Skip to main content

INSEPARABLES de Haïm Goël / Extrait N°27 : Hilary Clinton

 

Hilary Clinton

 

L’épouse de l’ex-Président des Etats-Unis, humiliée par les frasques sexuelles de  Bill Clinton, n’est certainement pas un N°2 (épouse) serein et apaisé. Si on considère le caractère assez orgueilleux du personnage (ce qui apparaissait dès avant les frasques de son mari)  et l’univers politique typiquement de mentalité N°2 dont elle relève (la gauche), il y a de quoi s’effrayer si Hillary Clinton devenait la prochaine Présidente des U.S.A.

 

Notons enfin que ces derniers mois sont typiques de la montée au créneau politique de bien des femmes… donc en position de N°1. Simple remarque qui invite à réfléchir sans jugement hâtif cependant car soit il s’agit d’un temps pour magnifier de la part de femmes de valeur (des Déborah) ou alors il s’agit d’autre chose et l’on me comprendra…

 

 

Valeurs de gauche, valeurs de droite…

 

Puisque nous évoluons dans l’univers de la politique, restons-y quelque peu et examinons un peu, mais avec le détachement requis, les univers de la gauche et ceux de la droite et leurs principes. A quoi nous font-ils penser ?

 

Quelques, je dis bien quelques, valeurs de droite :

 

Sens des responsabilités, ordre, méthode, rigueur, autorité, respect des institutions et de leur pérennité, continuité (donc des principes), gestion pragmatique, priorité aux principes, etc. Ne sommes-nous pas dans un univers de type N°1 ?

Le candidat Sarkozy représente bien ces valeurs-là dans l’actuelle course à  l’Elysée.

 

Au passage notons que la droite elle-même ne respecte pas nécessairement ses propres valeurs et les dévoie au point d’engendrer une extrême droite, ce qui est un autre problème.

 

Quelques valeurs de gauche (je dis bien quelques, mon propos étant, comme pour la droite, de saisir une couleur générale et non d’être absolument exhaustif) :

 

Générosité, sensibilité, disponibilité à ce qui est neuf, novateur,  priorité au  vécu, à l’existentiel, sens de la justice, du vrai, du beau. Valeurs de cœur !

Ne sommes-nous pas ici dans un univers N°2 typique ?

La candidate Royal n’illustre-t-elle pas ces valeurs par ses propos électoraux ? Que cette candidate une fois élue ne respecte plus complètement ces valeurs serait un autre problème et que la gauche vive souvent les défauts de ses qualités en terme de principes N°2 est aussi une autre question.

Dans un univers où l’homme prétend au nom de sa propre justice démontrer qu’au nom de ses valeurs politiques (ou N°1, ou N°2, droite ou gauche) il réussira mieux que la partie « adverse » à diriger, il est finalement effarant de voir que des univers qui devraient être complémentaires avec des N°1 conscients de leurs valeurs identitaires mais néanmoins pleins de tendresse disponible, respectueuse, relâchant des principes, tournés vers des N°2 fondamentalement faits, eux, pour magnifier ces principes en les saisissant avec leur spécificité qui est le cœur pour les mener à  la plénitude, sont… frères ennemis.

 

« Ah, que les temps viennent où les cœurs s’éprennent », disait Arthur Rimbaud, le poète –voyant !

Et il avait raison. Le Millenium qui vient nous donnera à connaître des dirigeants qui seront des serviteurs sages et pleins de cette connaissance qui leur permettra de diriger selon les principes de D.ieu et non des hommes.

 

Voyez ce que la Bible en dit en Esaïe 32 : 1 à 8 : « Alors le roi régnera selon la justice, et les princes gouverneront avec droiture. Chacun sera comme un abri contre le vent, et un refuge contre la tempête, comme des courants d’eau dans un lieu desséché, comme l’ombre d’un grand rocher dans une terre altérée.

Les yeux de ceux qui voient ne seront plus bouchés, et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives. Le coeur des hommes légers sera intelligent pour comprendre, et la langue de ceux qui balbutient parlera vite et nettement.

On ne donnera plus à l’insensé le nom de noble, ni au fourbe celui de magnanime. Car l’insensé profère des folies, et son coeur s’adonne au mal, pour commettre l’impiété, et dire des faussetés contre l’Éternel, pour laisser à vide l’âme de celui qui a faim, et enlever le breuvage de celui qui a soif.

Les armes du fourbe sont pernicieuses ; il forme de coupables desseins, pour perdre les malheureux par des paroles mensongères, même quand la cause du pauvre est juste. Mais celui qui est noble forme de nobles desseins, et il persévère dans ses nobles desseins ».

 

Le problème de fond en régime humain non restauré par la nouvelle naissance est que les valeurs N°1 et N°2, ici celles de la droite et de la gauche sont dévoyées, non maîtrisées non comprises dans leur dynamique essentielle qui est la complémentarité. Ces valeurs superbes sont mises au seul service profond de l’ambition humaine et engendrent la dynamique des frères ennemis. La dynamique d’Esaü et Jacob. Un N°1 complètement dévoyé et un N°2 problématique mais, et nous allons le voir bientôt dans la suite de ce livre, qui sont des emblèmes hautement symboliques à travers lesquels D.ieu nous informe de l’échec de l’humanité séduite par le premier des N°2 déchu, Lucifer. Mais, et c’est de taille, c’est aussi l’exemple à partir duquel D.ieu va nous enseigner sa voie de restauration. Esaü et Jacob, c’est en ce sens un point charnière et central dans l’économie de D.ieu et de l’Histoire de toute l’humanité à l’aune du standard biblique.

 

Ce qui vient d’être énoncé ici pour le domaine relationnel de l’univers politique droite et gauche peut s’appliquer à tant d’autres domaines du relationnel N°1 et N°2. Tâchons d’imaginer un relationnel patron et employés ou travailleurs à l’aune biblique telle que nous l’avons déjà donné à percevoir dans ce livre. Un rêve, n’est-ce pas ? Tout au plus pouvons- nous esquisser un rictus désabusé en considérant ce qu’il en est aujourd’hui. Mais soyons- en sûrs, ce qui est utopie aujourd’hui sera réalité au retour du Seigneur et suite à l’établissement de Son règne messianique et millénaire. Relisons attentivement Esaïe 32 : 1 à 8. Ne discerne-t-on pas dès les versets 1 et 2 un relationnel N°1 et N°2  (Roi et princes) ?

 

Ne discernons-nous pas en lisant le verset 2 que la part active (des N°2 en train de… magnifier) revient essentiellement aux N°2 ? Les princes, tandis que l’expression parfaite et à base d’amour parfaitement éprouvé revient au N°1, ici, Yeshoua en l’occurrence ? Si nous voulons examiner les fruits de ce relationnel-là, lisons les versets 3 à 8. Suffisamment éloquent, non ?

 

 

Valeurs du Nord et  valeurs du Sud, valeurs N°1 et valeurs N°2, pour le pire et rarement le meilleur…

 

Dans un autre domaine, le domaine géoéconomique ou géopolitique, n’avons-nous jamais été frappés de la répétition quasi planétaire d’un étrange phénomène ? Que ce soit au niveau des nations, des régions ou des continents, il existe un relationnel étrange entre le nord et le sud.

Et il y aurait donc une géométrie relationnelle N°1 et N°2 en ces choses ?

Voyons cela!

Un exemple : prenons l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud. L’Amérique du Nord est prospère. L’Amérique du Sud l’est moins. En Amérique du Nord, on est plutôt représentatif d’un univers des principes (bien ou mal utilisés) avec ses corollaires de stabilité, d’ordre, etc. qui appliqués donnent une suprématie N°1 typique (dans le bon ou le mauvais sens et dans la bonne ou la mauvaise application).

 

En Amérique du Sud, on est plutôt représentatif d’un univers N°2, plus sensitif, plus attaché aux valeurs de cœurs (plus assoiffés d’amour comme tout N°2). Mais on est aussi plus imprévisible, plus prêt « à tout donner » et hélas « à tout perdre », car pas compris par le N°1 et même considéré avec un sentiment de supériorité avec tout ce que cela entraîne chez un N°2 frustré. Ce schéma N°1, N°2 est  également applicable entre deux régions aux USA : Le Nord et le Sud où cela apparaît historiquement de façon flagrante. Le Nord pragmatique et masculin, le Sud raffiné et féminin…

 

Considérez maintenant l’Europe du Nord et l’Europe du Sud, l’Italie du Nord et celle du Sud, la Suisse du Nord et celle du Sud, l’Espagne du Nord et du Sud, L’Allemagne du Nord et du Sud (la Ruhr et la Bavière par exemple…), l’ex-Nord de la Tchécoslovaquie, la Tchéquie, plus froide, industrieuse et son Sud aujourd’hui  devenu la Slovaquie moins prospère et plus « bon enfant » sous ses dehors plus « rebelle », là la chose est flagrante ; la Russie du Nord et celle du Sud, la Belgique du Nord, industrieuse, plus froide, plus rigoureuse et celle du Sud, plus « méridionale » de caractère, l’Afrique du Nord et le sous-continent africain (exception faite de l’Afrique du Sud, région blanche de culture à la base et de dynamisme économique dans ses fondements) ; l’Israël du Nord et L’Israël du Sud, etc. quasi ad infinitum.

 

Il y a là de toute évidence une disposition géoéconomique et plus encore géoculturelle, voire en fait « géospirituelle » ( ce qui est en terme de 1 et de 2 un concept hélas peu, très peu exploré à ce jour !) des choses qui nous invite à penser qu’elle n’est pas disposée sous nos yeux ainsi par hasard mais quelle contient un ordre de vie souvent mal vécu car mal identifié jusqu’à ce jour et qui durant le Millenium dirigé par Yeshoua le Messie régnant sur terre fera l’objet d’une attention plus soignée et d’applications révolutionnaires eu égard à ce qui se vit aujourd’hui.

« Ah, que le temps vienne où les coeurs s’éprennent… » disait étrangement prophétique le poète Arthur Rimbaud, ce voyant. Parlant géographie toujours, n’est-il pas interpellant que des forces occultes à la recherche d’un gouvernement mondial en ces jours tentent par des manœuvres diverses de supprimer le relationnel Nord et Sud dans son expression naturelle (et divine) par la création de grand blocs uniques à économies unifiées avec comme corollaire la destruction identitaire des blocs naturels et des peuples ?

 

De manière évidente il reste à explorer bien des domaines de notre environnement proche ou lointain du visible et de l’invisible, des univers macro ou microscopique, du haut et du bas où ce système relationnel N°1 et N°2 est inscrit de manière sans doute flagrante ou subtile. Que dire du système planétaire, galactique, cosmique à ce sujet ? Pourquoi l’aiguille de la boussole se dirige-t-elle toujours vers le Nord (N°1) ?

D’innombrables territoires  d’explorations à visiter…

 

 

 

LE CARACTERE D’UN NUMERO 1

 

J’aimerais ici ouvrir une parenthèse et terminer ce chapitre en parlant du caractère d’un authentique N°1. Je veux parler ici du caractère et non des qualités qui sont intrinsèques et qui relèvent de l’identité d’un N°1. Le caractère formé ou non à l’aune biblique (dont la référence absolue et inconditionnelle est Yeshoua, D.ieu lui-même) déterminera si les qualités, l’identité du N°1 sera porteuse de fruits de vie ou de fruits de mort.

 

Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours disait Napoléon. Il avait raison et un témoignage est sans doute bien plus parlant qu’un long exposé théorique. Aussi me permettra-t-on d’apporter ici le mien, que D.ieu me remet en mémoire.

Tous nous devrions être conscients de ce que les modèles parentaux et environnementaux qui furent les nôtres dans le contexte du développement de nos personnalités ne nous ont jamais donné (même dans le meilleur des cas) une révélation absolue, irremplaçable de ce qu’est l’amour de D .ieu. Je parle ici de l’amour que l’on DONNE et non de celui que l’on RECOIT. La différence est de taille. Nombreux sommes-nous à avoir eu une révélation puissante, spectaculaire de l’amour de D.ieu coulant vers nous, à notre conversion par exemple. Mais bien rares sont ceux qui ont fait le parcours de leur réelle indigence en matière d’amour qui se donne avant d’être de l’amour qui donne quoi que ce soit. Bien des illusions tenues en laisse par l’orgueil qui aveugle sont à abattre par le Seigneur à ce sujet. Et les épreuves permises y pourvoient, douloureusement, hélas, mais sainement pour des âmes souvent perplexes d’abord, lentement rendues plus intelligentes et dociles ensuite.

 

CE PARCOURS DE NOTRE INDIGENCE DOIT ETRE FAIT AFIN QUE D.IEU PUISSE SE REVELER A NOUS DANS LA SPLENDEUR DE CET AMOUR QUI SE DONNE. EBLOUISSEMENT QUI NOUS TERRASSE ET NOUS TUE EN NOUS RESSUSCITANT A L’IMAGE DE YESHOUA HAMASHIAH, JESUS LE CHRIST ! C’est probablement ce qui arriva très tôt et très subitement à un certain Saul de Tarse sur la route de Damas (Actes 9 : 1 à 20). C’est ce qui nous attend tous sous une forme fatalement personnelle.

 

Faute de faire ce parcours vite ou moins vite selon, mais de le faire absolument, nos dons et nos appels ne prendront jamais l’élan véritable et sur un long terme tel que voulu par D.ieu.

 

Ne sommes-nous pas étonnés de voir tant de ministères passant dans nos vies avec la courte fulgurance de la comète et qui ensuite disparaissent dans un quasi oubli ? Je me rappelle ici les paroles d’un vieux pasteur alors que tout jeune converti plusieurs me parlaient, admiratifs, souriants, les larmes aux yeux, etc. d’un appel à servir D.ieu :

 

« Mon cher ami n’oublie jamais ceci : l’essentiel n’est pas la manière dont tu commences mais la manière dont tu termineras ! »

 

Rude, mais ô combien précieuse parole qui m’interpella si profondément alors. C’était le vieux pasteur Evans de Verviers (Belgique) qui parlait. Je lui reste reconnaissant pour cette parole qui continue à m’habiter aujourd’hui comme hier avec une solennité paternelle combien précieuse.

 

Attention aussi chères sœurs de ne pas confondre votre sentimentalité avec l’Amour de D.ieu. Une certaine Myriam, de son nom français Marie, mère de Yeshoua, s’est fait sérieusement reprendre par son fils et néanmoins surtout D.ieu à ce sujet : « Femme qu’ y a-t-il entre moi et toi ? » (Jean 2 : 4).

 

Il en fut de même pour une certaine sentimentale assez agitée, du nom de Marthe :

« Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison.

Elle avait une soeur, nommée Marie, qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.

Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit : Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir ? Dis-lui donc de m’aider.

Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses.

Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée »  (Luc 10 : 38 à 42).

 

Mais ceci vaut aussi pour les hommes et un certain Pierre s’est vu interpeller, ma foi, de façon bien vigoureuse par le Seigneur à ce sujet. « Arrière de moi, Satan ! » (Matth. 16 : 23) lui dira Yeshoua alors que dégoulinant de bonnes intentions il cherchait à écarter le Seigneur du chemin de l’Amour parfait à magnifier que Yeshoua cherchait sans faille à suivre (Matth. 16 : 22 : « Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit : A D.ieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas »).

Ah, Pierre qui mu par la même sentimentalité promet au Seigneur de Le suivre et qui Le trahira au chant du coq ! (Matth. 26 : 74).

Ah, Pierre qui, par faiblesse d’âme, sentimentalité qui fait branler tantôt de ci tantôt delà,… deviendra hypocrite (Gal. 2 : 11 à 14) au point d’être repris publiquement par Paul !

 

 

Join the discussion 2 Comments

  • Shoshana dit :

    Cher Haïm,
    Je réalise en relisant ton livre Numéro 1, Numéro 2, chaque jour, combien nous avons été à bonne école , nous tous membre de l’œuvre  » lève-toi ». Ces principes numéro 1, Numéro 2, tu nous les as expliqués, détaillés, réexpliqués . . .! Merci pour cela.
    Pour ma part, cela m’a permis d’avoir de vraies relations saines avec mon père, j’ai pu l’honorer, et ce jusqu’à ses derniers instants. Tu sais combien mon père était une personne compliquée et tourmentée et je suis d’autant plus reconnaissante au Seigneur pour tout ce qu’Il a fait à travers ton enseignement.
    Merci Haïm d’avoir toujours été obéissant au Seigneur, de nous avoir transmis avec patience ( oui, quelle patience!), amour et autorité tout ce que D.ieu t’as révélé sur les numéros1 et numéros 2. Que beaucoup découvre ce message dont nos générations ont tant besoin!

  • Arnaud dit :

    Merci pour cet extrait de ton livre Haïm.
    Ce regard biblique sur la politique et la géopolitique du monde est essentiel pour bien les comprendre. C’est très riche et profond !

Leave a Reply

Translate »