Skip to main content

ISHA OU HAVA ? EPOUSE OU MERE ? d’Elisheva Goel / Extrait N°4

By 25 février 2021mai 7th, 2021Elishéva Goël, Études bibliques

Quelque peu rassurés mais néanmoins déçus, car nous avions formé des projets (sans doute de manière humaine) pour rejoindre cette école et ces frères et sœurs en qui nous avions confiance, nous reprîmes la route en sens inverse.

 

Nous étions fatigués, après une nuit blanche et toutes ces émotions, et trop de questions se bousculaient dans nos esprits… Nous décidâmes de nous arrêter vers midi au bord d’un champ rempli de fleurs afin de nous reposer. La route était longue jusqu’en Belgique et elle nous le semblait d’autant plus que nous ne souhaitions au fond pas du tout faire marche arrière. Nous ignorions encore que D.ieu avait tout préparé d’avance pour que nous puissions pratiquer les œuvres choisies par Lui !

 

Haïm fatigué du voyage (c’est lui qui conduisait), s’endormit assez rapidement dans l’herbe haute. Quant à moi, je m’assis à ses côtés, rêveuse… Mon esprit vagabondait un peu ici, un peu là, j’étais comme en train d’attendre quelque chose qui semblait ne pas vouloir venir…

 

Soudain, je fus violemment projetée en arrière et me retrouvai allongée sur le sol. J’étais bien éveillée ! Mais je me retrouvai dans un autre monde, pourtant, un monde qui ressemblait à un hôpital… Mais oui, j’étais allongée sur une table de travail, en train d’accoucher. Dans cette vision à ciel ouvert, je me voyais en pleine souffrance, en pleine contraction, en train d’essayer de mettre au monde un enfant. J’étais stupéfaite. Mon mari se trouvait à mes côtés, il m’encourageait avec ardeur, me disait sous les yeux du médecin : « Vas-y, pousse, vas-y, ça va aller. Continue, ça vient… » Et subitement, l’enfant était là, parfait dans sa nouvelle vie, paisible et magnifique, et je le voyais dans les bras de Haïm qui le regardait avec émerveillement.

 

La vision, le film pourrais-je presque dire, s’arrêta là subitement. J’étais sidérée. Moi qui jusque-là osais à peine envisager une quelconque maternité, tant j’avais été marquée par l’échec et le divorce de mes parents, moi qui appréhendais tant de ne pas être digne ni capable d’être mère, qui me sentais d’ailleurs déjà tellement peu une bonne épouse pour mon mari…, je découvrais que le désir profond  et prioritaire de mon Père céleste pour nous était de nous faire ce cadeau immense de faire de nous des parents.

 

Qui aurait cru ? Les voies de D.ieu sont impénétrables, dit-on. D’ailleurs il est écrit en Esaïe 55 : 8 : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Eternel».

Nous avions formé des projets, D.ieu en avait formé d’autres et Il allait les réaliser sans tarder.

Je réveillai Haïm à l’instant, lui racontai mon « aventure » et nous nous mîmes à prier. Tout de suite, une grande paix nous envahit. Nous qui étions mariés depuis déjà six ans, nous étions toujours sans enfants, n’ayant pourtant jamais utilisé de moyens pour éviter une grossesse. Et voilà que subitement notre Père nous avertissait que notre vie allait changer ! Nous étions tout excités à l’idée de ce qui allait se passer, pressentant confusément que cela allait entraîner des changements radicaux dans notre vie…

 

Et de fait, un an après cet événement marquant, je mettais au monde de la façon exacte dont cela nous avait été annoncé dans cette vision un beau bébé tout bronzé, au visage paisible, qui fut posé dans les bras de son père par une infirmière émue, avant de passer dans les miens. Ce qui se passa alors fut extraordinaire : une guérison profonde survint dans la vie de Haïm, qui avait beaucoup souffert de ne pas avoir été aimé par son père. Le fait d’avoir ainsi dans ses bras un petit être innocent, donné par D.ieu, confié à lui pour qu’il en prenne soin, fut quelque chose d’indéfinissable, qui le réconcilia profondément avec l’idée qu’il pouvait lui-même être père et donner sa vie pour ses enfants. D.ieu l’avait trouvé digne de cela, en lui confiant ce petit bout d’homme si pur, si dépendant… Je crois que mon mari pourrait mieux que moi exprimer ce qui se passa vraiment à cet instant, mais je pense pouvoir dire que ce fut un moment unique, du domaine indicible de la Grâce, un moment qui fait basculer votre vie et qui vous marque à tout jamais.

Pour moi aussi l’événement fut de taille ! Je me retrouvai subitement plus proche que jamais de mon époux. J’ai peine à vous expliquer pourquoi. Mais je sais que ma vie prit un autre sens, je n’étais plus la même, brusquement. Je découvris qu’à partir de là je ne m’appartenais vraiment plus, que ma vie allait devenir toujours plus une vie de don de soi. Et j’en étais heureuse ! Plus que je ne l’aurais été de quoi que ce soit d’autre.

 

Dès ce moment, notre vie prit effectivement un tournant radical. Notre Père nous instruisit sur les secrets les plus profonds de Son cœur concernant Sa volonté pour le couple et la famille. Il parla à mon mari par Sa parole, Il le forma en sorte que peu de temps après nous entrâmes de plein pied à Son service. Ayant compris nombre de Ses trésors, de Ses clés pour la famille au travers de l’expérience qu’Il nous donna de vivre en tant que couple et parents de bientôt quatre petits garçons, nous pûmes commencer à Le servir auprès de nombreuses familles et couples en difficulté.

 

Ce fut extraordinaire ! Sans que nous ayons de démarche particulière à faire, sinon d’être profondément à l’écoute de la voix du Père, et en nous laissant instruire et former par Lui, nous commençâmes à Le servir, alors que mon mari travaillait encore dans le monde, et nous nous retrouvâmes à temps plein à Son service, à peine quatre ans plus tard.

 

Tout cela fut merveilleusement guidé par D.ieu, sans que nous ayons à nous inquiéter du quand et du comment.

 

Je voudrais ici encourager tous ceux qui ont à cœur de consacrer leur vie au service de D.ieu. Faites-Lui confiance, Il a des plans pour vous, Il connaît le cœur de ceux qui soupirent après Sa justice, l’avènement de Son royaume et Il utilisera les meilleurs moyens pour vous y conduire. Qu’Il ait choisi de vous faire entrer dans le ministère après un temps d’étude en école biblique ou non,  évitez de toute façon les chemins stéréotypés dans ce domaine, car l’infinie sagesse et la puissance de notre Père céleste vous introduiront dans Ses plans mieux que tout ce que vous pourriez projeter ou imaginer. Laissez-vous donc surprendre par Lui, soyez comme des enfants souples dans Sa main, et Il vous fera vivre une vie de service qui en vaut vraiment la peine !

 

Elishéva

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Translate »