là  elle était formatée communiste par son père et mariolâtre par sa tradition). Et dans un souffle sincère elle me déclara :  » OUI JE PRIERAI JESUS » (sous-entendu, afin qu’il m’aide, m’éclaire et me conduise). Son farouche paysan de mari fut touché car ressentant l’amour de D.ieu et le nôtre enfin libre de s’épanouir devant eux, pour EUX. Merci de prier afin qu’enfin nous les amenions au salut complet lors de notre prochain voyage.

L’autre cas, l’autre voisin, c’est Tarzan !  Ainsi l’avions-nous surnommé avec humour depuis des années en rapport avec son côté macho très appuyé et franchement invraisemblable à force d’outrances. Il nous déclara très tôt que nous ne pouvions faire partie « de sa tribu ». Sa tribu ce sont les tenants du Nouvel Age dans la région et de tout ce qui l’accompagne en matières de dérives occultes. Nous eûmes à vivre tout au long des ans de vraies luttes contre d’importantes puissances des ténèbres qui accompagnaient le vécu de cet homme. Il y eut de chez lui, dans le hameau, de curieux mouvements nocturnes qui exigeaient notre prière de combat. Il acheta une maison dans le hameau voici plus de 10 ans et les rapports avec cet homme païen et très emporté furent d’emblée difficiles. D’emblée il remonta le vieux couple dont question ci-dessus contre nous durant des années. Il ne lui fut guère difficile d’activer aussi l’hostilité environnante contre « la secte », nous. Bref, il s’ensuivit qu’il nous manifesta une haine farouche et nous le montra bien souvent en nous  narguant de cent façons durant des années. Un de ses comportements étranges consiste dès que nous arrivons à faire par la route avec sa voiture tout le tour de notre propriété en nous regardant avec une grande hostilité. Bien entendu nous avons compris que c’est une manière pour lui de nous « circonscrire » en nous déclarant qu’il est le « patron » du hameau et qu’il nous faudrait déguerpir. Nous avons prié pour lui mais bien souvent perplexes et plutôt réservés, prudents sous guidance divine. Là aussi les temps de D.ieu ne sont pas nos temps.

Il y a quelques mois, le Seigneur me demanda de lui écrire une lettre bienveillante où, lui parlant des souffrances actuelles de nombreux Français, j’estimai sincèrement que notre voisinage empreint de tant d’animosité devrait décemment voir celle-ci se minorer, disparaître. Je ne m’attendais pas du tout à cette direction de D.ieu mais je m’exécutai avec fidélité car, me dit le Seigneur, » le bonhomme a usé beaucoup de ses forces pour le mal contre toi »… Je crois comprendre qu’il arrive en quelque sorte au bout de son rouleau et que peut-être, sans doute, il sera bientôt mûr pour « autre chose ». Inutile de vous dire que lors de notre dernière visite au Refuge (le nom de la propriété), « Tarzan » s’est manifesté par un tour de notre propriété à l’aide de sa voiture pétaradante comme jamais. Mais j’eus la conviction intérieure que mon courrier avait dû expulser malgré lui, en l’épuisant, la plus grande part de ce qui reste de haine en lui, de colère en lui.

Voulez-vous prier avec moi pour « Tarzan » ? Car je veux vous témoigner que s’est glissé en moi un étrange sentiment ignoré jusque là : L’AMOUR du Seigneur, l’affection pour une pauvre victime du diable. D.IEU AIME TARZAN et veut le sauver en lui démontrant cet amour. Comment, où, quand ?  Je ne sais, mais D.ieu sait et D.ieu va agir.

Lorsque nous avons repris la route pour la Suisse, il y a deux jours, le Seigneur  m’a posé la question suivante : « N’est-ce pas grand d’attendre 24 ans, après que Je t’aie envoyé dans ce hameau des Alpes et malgré toutes les épreuves, pour voir enfin les fruits venir chez ces irréductibles »? J’ai ressenti que C’ETAIT GRAND car D.IEU EST GRAND qui déclare abandonner tout un troupeau de justes pour une brebis perdue.

Meilleur Shalom à tous ET N’OUBLIEZ PAS : IL RESTE UN AN ET DEMI !

Haïm Goël

Reproduction autorisée avec mention de la source.

Leave a Reply

Translate »